Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Arsenal (2-2)

Pas de vainqueur dans le derby londonien

À dix à partir de l'heure de jeu, les Gunners n'ont pu faire mieux qu'un match nul. Un point qui n'arrange pas non plus Tottenham dans l'optique du titre.

Modififié

Tottenham 2-2 Arsenal

Buts : Alderweireld (60e) et Kane (62e) pour Tottenham // Ramsey (39e) et Sánchez (76e) pour Arsenal

55e minute. Sur la pelouse de White Hart Lane, les Gunners mènent d'un but, contre le cours du jeu, quand Francis Coquelin commet l'irréparable. Dépassé par une accélération de Kane, bien loin des cages, le Français se jette, un peu naïvement. Évidemment, le ballon est déjà parti, au contraire des jambes de Kane. Le contact déséquilibre l'attaquant, qui s'étale de tout son long. Rien de méchant, mais logiquement sanctionné d'un carton jaune. Le problème ? le milieu d'Arsenal en a déjà reçu un en première mi-temps. Résultat : une expulsion qui laisse ses coéquipiers à dix. Et qui fait très mal.

Car dix minutes après le rouge, le score de la rencontre s'est inversé, grâce à deux pions de Tottenham signés Alderweireld et Kane. Si Sánchez est parvenu à remettre les deux équipes à égalité, Arsenal n'a pris qu'un point. Comme Tottenham, bien entendu. Une mauvaise affaire pour les deux équipes : les visiteurs pointent à cinq unités du leader Leicester, les Spurs à deux. Alors que les Foxes n'ont pas joué...

La madjer pour Ramsey


Dans la chaude ambiance de White Hart Lane, les fans des Spurs ont le plaisir de voir leur équipe type débuter. Ce qui n'est pas le cas pour les Gunners : Čech et Koscielny sont absents, Walcott et Giroud sont sur le banc, Welbeck et Elneny sont sur le pré. Ces changements, justement, semblent perturber Arsenal, Tottenham se montrant bien plus à l'aise que son rival. Certes, les deux équipes ne lâchent rien et vont au duel sans se poser de question, mais ce sont bien les locaux qui s'installent dans le camp d'en face, guidés par un Dembele en forme. Ramsey et Özil, un peu perdus, loupent tout ce qu'ils entreprennent.


À la différence d'Ospina, qui sauve sa team peu inspirée. Pour une fois, la possession de balle est en défaveur d'Arsenal. Welbeck, lui, se bat tout seul aux avant-postes. Mais malgré le peu de choses qu'ils montrent, les hommes de Wenger font la différence sur une superbe inspiration du duo Bellerín/Ramsey, jusque-là invisible. Sur leur premier tir cadré ! Gros mal de crane pour Tottenham.

Le chef-d’œuvre pour Kane


Comme Arsenal manque toujours d'expérience, le club londonien se met tout seul en difficulté. Déjà sanctionné d'un carton jaune pour une faute bête, Coquelin en prend un second de manière aussi inutile. À dix, les Gunners s'en remettent à Ospina. Trop : après avoir retardé l'échéance, le portier se mange deux buts coup sur coup. Par Alderweireld, d'abord. Puis par un sublime missile de Kane. Wenger choisit alors l'option offensive en faisant entrer Giroud. Mais c'est Sánchez qui égalise, alors que les Spursparaissaient avoir l'emprise sur la rencontre. Et ces derniers ne réussissent plus à profiter de leur supériorité numérique, alors qu'un nul ne les aide absolument pas dans la course au titre. Quant au dangereux Arsenal, qui semble bien loin du titre, l'impression est mitigée. Car à onze contre onze, la victoire était à portée de main.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 90

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi