Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lille (1-2)

Pépé flingue l'OM

Dans une rencontre improbable, marquée par une interruption de trente minutes et plusieurs faits de jeu, Lille a enfoncé l'OM dans la crise (1-2) grâce à un doublé de Nicolas Pépé. Pour la première de Mario Balotelli, buteur dans les dernières secondes, et sous les yeux de Frank McCourt, le Vélodrome n'aura pas eu le droit à un apaisement. Et voilà Marseille à douze longueurs des Lillois, qui consolident un peu plus leur deuxième place.

Modififié

Marseille 1-2 Lille

Buts : Balotelli (90e+6) pour l'OM // Pépé (45e+3 sp, 90e+4) pour les Dogues

Après avoir insisté sur les dernières performances encourageantes de l’OM et la ribambelle d’absences pour cette rencontre face à Lille, Rudi Garcia avait été clair en conférence de presse : « Il nous faut une série pour gagner des places et remonter où on veut être. » Traduction : la victoire était obligatoire face au LOSC, solide dauphin du Paris Saint-Germain, pour ne pas perdre de vue le podium tant espéré. Et si le combat semblait presque déséquilibré, il aura complètement échappé aux Marseillais, plombés par un doublé de Pépé et par une interruption de trente minutes en seconde période à cause d'un jet de projectile. Bienvenue dans la crise, Super Mario.

La loi de la VAR


La partie a débuté dans un Vélodrome quasiment silencieux et fleuri de banderoles contestataires adressées à la direction, sous les yeux de Frank McCourt, le boss du club, en visite en France cette semaine et donc présent dans les tribunes ce vendredi soir. Et sur le terrain ? Un gros début de match de l’équipe de Rudi Garcia, visiblement pressée de redonner un peu de joie aux amoureux de l’OM. Après un premier gros frisson signé Thauvin (2e), Marseille a cru prendre l’avantage grâce au virevoltant Radonjić, dont la frappe ne laissait aucune chance à Maignan (3e). Une joie de très courte durée, l’arbitre annulant logiquement l’ouverture du score après consultation de la VAR, le portier lillois ayant été masqué par le positionnement de Mitroglou. Premier couac.


La suite ? Une envie pressante de marquer côté marseillais, plusieurs différences de Bouna Sarr sur le côté droit et un Soumaoro tout près de tromper la vigilance de Maignan (31e). Puis, Marseille a reculé, laissant le contrôle du cuir aux Lillois, tout proches de planter par Bamba (19e) et Xeka (36e). Il fallait finalement attendre le temps additionnel de ce premier acte pour la douche froide. Une nouvelle histoire de VAR. Mais surtout un super débordement de Çelik, stoppé irrégulièrement par Gustavo dans la surface – le Turc a même dû laisser sa place à Pied à la 49e minute – et un penalty tranquillement transformé par Pépé (0-1, 45e+3). La bonne recette pour rejoindre les vestiaires sous les sifflets.

Chaos, K.-O. et Super Mario


Du foot, toujours, quand Pépé aurait pu s’offrir un doublé, sans la belle intervention de Rolando (55e). Et du grand n’importe quoi, quand un pétard (ou une bombe agricole) venu d’une tribune latérale a fait boum devant Strootman et Amavi, obligeant l’arbitre à interrompre la rencontre et laissant tout le monde dans le flou le plus total. Après une trentaine de minutes de flottement, le jeu a fini par reprendre. Pour quel résultat ? Deux mini occasions pour Strootman (60e) et Mitroglou (65e) et un carton rouge pour Thauvin, coupable d’un coup de sang sur Koné (67e). Un contexte délirant pour les débuts de Mario Balotelli sous la tunique phocéenne, l'Italien ayant pris la place de Kamara pour le dernier quart d'heure. Il n'aura pas enfilé le costume du sauveur, mais il aura sauvé l'honneur en marquant d'une belle tête dans les dernières secondes de la rencontre (1-2, 90e+6). Car entre-temps, l'inévitable Pépé s'est offert un doublé en plantant son quinzième pion de la saison, enfonçant un peu plus l'OM dans la crise.



Marseille (3-4-3) : Mandanda – B. Kamara (Balotelli, 74e), Rolando, Gustavo - B. Sarr, Strootman, M. Lopez, Amavi (Rocchia, 87e) – Thauvin, Mitroglou (Njie, 74e), Radonjić. Entraîneur : Rudi Garcia.

Lille (4-2-3-1) : Maignan – Çelik (Pied, 49e), Fonte, Soumaoro, Y. Koné – Mendes, Xeka – Pépé, Ikoné, Bamba – Leão (Soumaré, 88e). Entraîneur : Christophe Galtier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:04 Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
    Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 23
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 09:30 Gignac se rapproche des cent buts 24