Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Pas de souci, il y a Cavani

Si Neymar et Kylian Mbappé sont encore incertains à moins d'une semaine du choc contre Liverpool en Ligue des champions, le PSG n'a pas à avoir peur. Tout simplement car le club parisien peut compter sur Edinson Cavani, qui revient en forme après un mois d'octobre compliqué, et qui affiche une détermination dont aura besoin Paris pour atteindre ses objectifs.

Modififié
Lorsqu’on évoque le mot trêve, que ce soit au sens propre comme au figuré, c’est pour désigner une période d’accalmie, une « cessation dans une lutte » pour reprendre les termes exacts du dictionnaire. Un moment où la routine des combats s’éclipse temporairement, où les corps peuvent se relâcher (un peu) et profiter de leur bonne santé du moment. Pour le PSG en revanche, cette trêve hivernale qui touche à son terme aura donc été son exact opposé, à presque tous les étages de l’organigramme du club. Outre les multiples affaires le concernant via les Football Leaks, le club parisien a aussi pris un coup sur le bout de son petit nez rougi par l’arrivée du froid ce mardi 20 novembre 2018. Une bonne grosse beigne, même. Huit jours avant de jouer son avenir européen avec Liverpool, Thomas Tuchel a reçu ce mardi soir deux SMS d’urgence sportive en l’espace de quelques dizaines de minutes à peine.


Un premier à 20h38, lorsque face au Cameroun en amical, Neymar s’écroule au bout de huit minutes de jeu et se tient l’arrière de la cuisse droite. Une petite élongation des adducteurs, selon les premiers examens. Puis un second à 21h34, lorsque c’est l’épaule de Mbappé qui siffle à son tour à Saint-Denis face à l’Uruguay d’Edinson Cavani. Des événements loin d’être inhabituels au PSG ces dernières semaines ou saisons (pas de Verratti à Liverpool, ni de Thiago Silva, absent à l'aller contre Naples, ou même de Neymar l’an passé pour le retour face au Real), mais qui peuvent légitimement inquiéter le technicien allemand. Qui sait pour autant, déjà, que son joueur star, qui sera à 100% mercredi prochain au Parc des Princes, se nomme Edinson Cavani. Et ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle.

Back to business


Car même si Neymar a d’ores et déjà annoncé qu’il n’y avait « rien de grave » et que le temps de récupération devrait être suffisant pour voir Mbappé face aux Reds, le retour en forme de Cavani tombe à pic. Absent pendant près de vingt jours pour s’être claqué juste avant le déplacement au Vélodrome fin octobre, l’Uruguayen n’a pas mis longtemps avant de relancer la machine. D’abord en prenant un bain de foule au San Paolo à Naples, avant de gifler Monaco à trois reprises cinq jours plus tard et ramener le ballon à la maison. Pendant cette fameuse trêve internationale, que ce soit face au Brésil ou la France, le gamin de Salto n’a pas planté, mais son attitude corporelle n’a pas trompé. Le Cavani hors de forme du mois d’octobre a disparu, pour laisser place à celui qui touche sa cible du premier coup ou qui tape un sprint de vingt-cinq mètres pour aller chatouiller les chevilles de Neymar. Le chemin vers la rédemption, Edi en a fait son itinéraire préféré pour retrouver la lumière. Et ça tombe bien, car le PSG en a bien besoin.

Marathon Man


« J'espère qu'il (Kylian Mbappé, N.D.L.R.) n'a rien de grave, qu'il pourra récupérer tout de suite, parce qu'on a besoin de tout le monde pour la suite de la saison. » Cavani aurait certainement aimé qu’on le rassure à ce sujet dès la fin de la rencontre, mais il sait aussi pertinemment que même sans eux, il peut bien faire. Déjà parce que le mâle alpha uruguayen n’a pas attendu d’être entouré de Neymar et de Mbappé pour commencer à planter, chose qu’il faisait déjà alors que ses deux compères n’étaient encore que des ados.


Aussi, parce que même au PSG, les rares absences des deux candidats au Ballon d’or ne se sont pas fait sentir dans ces moments-là. En septembre face à Saint-Étienne, ni Mbappé ni Neymar n’étaient sur la pelouse lors du fringant succès (4-0) qui avait vu Cavani marquer et donner. Lui qui était ce soir-là la pointe d’un trident composé de Di María et de Draxler qui a déjà fait ses preuves au Parc des Princes, en Ligue des champions.


C’était un soir de février 2017, face au FC Barcelone, où Paris avait vécu l’une de ses plus belles soirées européennes. Cette nuit-là, qui fut aussi la dernière pour Paris en Europe sans ses deux prétendants au Ballon d’or, la légende raconte qu’Edi avait mis du temps à s’arrêter de courir après avoir fusillé Ter Stegen. Nul doute que tout le Parc signerait pour revoir une course comme celle-là face à Liverpool.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 8 minutes L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier
Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2 Hier à 14:00 Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 13