Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 37e journée
  3. // Lille / PSG (1-3)

Paris déroule, Cabaye en suspens

Vaincu à domicile par le PSG (1-3), le LOSC voit filer une nouvelle occasion de composter son billet pour la C1. Surtout, les Dogues voient Saint-Étienne, vainqueur à Nantes (1-3), revenir à deux points. Sorti blessé, Cabaye pourrait être touché à la cheville.

Modififié
Lille-PSG : 1-3
Buts : Delaplace (87e) pour Lille ; Marquinhos (41e), Lucas (65e), Matuidi (82e) pour le PSG

Pour sa dernière sortie de l’année devant son public, le LOSC recevait ce soir le PSG, déjà sacré, et au sein duquel Laurent Blanc a préféré ménager son capitaine, Thiago Silva, et aligner la plupart de ses remplaçants. Ce soir, la donne est simple. Une victoire permettrait aux Dogues de composter leur billet pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Encore raté. Défaits à domicile (1-3) par des Parisiens réalistes, le LOSC voit Saint-Étienne, vainqueur à Nantes (1-3) revenir à deux points. Côté parisien, on pourra se réjouir de cette 26e victoire de la saison en championnat, qui laissera aux hommes la possibilité de battre le record de victoires sur une saison en cas de succès le weekend prochain, mais qui leur permet en attendant de posséder le plus haut total de points de l’histoire, avec 86 unités. Sorti sur blessure, Cabaye s’est payé une belle frayeur à trois jours de l’annonce de Didier Deschamps, mais devrait être opérationnel pour le Mondial.

Peur sur Cabaye

C’est un PSG bis qui fait son entrée sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy pour l’avant-dernier rendez-vous de la saison. Le titre déjà acquis, Laurent Blanc a préféré ménager ses cadres en vue de la Coupe du monde, et faire confiance aux jeunes pousses et aux éléments souvent réduits au banc de touche. Exit donc Thiago Silva, Van der Wiel, Jallet, Matuidi, Lavezzi et Cavani. Marquinhos se retrouve latéral droit, Camara fête sa deuxième titularisation de la saison et les anciens Lillois Cabaye et Digne sont alignés d’entrée.
Après un début de match un peu timide, la première occasion est pour Ibrahimović qui voit son tir puissant détourné en corner par le tibia de Kjær (8’). Dans la foulée, Béria, bien lancé dans la surface par Balmont, s’écroule et réclame un penalty, sans succès. Les Parisiens monopolisent bien le ballon, et Cabaye manque de trouver la mire, d’une superbe frappe des vingt mètres, bien détournée par Enyeama (33’). Malheureux, l’ancien milieu de Newcastle s’écroule ensuite dans un cri qui ne laisse rien augurer de bon, après une mauvaise semelle de Marvin Martin. L’arbitre, après avoir constaté la blessure, n’hésite pas et sort le carton rouge (35’). Le jeu reprend avec les deux équipes à dix. Lucas en profite pour s’incruster aux abords de la surface et frapper. Son tir, repoussé par Enyeama, revient sur Marquinhos qui ouvre le score de la tête (0-1, 41’). Malgré une dernière belle occasion pour Roux, un peu court sur un centre de Kalou, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score à l’avantage du PSG.

L’envie lilloise, le réalisme parisien


La deuxième période reprend dans un stade chauffé à blanc par la perspective de voir
ses joueurs renverser la tendance, et retrouver le chemin de la Ligue des champions.
Mais réduits à dix, les Dogues ont d’abord du mal à s’incruster dans le camp parisien, les hommes de Laurent Blanc faisant bien tourner le ballon. Sur une des rares occasions lilloises, Basa voit son coup de tête effleurer l’équerre (56’). Ce qui a le mérite de réveiller les ambitions lilloises. Sur un nouveau corner, de l’autre côté, Basa, encore, rate le cadre d’un cheveu. Jamais deux sans trois, sur un coup franc aux abords de la surface botté par Balmont, le Monténégrin place une superbe tête, mais Sirigu place une claquette « à la Buffon » (62’). Alors que les Lillois se découvrent, pour tenter d’égaliser, les Parisiens se décident à jouer en contre. Sur l’un d’entre eux, Pastore trouve Lucas d’une belle passe, à droite de la surface. Le Brésilien contrôle et crucifie Enyeama d’un beau tir croisé (0-2, 65’). Sur un énième corner lillois, Kalou voit sa belle tête piquée bien repoussée sur sa ligne par Sirigu, qui s’était parfaitement couché (77’). Après une nouvelle parade de Sirigu dans un face-à-face avec Delaplace, les Parisiens repartent de l’avant et Matuidi, bien servi en profondeur par Lucas Moura, vient enterrer les derniers espoirs lillois (0-3, 82’). Après une nouvelle énorme occasion de Kjær, c’est finalement Kalou, qui profite d’une erreur de Verratti dans sa surface pour servir Delaplace, qui réduit le score du droit (1-3, 89’). Une dernière grosse occasion pour Kjær et l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Lille devra attendre encore une semaine avant d’être fixé sur son sort.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2
il y a 3 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 11 il y a 5 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 50
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 80
À lire ensuite
Sochaux tient sa finale