Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Patrick Mboma : « Seedorf ? Je suis surpris »

Le Cameroun sera entraîné par le Néerlandais Clarence Seedorf, qui sera assisté de Patrick Kluivert. Une nomination qui étonne Patrick Mboma, l’ancien attaquant des Lions indomptables.

Modififié
Vous attendiez-vous à ce choix ?
Il y avait des rumeurs... J’étais en vacances au Cameroun, donc je savais que les contacts existaient. J’avoue que je suis surpris. Seedorf a une expérience d’entraîneur très légère : il n’est jamais resté plus de six mois en fonction, que ce soit à l'AC Milan, au FC Shenzhen ou au Deportivo La Corogne. Il n’a jamais eu de résultats très probants. Il n’a pas réussi à sauver le Depor de la relégation. Quant à Kluivert, qui sera son adjoint, il n’a été sélectionneur que de Curaçao. Cela me semble quand même très léger.

Ils ont en revanche été de grands joueurs...
Bien sûr. Et à ce titre, ils ont droit au plus grand respect. Personne ne remet en cause ce qu’ils ont fait en tant que joueur. Mais je suis étonné que le Cameroun, à moins d’un an de la CAN qu’il va organiser, choisisse deux hommes qui n’ont jamais travaillé en Afrique, qui ne connaissent sans doute pas très bien le football africain. Autant dire qu’il va falloir qu’ils s’habituent aux réalités du continent en général et à celles du football camerounais en particulier.


« Seedorf a une expérience d’entraîneur très légère : il n’est jamais resté plus de six mois en fonction. »
On ne sait pas s’ils vont vivre à Yaoundé...
Il faudra voir, mais ce serait dommage qu’ils décident de ne pas s’y installer. Car vivre sur place, c’est tout de même mieux pour mieux comprendre un pays, suivre le championnat, rencontrer les entraîneurs. Après, bien sûr, rien n’empêche d’aller effectuer des missions en Europe pour voir des joueurs, des matchs, etc. Cela fait partie du job d’un sélectionneur. Mais la plupart du temps, ceux qui réussissent en Afrique sont ceux qui y vivent. On ne peut pas espérer bien travailler en ne venant que quelques jours par mois.


Quelle est la réaction des Camerounais ?
Beaucoup sont comme moi : surpris ! Ils s’attendaient à ce que ce soit un coach connaissant bien l’Afrique qui soit désigné. Ou un local. Il a été souvent question de Rigobert Song, le sélectionneur de l’équipe locale. Même mon nom a été cité, alors que je n’étais absolument pas candidat. Si on me demande si je cautionne ce choix, je réponds non.
« Vivre sur place, c’est tout de même mieux pour mieux comprendre un pays. »

Vous êtes pessimiste ?
Je suis surtout étonné. Et je me pose des questions, bien sûr. Maintenant, il faut les laisser travailler. Voir quelles idées Seedorf et Kluivert veulent mettre en place, avec quels joueurs. Le Cameroun va jouer un match amical contre les Comores au mois de septembre. Ce serait bien de débuter par une victoire. Mais il va falloir faire vite : nommer un sélectionneur moins d’un an avant une grande compétition, c’est risqué. Et prendre quelqu’un qui n’a jamais entraîné en Afrique, qui ne parle pas français, même si je sais que Kluivert se débrouille un peu, cela peut surprendre. Je suis camerounais et je souhaite la réussite de la sélection nationale, qui représente beaucoup pour moi...

Propos recueillis par Alexis BIllebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article