Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Disparition d'Emiliano Sala

Pascal Gastien : « Ce soir, je suis scié »

Quelques heures après l'annonce de la disparition de l'avion qui devait transporter Emiliano Sala de Nantes à Cardiff, son ancien entraîneur à Niort, Pascal Gastien, est toujours sous le choc.

Modififié
On imagine que vous êtes toujours, ce soir, sous le choc.
C'est très dur, en effet. J'ai appris la nouvelle ce matin, après l'entraînement, à 11h30. Je n'étais pas au courant. C'est une personne du club qui est venue me montrer son portable. Au départ, forcément, tu n'y crois pas, parce que c'est quand même quelque chose d'extraordinaire, mais j'ai bien été obligé de me rendre à l'évidence. Je ressens une grande, grande, grande tristesse. Parce que c'est quelqu'un que j'appréciais d'abord, mais aussi parce que je sais que je n'étais pas le seul. Tout le monde appréciait Emiliano. Je suis scié, j'ai pensé à lui tout l'après-midi. Honnêtement, c'est compliqué.

« Il était en train de vivre l'un de ses rêves. C'est ça qui me rend malade, Emiliano allait vivre ce qu'il avait toujours rêvé de vivre. »

D'autant plus qu'on parle d'un homme qui...
(Il coupe)... qui était en pleine force de l'âge, exactement. Il était surtout en train de vivre l'un de ses rêves. C'est ça qui me rend malade, Emiliano allait vivre ce qu'il avait toujours rêvé de vivre.

Qu'est-ce qui vous reste en mémoire lorsqu'on parle de lui ?
Il faut comprendre qu'on parle simplement d'une belle personne. Il était aussi généreux sur le terrain que dans la vie de tous les jours. Il a fait énormément de sacrifices pour essayer de réussir dans le football, il est parti très tôt de chez lui et, pour en avoir un jour parlé avec lui, je sais les sacrifices qu'il a faits pour en arriver là. Il avait une telle volonté de réussir que c'était impossible de ne pas le voir.


Quand est-ce que vous lui avez parlé pour la dernière fois ?
Il y a un an, il me semble. Il était à Nantes, où il venait de réussir une grande partie de saison. Est-ce qu'il était en train de toucher le pic de sa carrière ?
« Je ne sais pas jusqu'où il pouvait aller, c'est un joueur qui n'a pas de limites, qui n'avait pas de limites. Il a passé les étapes les unes après les autres et il a réussi partout. C'est une histoire d'envie, de mental, et je ne pense pas qu'il était au sommet de sa carrière, loin de là. »
Oui et non, parce que c'est quelqu'un qui progressait tout le temps. Je ne sais pas jusqu'où il pouvait aller, c'est un joueur qui n'a pas de limites, qui n'avait pas de limites. Il a passé les étapes les unes après les autres et il a réussi partout. C'est une histoire d'envie, de mental, et je ne pense pas qu'il était au sommet de sa carrière, loin de là.

Avez-vous toujours de l'espoir qu'il soit retrouvé ?
Je garde espoir, oui, mais c'est quand même difficile. Bien sûr, je sais que ça va être compliqué de le retrouver et s'il y a un bon Dieu sur cette Terre, ça serait formidable qu'il soit sauvé. Mais j'ai bien peur que ça n'arrive jamais... C'est terrible. Même mon fils, qui n'a jamais joué avec Emiliano, a été touché. C'est dire quel homme était Emiliano.

Propos recueillis par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:04 Dernières heures : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
Hier à 13:59 Le football belge aux couleurs LGBT ce week-end 56 Hier à 13:00 Quand Bafé Gomis effraye un ramasseur de balle avec sa célébration panthère 32
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi