Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-OM (3-1)

Paris met une claque à l'OM

Porté par un grand Di María dans une ambiance parfois tendue, le PSG s'impose (3-1) face à un OM trop timoré pour espérer mettre fin à sa phobie des Classiques.

Modififié

PSG 3-1 OM

Buts : Mbappé (45e), Di María (54e, 65e) pour le PSG// Germain (46e) pour l'OM

Gagner pour que la guerre ne soit pas déclarée, gagner pour se faire pardonner. Pour son retour au Parc des Princes après la bérézina de Manchester, Paris n’avait pas d’autre choix que de renverser avec la manière un OM qui n’a plus gagné à Paris depuis neuf ans. Et face à un OM qui s’est montré trop timide pour profiter de l’occasion de pourrir encore un peu plus les retrouvailles, les coéquipiers de Kylian Mbappé s’en sont tirés pour remporter un énième Classique qu’ils sont désormais habitués à empocher.

Les notes de l'OM

Sous tension


Dans un Parc des Princes qui réussit l’exploit d’être plus froid que la température ambiante, le silence des tribunes est pesant. Au-delà d’une simple grève d’encouragements prévue par le Collectif Ultras Paris, c’est par une véritable défiance que les hommes de Thomas Tuchel sont accueillis dans leur jardin. « Dijon 0-4 PSG Attention au match retour » , « Respectez l’institution » , « Des biftons à la place du cœur  » « Moyens illimités, exigences low-cost » , le message est clair : Paris n’a pas d’autre choix que triompher pour ne pas voir le lien se rompre davantage avec ses supporters.

Au quart d’heure de jeu, Di María pense satisfaire tout le monde en trouvant la faille, mais la VAR l’arrête net (14e). Le Parc s’anime enfin après un quart d’heure de sommeil, et Meunier allume une chiche que Mandanda sort en corner (24e). L’OM n’y est pas et n’inquiète guère un PSG loin d’être flamboyant, mais qui va savoir se montrer tueur. Juste avant la pause, Di María sert Mbappé qui ne tremble pas au moment de souffler sur les braises (45e). Sans se transcender, le PSG fait le métier.

Hell Angel


La corbeille du Parc des Princes n’est pas encore pleine que Valère Germain souffle un vent glacial sur la nuque d’Areola et relance un Classique qui en avait bien besoin (46e). La rencontre s'électrise, Kimpembe et Ocampos se chauffent et, parmi les corps lacérés et la montagne de boyaux qui s’amoncellent au cœur du jeu, une étoile se met alors à briller. Sur un rush amorcé côté droit, Di María troue les filets d’un Mandanda impuissant et fait exploser le Parc (54e). Malheureux, le portier marseillais va l’être totalement lorsqu'il se voit obligé de stopper, illicitement à trente mètres de ses buts, un contre fulgurant de l’Argentin synonyme d’exclusion. Un sacrifice inutile, puisque Di María, encore lui, règle la mire et met Paris définitivement à l’abri (65e). En fin de rencontre, Mbappé s'offre même le luxe de manquer un penalty et de foutre un dernier coup de pelle sur le crâne des Marseillais. Paris était attendu sur le terrain de la souffrance, du cœur et de la sueur. Et il a tenté d’y répondre, même si ça n’efface pas tout.



PSG (3-5-2) : Areola - Thiago Silva, Marquinhos, Kimpembe - Meunier (Kehrer, 38e), D. Alves (Dagba, 31e), Verratti, Paredes, Kurzawa (Bernat, 80e) - Mbappé, Di María. Entraîneur : Thomas Tuchel.


Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - B. Sarr, B. Kamara, Ćaleta-Car, H. Sakai - Thauvin (Radonjić, 76e), M. Lopez (Strootman, 68e), Sanson, Ocampos - Germain, Balotelli (Pelé, 65e). Entraîneur : Rudi Garcia.

  • Résultats et classement de Ligue 1




    Par Andrea Chazy, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Oh, surprise, Paris empoche le Classique !




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    il y a 1 heure La Premier League illégalement streamée par 5 millions de personnes chaque année 27
    il y a 2 heures C'est quoi, TIME TO SO FOOT ? 2
    il y a 3 heures Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 33
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Les notes du PSG