Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid

Piqué critique la gestion du Real

Modififié
Gerard Piqué a remis de l'huile sur le feu du Clásico Real Madrid-FC Barcelone.

Dans une interview accordée à la Gazzetta Dello Sport, le défenseur catalan a vivement mis en cause la politique de recrutement de la Maison Blanche, sous entendant que le club bénéficie de l'aide des banques : « J'ai lu que depuis 2002, le Real Madrid a dépensé 1,2 milliard d'euros. Nous aussi avons dépensé, mais nous n'avons pas le soutien de Bankia (un conglomérat bancaire constitué suite à la crise financière de 2008, ndlr). »

Puis, éternelle rengaine, il a comparé la gestion du Barça à celle de son ennemi juré : « Nous avons Messi, Xavi, Iniesta, Puyol, Valdés, Busquets, Pedro... une génération à zéro euro. C'est notre clé pour concurrencer le Real Madrid. Nous avons acheté Ibra, Villa, Neymar, mais seulement un ou deux joueurs par an. Nous n'avons pas de quoi nous payer Bale, Illarramendi, Isco. Économiquement, le Barça ne peut pas se le permettre. »


Avec près de 500 millions de revenus et 35 de bénéfices espérés, il est vrai que le Barça est un club de miséreux. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:42 L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 10 Hier à 14:11 José Mourinho prêt à diriger une sélection 50
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:31 L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan Hier à 10:41 Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 Hier à 09:48 Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 18 Hier à 09:21 Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 19
À lire ensuite
Sertic prolonge à Bordeaux