Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Montpellier (4-0)

Paris avale Montpellier au goûter

Au terme d'une prestation collective solide, le PSG reprend son rythme de croisière face à un Montpellier trop timide pour inquiéter le leader de Ligue 1 (4-0). Ah oui, Cavani est aussi seul meilleur buteur de l'histoire du PSG.

Modififié

Paris Saint-Germain 4-0 Montpellier HSC

Buts : Cavani (11e), Neymar (40e sp, 82e) et Di María (70e)

Le regard fixé sur le ballon, Neymar semble faire abstraction du boucan créé par le Parc des Princes, qui chante à la gloire de son numéro 10. Loin des sifflets causés par le désir de réaliser un quadruplé contre Dijon, Neymar est maintenant adulé. La raison ? La symbiose présente entre Cavani, devenu meilleur buteur de l’histoire du PSG depuis quelques minutes, et le Ney, prêt à inscrire le 2000e but de l’histoire du PSG au Parc toutes compétitions confondues grâce à l'accord tacite de l'Uruguayen. C’est un penalty causé par une main du défenseur de Montpellier Pedro Mendes, mais c’est surtout un contre-pied parfait qui enlève tout suspense à la rencontre. On joue la 40e minute, et l'enceinte est déjà assurée d’une chose : Paris sait toujours bomber le torse.

Cavani, épisode 157


Un billard. Voici, en deux mots, l’état de la pelouse pour cette opposition de style. Un changement radical par rapport au champ de patates proposé par les Héraultais lors du match aller, et dont les Parisiens comptent bien profiter. Pour ce faire, Unai Emery aligne Julian Draxler en lieu et place du convalescent Kylian Mbappé. Un choix presque payant au bout de trois minutes, puisque l’Allemand manque de cadrer sa pichenette devant Benjamin Lecomte. Confronté au mur visiteur installé en 5-3-2, le PSG prend patience, comme le fait un certain Edinson Cavani depuis maintenant deux matchs.


Dans son cocon depuis le chapitre dijonnais, El Matador guette la moindre brèche où son sens du but pourrait s’infiltrer. Sur un appel côté gauche de Rabiot, Neymar sent bien le coup et sert le titi parisien. À la suite d'un centre à ras de terre, Edi propulse le ballon au fond des filets et va célébrer sa 157e cartouche létale, record absolu pour un joueur du club, sous le virage Auteuil (11e). La fête est totale, Cavani frôlant même un second but dans la foulée. Oui, l’appétit vient en mangeant. Mais quand vient le moment du souper, il est aussi important de partager. Neymar profite de l'offrande et transforme le penalty (40e).

La beauté Pastore


Dès le retour des vestiaires, une mauvaise nouvelle vient pourtant d'être solutionnée par Emery : touché à la cuisse, Thiago Silva cède son brassard de capitaine à Marquinhos, qui le remplace poste pour poste. Pour autant, la physionomie de la rencontre n'est pas perturbée par ce fait de jeu. La paire Marquinhos-Kimpembe trouve même parfaitement ses automatismes, et Paris continue d'aller de l'avant.


Der Zakarian a beau recharger ses deux pointes offensives Giovanni Sio et Isaac Mbenza par Souleymane Camara et Casimir Ninga, Paris fait le jeu. Remplaçant de luxe au départ, Javier Pastore adresse un caviar à Ángel Di María, qui ponctue sa superbe prestation d'un but (70e). Pour terminer ce récital, les deux hommes du match, Cavani et Neymar, se distinguent une dernière fois, le premier nommé offrant un doublé au second (82e). Ici, c'est la joie de vivre.


Paris Saint-Germain (4-3-3) : Areola - Kurzawa, Thiago Silva (Marquinhos, 46e), Kimpembe, Meunier - Rabiot (Nkunku, 77e), Lo Celso, Di María - Draxler (Pastore, 67e), Neymar, Cavani. Entraîneur : Unai Emery.

Montpellier HSC (5-3-2) : Lecomte - Cozza, Mukiele (Dolly, 77e), Hilton, Mendes, Congré - Sambia, Lasne, Skhiri - Sio (Camara, 64e), Mbenza (Ninga, 64e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Antoine Donnarieix, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16 Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 78
    À lire ensuite
    48 heures chrono