Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético-Real (0-0)

Nul sans but pour le derby madrilène

Dans un choc intense, mais avec assez peu d'occasions malgré quelques opportunités pour chaque clan, le Real et l'Atlético se sont tenus tête. Le premier reste leader de Liga, le second conserve sa place sur le podium à une unité de son rival.

Modififié

Atlético de Madrid 0-0 Real Madrid



27 juillet 2019. Alors que la saison de football est encore loin de reprendre, les journaux espagnols s'arrêtent sur une opposition estivale mélangeant humiliation et folie. Oui, l'Atlético de Madrid a cogné l'ennemi du Real Madrid sur le score dingue de sept pions à trois. Pire qu'un résultat de tennis, et plus ouvert qu'un duel de gala entre nouveaux retraités. Certes, ce n'est qu'un amical. Mais dans les têtes de la Maison-Blanche, la honte et le doute se sont installés. Jusqu'à ce samedi 28 septembre, date de la septième journée annonçant les retrouvailles entre les mêmes acteurs. Sauf que cette fois, la bande de Zidane était prévenue et a fait gaffe. Un comportement que les Colchoneros connaissent parfaitement. Du coup, les mathématiques ont parlé : moins d'opportunités, plus de détermination et dix caramels effacés. Bref, un 0-0 costaud plus digne du haut niveau.

Quelques actions, du physique à foison


Équilibrée et âprement disputée, la partie donne sa chance aux deux camps. C'est d'abord Félix qui, trouvé en profondeur, lance les débats. À côté. l'Atlético embraye dangereusement, avec un Costa recherché par Partey. Repoussé. Paradoxalement, et même si le style de jeu des Matelassiers n'est plus à présenter, le Real subit les plus grosses occasions, mais semble maîtriser davantage avec plus de possession et de frappes tentées.


Celle, sublime, de Kroos est renvoyée par une parade d'Oblak. Bale n'a pas plus de résultat, lui qui est encore titulaire au milieu d'Hazard et de Benzema. Reste que la rencontre ne fait pas la part belle aux danseuses, tant l'intensité et l'effort physique sont de mise. Si elle doit se faire, la différence s'observera en tout cas en seconde période.

Pas de perdant, que des gagnants


Sauf que visiblement, Simeone attend encore plus de sueur de la part de ses hommes. En témoigne son premier remplacement, réalisé dès la mi-temps et donnant à Correa la possibilité de transpirer à la place de Vitolo. Méfiant, l'entraîneur a une statistique en tête : la dernière défaite des Colchoneros à domicile, la seule en 23 matchs, a été subie contre... le Real. Alors, pas question de se déconcentrer et de laisser des espaces au rival.



En face, le point du nul convient également très bien. Après tout, les Merengues sont leaders de Liga - avec une unité d'avance sur le voisin - et ont tout intérêt à préserver leur invincibilité en championnat. Du coup, si Kroos obtient énormément de fautes, la priorité réside dans la limite du risque et la bonne tenue de l'organisation défensive. Une arrière-garde que Saúl est à quelques centimètres de tromper sur corner, sa tête flirtant avec la barre transversale de Courtois. Ce sera le dernier véritable frisson avec le coup de casque de Benzema sorti par Oblak et un penalty réclamé par Correa, pour un 0-0 un poil décevant qui contente tout le monde. Même Barcelone.


Atlético (4-4-2) : Oblak - Trippier, Savić, Giménez, Lodi (Lemar, 61e) - Partey, Saúl, Koke, Vitolo (Correa, 46e) - Costa, Félix. Entraîneur : Simeone.

Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Ramos, Varane, Nacho - Casemiro, Valverde (Modrić, 68e), Kroos - Hazard (Rodríguez, 75e), Bale, Benzema (Jović, 88e). Entraîneur : Zidane.


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom

il y a 34 minutes Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible