Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // International – Coupe du monde U20 – 8es de finale

Pendant ce temps, la Coupe du monde U20…

Difficile de trouver des oasis dans le désert footballistique que l'on est en train de traverser. À l'autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande, un tournoi pas inintéressant est tout de même en cours : le Mondial U20, dont la France, tenante du titre, est malheureusement absente. Ce n'est pas une raison suffisante pour ignorer une compétition qui a sacré en d'autres temps Messi, Agüero et Pogba…

Modififié
  • Pourquoi la France, tenante du titre, n'y est pas ?


    Parce qu'elle a échoué à se qualifier, tout simplement. Le Mondial U20 n'offre aucune garantie de participation au tenant du titre et la France, vainqueur de l'édition 2013, a mal géré le passage de témoin entre les classes d'âge. Il y a deux ans en Turquie, la sélection était majoritairement composée de joueurs nés en 1993 et elle avait une sacrée allure : Pogba en était, de même que Kondogbia, Thauvin, Lemina, Digne, Bahebeck, Umtiti, Areola ou encore Zouma, surclassé de la classe 1994. Une génération brillante qui a laissé la place aux joueurs nés en 1995 : Rabiot, Corentin Jean, Lemar, Hassen, Gbamin… Ces derniers avaient pour première mission de se qualifier pour l'Euro 2014, qualificatif pour le Mondial 2015. Une première étape manquée, la bande à Francis Smerecki se faisant devancer dans son groupe de qualification par la Belgique et l'Islande… Il n'y a donc pas eu pour elle d'Euro 2014 et encore moins de Coupe du monde cette année.

  • Quelles nations en sont ?


    La compétition a débuté le 30 mai en Nouvelle-Zélande avec 24 équipes participantes, parmi lesquelles quelques nations fortes du football : l'Allemagne, vainqueur de l'Euro U20 l'an dernier, le Portugal, finaliste, le Brésil, l'Argentine, la Colombie, le Ghana, le Nigeria… Il y en a aussi de plus étonnantes, comme les Fidji, qui ont profité de la qualification automatique de la Nouvelle-Zélande en tant que pays hôte, et surtout les quatre représentants de la zone Asie : Qatar, Corée du Nord, Ouzbékistan et Myanmar. Tous les quatre se sont qualifiés en étant demi-finalistes de la dernière Coupe d'Asie U20 au détriment des habituels Japon, Corée du Sud, Australie ou encore Iran. Une nouveauté intéressante à constater, qui pourrait dessiner les évolutions du football dans la région, avec la nouvelle concurrence d'un pays comme le Qatar, qui essaie de se faire une place dans le concert des nations, même si la sélection a finalement été sortie dès les poules avec trois défaites en autant de matchs…


  • Qui sont les têtes d'affiche ?


    Au niveau des individualités, on a donc affaire à des joueurs majoritairement nés en 1995 et ils sont encore rares ceux qui ont réussi à vraiment s'imposer au niveau pro. On retiendra quand même la présence par exemple du grand espoir argentin Ángel Correa, qui évolue à l'Atlético Madrid, ou d'une équipe d'Allemagne très prometteuse composée notamment de Julian Brandt (Bayer Leverkusen), de Marc-Oliver Kempf (Fribourg) ou encore de Marc Stendera. Au Brésil, la future star annoncée se nomme Malcom, surclassé de la classe 1997 et qui appartient aux Corinthians. On peut signaler aussi la présence dans les rangs du Nigeria de la révélation Moses Simon, récent champion de Belgique avec La Gantoise. Enfin, du côté des joueurs évoluant en France, c'est le LOSC qui est le club le plus représenté grâce au Portugais Rony Lopes et aux Maliens Youssouf Koné et Adama Traoré. L'OM aussi est présent par le biais du Néo-Zélandais Bill Tuiloma, capitaine de sa sélection.

  • Comment se présente la compétition ?


    La phase de poules s'est terminée il y a quelques jours, avec déjà huit nations éliminées, parmi lesquelles l'Argentine, le Mexique ou encore le Qatar. Trois sélections ont pour l'instant remporté leurs trois premiers matchs : l'Allemagne, le Portugal et le Brésil. Elles apparaissant déjà à la base comme les trois favoris naturels de la compétition, et ce bon début des trois vient confirmer les prédictions de départ. En 8es de finale, elles sont respectivement opposées au Nigeria, à la Nouvelle-Zélande et à l'Uruguay. En quarts de finale, il y a un potentiel Brésil/Portugal qui se dessine, tandis que l'Allemagne, en cas de qualification face au Nigeria, trouvera sur sa route en quarts un autre pays africain, le Ghana ou le Mali.

  • Briller en U20, un gage de réussite ?


    Le meilleur joueur de l'édition précédente est un certain Paul Pogba. Une distinction également reçue par Agüero en 2007, Messi en 2005, Saviola en 2001, Seydou Keita en 1999… En ne retenant que les dernières éditions, on peut se rendre compte que beaucoup de jeunes talents ayant participé à une édition du tournoi ont confirmé ensuite avec de belles carrières à la clé : en vrac Pablo Aimar, Djibril Cissé, Dani Alves, John Obi Mikel, Giovani dos Santos, Fernando Llorente, Fernando Cavenaghi… Chez les Français, en plus de la campagne victorieuse des Bleuets de Pogba il y a deux ans, retenons une quatrième place dans la compétition en 2011, avec dans la sélection Griezmann, Lacazette, Grenier, Kolodziejczak, Kakuta, Bakambu… Bref, on aurait tendance à répondre que oui, d'une manière générale, briller au Mondial U20 permet d'envisager une belle carrière, même si certaines exceptions confirment la règle. Un seul exemple : en 2009, le Ghana est champion du monde U20 avec dans ses rangs un gamin qui flambe, Dominic Adiyiah, élu meilleur joueur et auteur de 8 buts. Six ans plus tard, le même Adiyiah, ancien du Milan AC où il n'a jamais pu s'imposer, évolue dans le championnat thaïlandais après des périples en Serbie, Turquie, Ukraine et Kazakhstan…

    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 80

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70