Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. //

Payet revient sur le rôle de ses anciens entraîneurs

Modififié
Non, Dimitri Payet n'est pas né en 2016.

Avant de cartonner en Premier League, le leader de l'équipe de France avait également carburé en Ligue 1. À Marseille bien sûr, mais aussi à Saint-Étienne et Lille. Des clubs où il a pu compter sur des coachs qui lui ont tous appris quelque chose : « Marcelo Bielsa est l’entraîneur qui m’a fait le plus progresser, mais il est arrivé après Christophe Galtier et Rudi Garcia, donc c’était plus facile pour lui, a confié le tricolore dans L'Équipe. Il y a eu avant Bielsa un passé, des acquis qui me servent encore aujourd’hui. Sans ces deux entraîneurs, je ne serais pas devenu ce que je suis. »

« Bielsa a été le finisseur, mais c’est à partir de Galtier que j’ai vraiment commencé à progresser, a insisté l'international. C’est l’entraîneur avec lequel j’ai gardé les meilleurs rapports. J’ai souvent de ses nouvelles par texto et on était toujours très contents de se revoir après les matchs quand je jouais encore en Ligue 1. Je laisse aussi quelques messages à Rudi Garcia de temps en temps. »


Bielsa, lui, n'a pas de téléphone portable. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Horoya AC : Didier Gomes Da Rosa remplace Patrice Neveu 14
il y a 5 heures Une joueuse de Sheffield United suspendue pour insultes racistes 17 il y a 12 heures En Copa Sudamericana, une équipe bolivienne tire 54 fois au but... et perd 35