Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 8es
  3. // Juventus-Porto (3-2)

Pepe fait de la résistance

Auteur, à l’image de toute son équipe, d’une prestation héroïque face à la Juventus, Pepe a été le grand artisan de la qualification du FC Porto pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Gagnant son duel avec son copain Cristiano Ronaldo d’une main de maître, le Portugais a prouvé qu’il faisait encore partie des tout meilleurs défenseurs centraux de la planète à 38 ans. À croire que comme le vin, le bonhomme se bonifie avec le temps.

Modififié
Penser à Pepe, c’est d’abord penser à d’innombrables clashs à l’époque madrilène, à l’occasion des Clásicos. Comme ce coup de tête, placé sur un Cesc Fàbregas qui n’avait rien demandé de spécial. Ou comme, encore, cet enchaînement manchette-série de coups de pied donné un beau jour à Sergio Busquets, pourtant par terre. Pepe, c’est également – pour ne citer que des exemples – un high kick envoyé gratuitement à Aly Cissokho, une prise de bec intense avec Diego Simeone ou encore de jolis mots doux susurrés à l’oreille de Thomas Müller pendant la Coupe du monde 2014. C’est tout cela, Pepe : un caractère chaud comme la braise, certaines attitudes à ne surtout pas montrer dans les écoles de football, et des expulsions à la pelle. Mais ne résumer le Portugais qu’à cela serait oublier le formidable défenseur qu’il est. Mardi soir, sur la pelouse du Juventus Stadium, il a une nouvelle fois rappelé à tous ses détracteurs qu’il était avant tout un joueur de foot. Un très bon joueur de foot.

CR7 dans la poche

À 38 ans, Pepe a magistralement tenu la barre de la défense d’une équipe réduite à dix dès la 54e minute de jeu, et qui a dû lutter jusqu’au bout de la prolongation pour arracher sa qualification sur un super coup franc de Sérgio Oliveira. Loin de s’attribuer le mérite du succès, l’ancien défenseur du Beşiktaş a tenu à rendre hommage à ses partenaires : « Avec cette passion, cette rigueur, nous sommes une équipe très difficile à battre pour quiconque, a-t-il affirmé au sortir de la rencontre qui a vu la Juve éliminée pour la deuxième année consécutive en huitièmes. Nous devons tous être félicités. » C’est louable de sa part, et c’est surtout vrai, puisque d’Agustín Marchesín à Moussa Marega, les Portuans ont fait preuve d’un héroïsme absolu. Mais quelques chiffres illustrent pourtant la prestation individuelle XXL du bonhomme : le quasi-quadragénaire a ainsi remporté la totalité de ses duels aériens disputés, a effectué dix-huit dégagements (record du match) et douze autres dégagements de la tête (là encore, personne n’a fait mieux que lui sur le pré). Il a également récupéré huit ballons et bloqué deux tirs. Tout simplement stratosphérique.


Mais ce n’est pas tout, puisque Pepe a surtout remporté avec brio son duel avec son ex-partenaire du Real Madrid et coéquipier en sélection Cristiano Ronaldo. À l’exception d’une jolie remise sur le premier but de Federico Chiesa, le quintuple Ballon d’or a étrangement tout raté ou presque ce mardi soir, lui qui réussit habituellement si bien face aux formations portugaises. Et son musellement parfait par le solide numéro 3 des Dragons (bien aidé par son binôme Chancel Mbemba, lui aussi impeccable) est tout sauf étranger à cette contre-performance. Les deux hommes se recroiseront désormais dans quelques mois (si tout se passe bien), à l’occasion de l’Euro. Ils évolueront cette fois sous le même maillot. L'occasion pour CR7 d'enfin arrêter le cauchemar qui va se répéter inlassablement dans sa tête toutes les nuits à partir de ce soir. Mais l'Euro est encore loin. Pepe a d'abord un quart de finale de Ligue des champions à préparer. Bonne chance à l'attaquant qui se trouvera alors sur sa route.

Par Félix Barbé
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom