Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-PSG (1-1)

Paris impuissant à Saint-Étienne

La grande première de Pochettino sur le banc du Paris Saint-Germain aura donc accouché d'un nul bien décevant sur la pelouse de Saint-Étienne. Les Verts ont fait bien plus que résister face à un PSG diminué et, comme trop souvent, sans folie offensivement. La révolution attendra.

Modififié

AS Saint-Étienne 1-1 Paris Saint-Germain

Buts : Hamouma (19e) pour Saint-Étienne // Kean (22ee) pour Paris

C’est toujours excitant, le premier match d’un nouvel entraîneur avec son nouveau club. Scruter les moindres anomalies sur la feuille de match, analyser le moindre détail sur le terrain, constater si la révolution sur le banc a provoqué « l’électrochoc » tant attendu ou si les mauvaises habitudes persistent. Pour Mauricio Pochettino, le baptême du feu avec son nouveau club se faisait dans un Chaudron dont la légendaire chaleur avait cette fois laissé place à un vide glacial, sans spectateurs et sous -2°C en ce mercredi de janvier.

Sainté solide, Paris stoïque


Et ce qu’il a vu sur le terrain n’a pas tout de suite eu de quoi le réchauffer : dès la 8e minute, les Stéphanois dégainaient avec une grosse occasion signée Moukoudi, dont la tête sur corner était bien stoppée par Keylor Navas. Quatre minutes plus tard, de l’autre côté du terrain, Marquinhos faisait chauffer les gants de Moulin sur une action presque identique. Appliqués, soucieux de faire une bonne première impression au nouveau prof principal, les Parisiens trouvaient face à eux des Stéphanois volontaires, pressants, extrêmement bien organisés derrière, mais qui n’ont pas hésité à s’engouffrer dans la moindre brèche. La preuve : lorsque à la 19e minute, Kehrer s’est fendu d’une affreuse relance dans l’axe à l’entrée de sa surface et a mis Gueye dans une situation délicate, il n’a pas fallu dire deux fois aux Verts et à Romain Hamouma de lui chiper le ballon pour aller ouvrir le score (1-0, 19e). Une joie de courte durée, comme on dit : trois minutes plus tard, Mbappé trouvait Verratti dans la surface, lequel servait Kean pour son huitième but de la saison en Ligue 1 (2-0, 22e).


Dos à dos sur le terrain et au tableau d’affichage à la pause, Parisiens et Stéphanois commençaient le deuxième acte sur la même dynamique. À savoir des Verts très solides derrière dans un 4-4-2 au double rideau bien opaque, et des Parisiens qui, comme souvent ces derniers mois, étaient bien trop stoïques devant pour en écarter les lamelles. Sans un grand Navas (43e, 65e), c’est là aussi une habitude, et l’aide de sa barre (69e), Paris aurait même pu accuser un but de retard sans que ce soit trop surprenant. Un manque de solutions qui poussait Pochettino à abandonner sa petite nouveauté tactique, réussie dans l’ensemble, à l’heure de jeu et à redescendre Verratti d’un cran, en duo avec Herrera dans un 4-4-2. Un changement bienvenu, mais qui n'aura, malheureusement, rien apporté de plus : face à une très belle équipe de Saint-Étienne, Paris n'a pu faire mieux qu'un nul qui a au moins le mérite de le replacer à la deuxième place, devant Lille, mais qui n'a pas gommé énormément d'incertitudes. Il faudra sans doute plus de temps, et le retour de certains absents, à ce PSG pour se réinventer. Et le match de ce mercredi soir était une nouvelle preuve qu'il en a grandement besoin.



ASSE (4-4-2) : Moulin - Retsos, Debuchy, Moukoudi, Kolodziejczak - Hamouma (Moueffek, 82e), Youssouf (Abi, 82e), Gourna-Douath, Monnet-Paquet (Boudebouz, 63e) - Bouanga (Sissoko, 88e), Nordin (Aouchiche, 82e). Entraîneur : Claude Puel.


PSG (4-3-3) : Navas - Dagba (Pembélé, 63e), Marquinhos, Kehrer, Bakker - Gueye (Draxler, 63e), Verratti, Herrera - Mbappé, Kean, Di María (Sarabia, 84e). Entraîneur : Mauricio Pochettino.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Alexandre Aflalo
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    il y a 2 heures Eugénie Le Sommer fait le show avec l'OL Reign 12
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    À lire ensuite
    Lyon prend ses aises