Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Manchester City/Barcelone (0-2)

Pellegrini revient sur son dérapage

Modififié
Manuel Pellegrini est à juste titre considéré comme un gentleman dans la corporation des entraîneurs. Pourtant, après son attaque envers l’arbitre suédois Jonas Eriksson suite à la rencontre aller des huitièmes de finale entre Manchester City et le Barça (0-2), le Chilien a infligé un sérieux coup à sa réputation.

À la suite de la défaite de ses ouailles, Pellegrini avait en effet clairement mis en doute l’impartialité de l’arbitre, avant de s’attaquer au football suédois dans sa globalité : « Pour un match de cette importance, je ne sais pas si c'était une bonne idée de nommer un arbitre suédois. Il y a en Europe des footballs qui comptent plus que celui de la Suède. Ce genre de match requiert des arbitres plus expérimentés. »

Une offensive ciblée qui avait forcément fait du bruit, mais que le Chilien a aujourd'hui tenu à tempérer en conférence de presse : « Quand vous avez perdu un match de la façon dont nous l'avons perdu contre Barcelone, vous êtes frustré et en colère. Peut-être ai-je dit quelque chose que je ne voulais pas dire, aussi je tiens à m'excuser.  »


Pas sûr que ces excuses suffisent à freiner l’UEFA qui a d’ores et déjà mandaté un inspecteur disciplinaire pour enquêter sur les propos tenus par Pellegrini.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:00 Mercato : où en est l'US Mêloise (D3, Orne) ? 6
Hier à 14:15 Agnès Buzyn suggère d'interdire l'alcool dans les loges 126
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible