Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Pallotta : « Je n'accepte pas les excuses du Barça »

Modififié
Après Monchi, c'est au tour du Big Boss de s'exprimer.

Dans des propos relayés par le site Goal, le président de l'AS Roma James Pallotta a avoué avoir peu goûté la conduite du FC Barcelone, qui lui a chipé Malcom, alors que son club avait pourtant conclu un accord avec les Girondins de Bordeaux. « Hier, le Barça nous a présenté ses excuses. Mais je ne les accepte pas. Le seul moyen pour me les faire accepter, c'est qu'ils décident de nous envoyer Messi  » , a-t-il ironisé, avant de se farcir le conseiller de l'ailier brésilien. « L'agent de Malcom, si ça se trouve, c'est juste un abruti. »


Si le dirigeant de la Louve s'est octroyé le droit de mitrailler tout ce qui bouge, c'est parce qu'il affirme que tout était réglé concernant le transfert de Malcom. « Barcelone a eu une manière d’intervenir qui est contraire à l’éthique. Monchi était en visioconférence avec l’agent du joueur le matin. Tout était ok avec le joueur qui voulait venir chez nous. Avec Everton et Leicester, il n'avait eu que des discussions légères. On s'était même mis d'accord sur une clause libératoire fixée à 120 millions d'euros » , a-t-il indiqué un tantinet rancunier.



Rendez-vous au prochain épisode, lorsque Malcom crucifiera la Roma en huitièmes de finale de Ligue des champions. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article