Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Orléans-PSG (1-2)

Paris prélève Orléans à la source

À deux doigts de tomber dans le piège tendu par une courageuse équipe d'Orléans, le PSG s'en est bien tiré grâce à un rush fantastique du jeune Moussa Diaby en fin de rencontre (1-2). Et repart avec la qualif' en poche, mais aussi avec Areola et Di María sur le carreau.

Modififié

US Orléans 1-2 PSG

Buts : Lopy (70e) pour Orléans // Cavani (40e), Diaby (81e) pour le PSG

Une semaine jour pour jour après l’ivresse et voilà Paris déjà retombé dans son quotidien plus monotone de fin d’année civile. Le cas Rabiot est dans toutes les têtes et ferait presque oublier le bilan comptable excellent du PSG en championnat, la première place du groupe de Ligue des champions ou même ce match que disputaient les Rouge et Bleu ce soir au Stade de la Source d’Orléans. Un match soi-disant gagné d’avance, que le club parisien a pourtant bien failli laisser échapper. Son salut, l’équipe de Tuchel le doit à Moussa Diaby et à son rush qui a délivré les siens à moins de dix minutes de la fin. Diaby, ce jeune homme qui n’a visiblement pas peur d’enfiler le costume de nouveau chouchou des supporters.

Cavani comme Pauleta


Sous une pluie battante et sur une pelouse bien grasse, Paris tente dès l’entame de se rendre la soirée tranquille, mais Eric Choupo-Moting bute sur un Thomas Renault inspiré (1re). En face, Orléans et Ziani avaient prévenu : «  Si c’est pour jouer à dix derrière et se faire chier, autant kiffer le moment. » Soit. Alors Orléans essaye de kiffer, de ressortir proprement et d’aller inquiéter l’arrière-garde parisienne. Grâce à des tentatives de ses anciens cracks, Anthony Le Tallec d’abord (11e), puis Karim Ziani ensuite (23e), l’USO montre les crocs. Avant de subir la foudre d’un Cavani inspiré à cinq minutes de la pause. Bien lancé par Ángel Di María, l’Uruguayen pique en plein cœur Orléans, égale le record de quinze pions de Pauleta dans la compétition et met surtout Paris sur les bons rails (0-1, 40e).

Diaby sauve son Paris


Sur les coups de 22h, Jérôme Miguelgorry siffle la reprise et le début des ennuis pour Paris. Buffon remplace Areola, victime d’une lombalgie, alors qu’à peine dix minutes plus tard, Di María n'a besoin de personne d'autre que lui-même pour s'occasionner une entorse. Tuchel fronce les sourcils, car son équipe ne s’est pas mise à l’abri. Aussi car l’orage se rapproche. Si la frappe d’Avounou sonne comme un premier avertissement (61e), celle de Lopy sera la bonne. Une récupération plein axe à la suite d'une passe molle de Nkunku, un tir flottant qui fuse, et voilà Orléans qui commence à reprendre espoir (1-1, 70e). Le PSG n’a alors plus que vingt minutes pour s’éviter une séance de tirs au but et va s’en remettre finalement à son entrant Moussa Diaby et à sa chevauchée fantastique (81e) pour rentrer dans la capitale sain et sauf. Le traquenard était là, mais Paris a su s’en dépêtrer.



US Orléans (4-1-4-1) : Renault - Furtado, Mutombo, Bouby, Pinaud - Lopy - Ziani, Avounou, Ephestion (D'Arpino, 74e), Cissokho - Le Tallec (Tell, 81e). Entraîneur : Didier Ollé-Nicolle.

PSG (4-2-2-2) : Areola (Buffon, 45e) - Dani Alves, Kimpembe, Thiago Silva, Bernat - Nkunku (Diaby, 78e), Marquinhos - Di María (Mbappé, 59e), Draxler - Choupo-Moting, Cavani. Entraîneur : Thomas Tuchel.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:59 Dortmund ne vendra plus ses stars au Bayern 69 Hier à 15:46 Un entraîneur perd son téléphone avec 2000 contacts 14
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:09 80 cartons jaunes et 6 rouges : l'équipe de Joey Barton est à son image 11 Hier à 08:55 Austin nouvelle franchise de MLS 35