Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Petit Ganayou !

Même si cela n’est pas encore officialisé, Gauthier Ganaye, 30 ans, dirigera le Gym à partir de février 2019. Présentation, en quatre points, de ce futur nouveau visage de la Ligue 1.

Modififié

  • Il est le Padawan de Gervais Martel, qui lui a mis le pied à l’étrier

  • « Tu ne peux pas bosser quatre ans avec Gervais et ne pas en être influencé, commence Gauthier Ganaye. Ce que j’ai toujours admiré chez lui, c’est qu’il a toujours assumé ses décisions, même quand elles étaient mauvaises et qu’il en a pris plein la gueule pour ça. Gervais ne s’est jamais caché derrière quelqu’un ou son petit doigt. » Quelques années auparavant, alors en deuxième année de droit de l’université catholique de Lille, Ganaye convainc un proche de lui présenter Gervais Martel, pour l’aider à devenir agent. Martel le remballe direct – « les agents, c’est un milieu de merde » –, mais lui propose un stage, puis deux, au service juridique lensois qui dépense « beaucoup trop en honoraires d’avocat » . Martel lui promet ensuite la direction du service, mais l’arrivée du Crédit Agricole dans l’actionnariat du club lensois le met en minorité, et le rend non décisionnaire.


    Sans job, Ganaye accepte cependant d’accompagner Martel, en quête d’un nouvel investisseur pour le RCL. « Tu apprends très vite quand tu partages une grande partie de son quotidien, confie alors Ganaye. On a fait plein de rendez-vous, face à des types carrés, d’autres moins, à 4 heures du mat’ parfois. » Le dossier Mammadov est retenu, et Ganaye prend en charge les affaires juridiques du RC Lens en juillet 2013. « Pour l’anecdote, à mon arrivée, un contrat de joueur faisait cinq lignes, avec la durée, le montant et point barre, rappelle-t-il. Maintenant, il fait quinze pages. » Passé secrétaire général à l’été 2014, Ganaye quittera les Sang et Or en mai 2017 pour prendre la présidence du Barnsley FC, alors en Championship (D2 anglaise).


  • Le réduire à son âge va vite le gonfler

  • À l’arrivée du Crédit Agricole à la tête de Lens, Gervais Martel demande au nouveau directeur général de recevoir son ancien stagiaire, promis à la tête du service juridique lensois. Ganaye se retrouve face à un DG « genre cost killer d’une soixantaine d’années » et lui présente son projet de département juridique. Il reçoit cette réponse : « Tout ce que tu viens de m’expliquer est exactement ce qu’il faut faire, mais t’as pas l’expérience pour. » Un an après l’arrivée de Mammadov, et avec le départ d’un des deux DG adjoints de l’époque, ses compétences ne s’étendent plus qu’au seul juridique, mais aussi au financier, au marketing et à la communication.


    Mais l’ascension s’arrêtera là. Ganaye détaille : « Je ne cachais plus mon ambition de jouer un rôle plus important encore à Lens, mais on me renvoyait toujours à mon âge. Un argument plutôt agaçant. Donc je commence à activer mon réseau pour évoluer ailleurs, avec un challenge précis : diriger un club. » Il sera alors shortlisté dès février 2017 par le cabinet de recrutement Nolan Partners pour postuler la direction du Barnsley FC. Soulagement lors du premier entretien, dans une salle du Hilton de l’aéroport de Manchester, avec le board du club anglais : « Les discussions, pas trop formelles, se concentrent sur mon profil international, sur mes expériences à Lens, où j’ai quand même vécu quatre changements d’actionnaires et on ne me parle à aucun moment de mon âge. »


  • Une première saison compliquée à la tête de Barnsley

  • Pour son premier exercice (2017-2018), Gauthier Ganaye est à la tête de l’un des plus petits budgets du Championship. L’effectif est chamboulé. « Quinze recrues dans les divisions inférieures en France et en Angleterre, qui n’avaient jamais expérimenté le Championship, précisait alors Ganaye en octobre 2017. À Barnsley, on n'investit que sur des joueurs de 24 ans ou moins, une vision en place avant ma venue et que je devais épouser. » Avec le plus jeune effectif des cinq divisions professionnelles anglaises, la saison sera très délicate. Après un début poussif, Barnsley s’effondre à partir de la mi-novembre : un tunnel de 29 rencontres et 3 victoires. Le coach Paul Heckingbottom, pourtant prolongé le 2 février 2018, se barre pour Leeds le 6, à la surprise générale. Son successeur, Jose Morais, ancien assistant de José Mourinho à l’Inter, au Real et à Chelsea, n’ayant pu éviter la relégation, quittera le club en mai 2018.


