Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Photo: City et la déchéance Johnson

Modififié
C’est l’affaire qui défraie la chronique outre-Manche. Manchester City a résilié le contrat de son player Michael Johnson. Une triste fin pour ce dernier à qui l’on prédisait l’un des plus bels avenirs du Royaume.

Arrivé chez les Citizens de l’académie d’Everton en 2004, le gosse de 15 piges ne reçoit que des dithyrambes. À tel point qu’il est surnommé F.E.C (Futur England Captain) et déjà comparé à Colin Bell, une gloire d’antan du club. Même Mark Hughes, manager de City à l’époque, et Sven-Göran Eriksson, ancien sélectionneur des Three Lions, affirmaient que Johnson deviendrait le milieu de terrain le plus talentueux de sa génération. C’est dire les attentes autour du bonhomme. Mais les mirages de son métier vont précipiter sa chute.

L’Anglais connaît des problèmes extra-sportifs, notamment une dépendance à l’alcool. Et cela a laissé de vilaines traces. À 24 ans, le joueur est méconnaissable depuis (seulement quatre ans de différence sur la photo). Des kilos superflus, le visage boursouflé et des joues rougeâtres trahissant son goût trop prononcé pour la tise. Voilà ce qu’est devenu le futur crack de la perfide Albion.

VDM.


RD


RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16