Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. A
  3. // PSG-Manchester City (2-0)

Paris réduit City au silence

Mis en difficulté par Manchester City, mais plus réaliste, le PSG s'est offert un succès de prestige sur sa pelouse dans le remake de la dernière demi-finale de Ligue des champions. Un succès que les Rouge et Bleu doivent à un Gueye monstrueux, un Donnarumma impérial, mais aussi et surtout au premier but de Leo Messi sous ses nouvelles couleurs. L'art de choisir son moment.

Modififié

PSG 2-0 Manchester City

Buts : Gueye (7e) & Messi (73e)

On pensait le connaître à force de l’avoir vu jouer depuis toutes ces années, mais c’est quelque chose dont on s’étonne toujours un peu. On peut ne pas voir Lionel Messi d’un match, le voir marcher tout le long, s'exprimer à demi-mots, rechigner aux courses défensives comme s’il était trop bon pour ça, et puis, sur une action, le voir plier une défense en deux et déclencher une frappe en lucarne comme si c’était normal. Après des semaines d’attente, le PSG et le Parc des Princes ont enfin eu droit à leur première fulgurance messienne, et l’Argentin avait très bien choisi son moment. Une soirée de gala porte d’Auteuil pour la réception de Manchester City en Ligue des champions, le premier immense choc de la saison européenne du PSG, et une première réussite éclatante (2-0).

Double barre et immense Donnarumma


Avant tout ça, Paris a d'abord su rentrer parfaitement dans son match. Appliquée dans ses courses et dans son pressing, la formation de Mauricio Pochettino met rapidement son plan sur pied : faire mal à City le plus vite possible, avant de le laisser lui faire mal. Comme à son habitude, la connexion Mbappé-Hakimi fait des merveilles côté droit. Le Marocain lance le Français, qui centre fort pour Neymar dans la surface. Le ballon rebondit sur Gueye, qui bombarde la lucarne d’Ederson (1-0, 7e). C’est le début de ce que l’on peut appeler sans rougir une masterclass du Sénégalais, absolument partout dans ce match, tout comme Verratti, de retour de blessure, mais déjà injouable au milieu de terrain et qui soulage immensément Paris du pressing des Citizens.



Mais les Rouge et Bleu laissent petit à petit du terrain à leurs adversaires du soir après le quart d’heure de jeu. 26e minute, un miracle envoie coup sur coup une tête de Sterling puis une reprise de Bernardo Silva sur la barre transversale, devant des tribunes hallucinées. Face aux vagues blanches, Paris défend en équipe, comme il l’a très bien fait la saison passée face au Barça ou au Bayern, en témoignent les courses défensives folles de Neymar et Mbappé. Et peut surtout compter sur un Donnarumma très en jambes pour son tout premier match en Ligue des champions, et décisif devant Cancelo (32e), De Bruyne (37e) ou Ruben Dias (42e). On en oublierait presque que, sur ce premier acte, on n’a quasiment pas vu Leo Messi. L’Argentin attendait tranquillement son heure.

L’éclair de génie


À peine le temps de refroidir que Donnarumma doit à nouveau faire chauffer les gants en début de seconde période. Une bonne intervention sur un centre venu de la droite (51e), puis sur une frappe de Kevin De Bruyne (54e) préservent Paris de l’égalisation. Mais le danger est surtout dans une surface. Les rares occasions parisiennes, comme cette percée de Neymar à la 65e qui s’achève sur une frappe non cadrée, ne défrisent pas Ederson. Jusqu’au coup d’éclat, de génie. Très discret jusque-là, Leo Messi déclenche un sprint dévastateur dans la défense de City. Le frisson qui parcourt le Parc ne laisse place à aucun doute : l’Argentin a tellement fait le coup au Barça qu’on sait déjà comment cela va se terminer. Il sollicite le une-deux avec Mbappé, qui lui remet parfaitement dans sa course à l’entrée de la surface. La frappe qui suit est instantannée. Et elle atterrit en lucarne, devant un Ederson impuissant (2-0, 75e).

Sous tension toute la deuxième période, les tribunes du Parc font exploser leur joie et le sonomètre. Sous les « Messi, Messi » et les chants à la gloire d'un Gana Gueye applaudi comme il se devait à sa sortie, Paris contemple un City qu'il a rendu impuissant, incapable de percer une muraille parisienne à qui il ne pouvait rien arriver. Deux nouveaux arrêts de Donnarumma devant Mahrez (79e, 90e) viennent conclure la parfaite soirée d’un PSG qui, finalement, n’a pas énormément de leçons à tirer de son match du soir. Devant son public, il s’est transcendé comme d’habitude, a joué comme d’habitude, a courbé l’échine comme d’habitude face à un gros d’Europe. Mais contrairement à d’habitude, il avait Leo Messi.




PSG (4-3-3) : Donnarumma - Hakimi, Marquinhos, Kimpembe, Mendes - Verratti (Wijnaldum, 76e), Gueye (Danilo, 81e), Herrera - Messi, Mbappé, Neymar. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Dias, Laporte, Cancelo - Bernardo Silva, Rodri, De Bruyne - Mahrez, Sterling (Jesus, 77e), Grealish (Foden, 68e). Entraîneur : Pep Guardiola.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Les notes du PSG


    Par Alexandre Aflalo, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié






    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    il y a 4 heures Arsène Wenger favorable au micro sur les arbitres et à leur présence en conférence de presse 42
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
    À lire ensuite
    Les notes du PSG