    La gouvernance de Barnsley a aussi connu de nombreux changements durant cet exercice. L’ancien directeur général Maurice Watkins, avocat réputé dans le droit du sport outre-Manche (il avait, entre autres, défendu Éric Cantona après son kung-fu kick asséné à un supporter de Crystal Palace), ancien membre du board de Manchester United pendant trente ans aussi, quitte le club fin août 2017. Un mois plus tard, le propriétaire Patrick Cryne annonce, dans une lettre adressée aux supporters, que son temps est compté, souffrant d’un cancer. En décembre, il vendra la majorité de ses parts au consortium sino-américain ayant racheté l’OGC Nice en juin 2016, avant de mourir le 28 janvier 2018. Le sourire reviendra à Barnsley lors de cette saison 2018-2019, puisque les Tykes sont, à mi-saison, dans les places de barragistes à l’accession en Championship, et à 6 points de la seconde place, synonyme de promotion directe à l’étage supérieur.

  • Avec ses supporters, il sait jouer simple

  • Lorsqu’il recherchait, avec Gervais Martel, un repreneur au RC Lens, Gauthier Ganaye a eu le temps d’observer l’ancien président lensois et son contact avec les supporters Sang et Or. « Une fois, on est arrivés en retard à une banque parce qu’un supporter lensois croisé dans la rue à Paris voulait prendre un café avec Gervais, raconte Ganaye. "Pff, c’est les banquiers, ils attendront, y a plus important" disait Gervais. Et on est resté 15 minutes à discuter autour d’un café. » Ce moment n’est sans doute pas étranger à cette lettre datée du 13 août 2018, reçue par Chris Ryder, fan de Barnsley, et signée par Ganaye : « J’ai appris à travers les réseaux sociaux que vous aviez eu des moments difficiles ces derniers temps, je ne suis pas sûr de quoi il s’agit, mais j’espère que tout ira pour le mieux, le plus tôt possible. » En proie à des états dépressifs depuis la mort de son frère et de son père, Chris voit le président français l’inviter à passer au club n’importe quand, s’il a besoin de soutien. « La porte de mon bureau est toujours ouverte et nous avons enfin reçu une nouvelle machine à café, un grand merci à Alfie Mawson pour ça ! (ancien joueur de Barnsley, transféré pour 20 briques à Fulham, N.D.L.R.) » Avant de laisser les coordonnées d’une association d’aide aux personnes dépressives, partenaire de l’English Football League.


    Le 18 août 2018, c’est une tout autre surprise qui est venue garnir les toilettes pour femmes d’Oakwell, le stade de Barnsley. Le club a en effet travaillé, comme six autres clubs britanniques, avec le collectif On the Ball pour proposer en libre-service dans leurs commodités des tampons et serviettes hygiéniques. « Si on considère que les gens n’ont pas à payer pour du papier toilette et d’autres produits d’hygiène essentiels, pourquoi alors une fille devrait payer ces produits d’hygiène féminine ? » , avait expliqué Gauthier Ganaye à l’Independent. Pour rappel, plus d’un quart du public des stades de Premier League est désormais féminin.

    Par Ronan Boscher Tous propos recueillis par RB, sauf mention.
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Deux joueurs de Nimègue punis pour avoir insulté leur entraîneur en arabe 46
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
    il y a 8 heures Un job de rêve pour ancien footballeur pro : baby-sitter 45 Hier à 16:41 Football Leaks : un « lanceur d’alerte » arrêté 36
    À lire ensuite
    Les notes de Monaco