Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Strasbourg-PSG (1-1)

Paris encore bloqué

Après Bordeaux il y a trois jours, c'est Strasbourg qui a privé le PSG des trois points ce mercredi soir grâce à sa belle combativité et une défense bien organisée. Et si le leader du championnat a réussi à conserver son invincibilité en revenant au score sur la fin grâce à l'entrée de Mbappé, il peut regretter son manque d'inspiration en première période et son défaut d'efficacité en seconde.

Modififié

Strasbourg 1-1 Paris Saint-Germain

Buts : Lala (41e sp) pour Strasbourg // Cavani (71e) pour le Paris Saint-Germain

2 décembre 2017. Stade de la Meinau. À l'occasion de la seizième journée de Ligue 1, le « petit » Strasbourg s'offre le scalp du « grand » Paris Saint-Germain encore invaincu en championnat (2-1), et un moment de gloire qui dépasse les frontières de l'Hexagone. Un an et trois jours plus tard, toujours au stade de la Meinau, toujours à l'occasion de la seizième journée de Ligue 1, toujours face à l'ogre de la capitale invaincu, les Alsaciens ont longtemps pensé réaliser le même coup après l'ouverture du score de Lala (sur penalty). Jusqu'à la 70e minute, en fait, instant de l'égalisation de Cavani (sur penalty lui aussi) récompensant la très bonne entrée de Mbappé à la pause. 1-1, balle au centre et deuxième partage des points d'affilée pour Paris qui avait remporté tous ses matchs de championnat avant dimanche, mais qui garde au moins son invincibilité.

La(la) surprise en place


Éviter le piège trois jours après avoir été stoppé dans sa série 100% victoire par les Girondins de Bordeaux. Voilà l'objectif, assez simple sur le papier, à atteindre pour le PSG. Surprise : alors que le nul du week-end a pu être considéré comme un faux pas et que le leader du championnat a tout intérêt à reprendre confiance (ou à la conserver, du moins) en renouant avec la victoire, Tuchel fait le choix d'un onze remanié. Exit Silva, Marquinhos ou Mbappé, (re)bonjour Rabiot, Nsoki ou Choupo-Moting.


Toujours à fond, et encore plus lorsqu'il évolue devant son public, Strasbourg n'en demande pas tant. Mordant chaque ballon comme si sa vie en dépendait, le RCS accepte d'être dominé. Mais sûrement pas de se soumettre. Bien organisés derrière et jouant les contres à fond face à un favori incapable de se montrer réellement menaçant, les Alsaciens créent même la sensation en fin de première période : sur un centre de Carole, Kehrer semble toucher le ballon de la main, et l'arbitre sanctionne le geste d'un penalty avec l'aide de la VAR. Transformation de Lala, 1-0 pour les locaux.

Mbappé, tu feras entrer


Pas idiot, Tuchel sent bien que sa team, dans un mauvais soir, se cherche. Dès l'entame de la deuxième mi-temps, l'Allemand mise donc sur l'exploit personnel avec l'entrée de Mbappé (à la place de N'Soki, Rabiot descendant en charnière centrale). Remplacement qui n'est pas loin de payer quelques minutes après l'apparition du Français, ce dernier provoquant la défense adverse et servant Kehrer bloqué par Sels. Sels battu peu après par Cavani (servi par... Mbappé), mais sauvé par les positions de hors-jeu des deux Parisiens. Toujours est-il que Strasbourg recule de manière aussi logique que dangereuse. Et ne gagne plus ses duels, malgré une combativité omniprésente.


Cavani manque d'égaliser sur un coup franc obtenu par l'intenable Mbappé... mais remet finalement les deux équipes à égalité sur penalty. Provoqué, évidemment, par Mbappé au duel avec Lala. C'est que le RCS souffre terriblement face à la vitesse du champion du monde. Touché, le bateau de Laurey ne coule pas pour autant et continue de naviguer en eaux troubles malgré les violentes vagues repoussées par Sels. Finalement, les outsiders du soir ne refont pas le coup de 2017 – en dépit d'une occasion sauvée par Areola sur la fin et d'un but refusé à Thomasson –, mais accrochent un point prometteur. Qui ne suffira sûrement pas, en revanche, aux exigences parisiennes.



Strasbourg (5-4-1) : Sels – Lala, Caci, Koné, Martinez, Carole (Thomasson, 49e) – Zohi (Sissoko, 63e), Martin, Fofana, Liénard – Da Costa (Mothiba, 82e). Entraîneur : Laurey.

Paris Saint-Germain (3-4-1-2) : Areola - Kehrer, Kimpembe, N'Soki (Mbappé, 46e) - Meunier (Nkunku, 81e), Verratti, Rabiot, Diaby (Alves, 69e) - Draxler - Choupo-Moting, Cavani. Entraîneur : Tuchel.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article