Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Manchester United-PSG (1-3)

Paris s'impose tout en douleur à Manchester

Très inquiétant pendant une grosse partie du match, le PSG a finalement réussi à chasser ses démons pour s'offrir la victoire qu'il lui fallait contre Manchester United, à Old Trafford (1-3). Les Parisiens, qui prennent la première place du groupe H, ont désormais leur destin entre leurs mains et peuvent entrevoir avec un peu plus de sérénité les huitièmes de finale.

Modififié

Manchester United 1-3 PSG

Buts : Danilo CSC (32e) pour United // Neymar (6e, 90e+1) et Marquinhos (68e) pour Paris

Ouf ! Battu par United au Parc fin octobre, le PSG a rendu la pareille aux Red Devils, s'offrant même le luxe d'une victoire par deux buts d'écart (1-3) qui lui offre la première place du groupe H à la différence de buts particulière. Très mal en point à l'issue de la phase aller, Paris peut souffler : s'il faudra évidemment montrer un tout autre visage pour espérer aller loin dans cette compétition, le club de la capitale s'offre une victoire franche et a un pied en huitièmes de finale. Une bouffée d'air frais qu'il s'agira d'exploiter la semaine prochaine au Parc face à Başakşehir, au moment de valider définitivement le ticket pour la suite de l'aventure aux grandes oreilles.


Ultra sérieux dans leurs placements et impliqués dans le pressing en début de match, les Parisiens ne laissent pas respirer leurs adversaires et s'offrent une ouverture du score éclair. Au terme d'une belle percée, une frappe déviée de Kylian Mbappé atterrit dans les pieds de Neymar, qui ajuste De Gea dans un angle fermé (0-1, 6e). Les vingt premières minutes sont un long temps fort parisien, avec une possession étouffante (près de 70%) qui n'aboutit malheureusement pas à un break malgré de belles occasions de Florenzi (9e) et de Neymar (10e). Et puis arrive cette 21e minute : alors que Fred et Paredes comparent la taille de leur front, l'Argentin s'écroule avec l'aide du Brésilien. Daniele Orsato décide de ne sanctionner que d'un jaune après avoir checké les images de la VAR. D'aucuns appelleraient ça un tournant : alors que le duel Fred-Paredes devenait l'attraction de ce match, le rapport de force s'inverse entre United et Paris. Les hommes de Tuchel se recroquevillent dans leur surface, ne parviennent plus à construire leurs actions, montrent à nouveau leur plus triste visage et se font punir, forcément. À la réception d'une bonne passe de Wan Bissaka à l'entrée de la surface, Rashford fusille dans le pied de Danilo, qui dévie dans les filets de Navas (1-1, 32e). Ce Paris-là ne peut décidément pas se permettre de temps faible.

Flotte, mais ne sombre pas


Les Parisiens reviennent de l'entracte sans avoir vraiment fait le plein d'énergie. Et le second acte débute par deux sommations quasiment fatales côté United : un premier raté un peu inexplicable de Martial, servi sur un plateau par Rashford et vaguement gêné par le retour de Florenzi (49e), puis une contre-attaque éclair huit minutes plus tard qui se solde par un lob de Cavani sur la barre de Navas, et enfin une frappe du même Martial dans la cuisse de Marquinhos (57e). Visiblement carbonisés, un peu coupés en deux, les Parisiens n'arrivent pas à se propulser vers l'avant et approcher des 18 mètres de De Gea. Et puis, de façon aussi brutale qu'inattendue, Paris a ressuscité. Vers l'heure de jeu, l'orgueil parisien sursaute, et c'est un coup tactique un peu fou (l'entrée de Bakker pour Kean et le passage en 3-5-2 des Parisiens) qui sert d'élément déclencheur. En quatre minutes, Paris enchaîne deux énormes occasions (Marquinhos, 63e ; Bakker, 67e), puis crucifie United grâce à Marquinhos, au bon endroit au bon moment. À la suite d'un corner, le ballon revient aux 5,5 mètres jusqu'au capitaine parisien, qui s'arrache pour glisser le ballon sous la jambe de De Gea (1-2, 68e). Deux minutes plus tard, Fred récolte un deuxième jaune qui lui pendait au nez et quitte ses petits copains. Pogba d'une superbe volée (80e), puis Bruno de la tête (84e) ont eu beau tenter, c'est finalement Paris qui assène le coup de grâce dans les arrêts de jeu par Neymar, à la conclusion d'une belle contre-attaque (1-3, 90e+1). Malgré un long moment de flottement, Paris n'a donc pas sombré. Pas cette fois.



Manchester United (4-3-3) : De Gea - Wan Bissaka (Ighalo, 89e), Lindelöf, Maguire, Telles - McTominay, Fred, B. Fernandes - Martial (Greenwood, 79e), Rashford (Pogba, 74e), Cavani (Van de Beek, 79e). Entraîneur : Ole Gunnar Solskjær.

PSG (4-3-3) : Navas - Florenzi (Kehrer, 78e), Marquinhos, Kimpembe, Diallo (Gueye, 89e) - Danilo, Paredes (Herrera, 65e), Verratti (Rafinha, 78e) - Neymar, Mbappé, Kean (Bakker, 65e). Entraîneur : Thomas Tuchel.

Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine