Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde des clubs
  2. // Demies
  3. // River Plate-Al Ain

Pity mais vaillant

Exceptionnel tout au long de la Copa Libertadores avec River Plate et buteur en finale contre Boca, Pity Martínez va rejoindre Atlanta. Juste une étape avant l'Europe ?

Modififié
18/12/2018 17:30
Coupe du monde des clubs - Demies
Diffusion sur

C'était en février 2016. En plein doute, mais avec le soutien de Gallardo, qui a tout fait pour le recruter dès son arrivée, Gonzalo Martínez envoie un missile dans la lucarne du gardien de Quilmes. Mais ce n'est pas ce geste qui reste dans les mémoires. Pour célébrer son but, Pity met son doigt sur la bouche pour faire taire un Monumental qui en avait marre de ses centres au troisième poteau et de ses dribbles inutiles. Vangioni essaie de l'arrêter, Ponzio semble lui mettre un coup de pression, mais l'ailier argentin s'en tape. Dans sa tête, c'est simple. Il s'imposera à River, numéro 10 dans le dos (qu'il refuse de léguer à D'Alessandro quand il revient en Argentine) et malgré des critiques incessantes sur son niveau. Plus de deux ans plus tard, le natif de Guaymallén est devenu l'un des meilleurs joueurs continentaux et international argentin depuis la prise de pouvoir de Lionel Scaloni. Et il a surtout offert au peuple millonario sa plus belle joie. Une victoire en finale de la Copa Libertadores contre Boca Juniors, avec le troisième but, dans les cages laissées vides par Rossi à la dernière minute de la prolongation.

Vidéo

Le cauchemar de Boca


Pour entrer dans les cœurs des supporters de River Plate, Gonzalo Martínez a bien galéré. Mais s'amuser avec les défenseurs et gardiens de Boca l'a bien aidé.

Vidéo

Souvent absent dans les grands matchs, le joueur qui a débuté à Huracán a tout fait basculer avec cette reprise de volée à la Bombonera. Surtout, il peut remercier l'exigence et l'insistance de Marcelo Gallardo, certain qu'il tenait un crack quand tous les observateurs et hinchas de River commençaient à fatiguer. Formé dans les potreros de la région de Mendoza, Pity Martínez s'est habitué à jouer avec les doutes et le murmure du public. Sur les terrains boueux de la deuxième division avec Huracán, l'ailier est largement au-dessus, même s'il semble trop docile pour supporter les coups d'un football rugueux.


Javier Pastore prend le gamin sous son aile et vit avec lui pendant trois ans, comme le racontait Martínez dans le Gráfico. Rapidement, le club de Parque Patricios comprend que ce joueur ne s'éternisera pas ici. Après son transfert à River en janvier 2015 pour 4 millions d'euros, le Muñeco lui apprend à lâcher le ballon quand il faut. Sa progression est impressionnante et aujourd'hui, il est avec Maidana, Ponzio ou Mora, l'un des joueurs majeurs du cycle Gallardo à River. Les supporters de River lui ont même dédié une chanson que le groupe entier a repris après la victoire contre Boca à Madrid. Après ce match historique, l'international argentin a annoncé son départ en janvier. Rien n'est encore officiel, mais il devrait se diriger vers Atlanta, qui va payer sa clause de 15 millions d'euros.

Une MLS trop petite pour lui ?


Aux États-Unis, il remplacera Miguel Almirón, courtisé par quelques clubs anglais. Dans les couloirs de Santiago Bernabéu, Marcelo Gallardo a rendu hommage à son numéro 10 : « J'ai énormément d'affection pour Pity. Il a eu une personnalité incroyable pour surmonter des situations difficiles, il a gagné le cœur des supporters de River, avec un travail incessant. Il s'en va par la grande porte de cette institution. On va profiter pour les derniers matchs qu'il nous reste avec lui. Et on lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière. Je pense que l'endroit où il va sera trop petit pour lui, parce qu'il a tout pour réussir à un niveau supérieur. »


Difficile de faire plus clair. En attendant, Pity Martínez se trouve à un tournant de sa carrière. La sélection argentine a été confiée à Scaloni et il pourrait faire partie de la liste pour les prochains matchs amicaux. Avant de peut-être voir le Brésil pour la Copa América. En MLS, il rejoint le champion en titre et pourrait être entraîné par un coach qu'il a fait pleurer récemment, Guillermo Barros Schelotto. Sans rancune, on l'espère.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 13:30 Paul Scholes bientôt entraîneur ? 5
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur