Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. // Amateurs
  2. //

Pacé-Gévezé, une rivalité amicale dans l'Ouest rennais

Pendant que la ville de Rennes fêtait la Coupe de France dimanche après-midi, un derby se jouait à une bonne quinzaine de kilomètres de la capitale bretonne : l'US Gévezé face au CO Pacé, les ruraux face aux citadins. Et sous une pluie discontinue, le « Fluminpico » a tenu ses promesses sur le terrain et en dehors, puisque avant d'être rivaux, les deux clubs sont surtout des amis. Deux amis à retrouver dès octobre prochain sur So Foot puisqu'ils sont déjà inscrits au Vrai Foot Day, la première journée européenne du foot amateur.

Modififié
C’est l’histoire d’un dimanche attendu depuis très longtemps dans la banlieue rennaise. Ce 28 avril, la petite commune de Gévezé, située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale bretonne, est prête pour le grand jour. Le grand derby. Non, il ne s’agit pas d’aller fêter le sacre du Stade rennais en Coupe de France en rejoignant le centre-ville, mais de se préparer pour le « Fluminpico » et la réception de la troisième équipe du CO Pacé. Un simple match de D2 ? Pas vraiment. « À Gévezé, pas d’herbe en plastique, pas de financement d’arbitre, pas de galettes saucisses surgelées, prévient Jean-Christophe Delacroix, patron du bar de Gévezé et remplaçant de luxe, dans une lettre ouverte publiée à une semaine du choc. Sur notre beau terrain du parc des peintres, entre cimetière et pâturages, c’est un véritable terrain de district qui vous attend ! » Le rendez-vous est pris.

Dans l'enfer du Fluminpico


Au réveil dimanche, les joueurs des deux équipes comprennent rapidement que la météo ne sera pas printanière pendant la rencontre. Le soleil s’est caché et le ciel gris laisse deviner l’arrivée de bonnes grosses averses. En raison de la finale de la Coupe de France, le derby a été décalé à la fin d’après-midi. Le coup d’envoi est donné à 17 heures sur une pelouse bien grasse qui sent bon le football et sous des averses intenses, contraignant une grande partie du public (une petite centaine de personnes) à déserter la main courante pour s’abriter sous les arbres ou dans le foyer où les munitions – comprenez les bières et les galettes saucisses – ne manquent pas. Côté terrain, Pacé a une double motivation : gagner la belle après une défaite contre le rival en Coupe de France début septembre et une victoire à la maison en décembre, mais aussi valider son titre de champion de la poule E de D2, Villejean ayant perdu un peu plus tôt dans la journée.



« Ce Fluminpico, c’est un délire dans nos conneries, racontent Simon Commault et Guillaume Trubert, tous les deux joueurs de Pacé. La Flûme, c’est la rivière qui traverse les deux communes et il y a un festival qui s’appelle la Flûme enchantée à Gévezé donc on a repris tout ça. On s’est retrouvé dans la même poule cette année et on s’est renvoyé la balle. En plus, on avait coché la date du retour parce qu’on savait qu’on pourrait être champions ce jour-là ! » Et cela ne manque pas, le COP vient s’imposer chez « l’ennemi » (3-1) grâce à des pions de Benoît Commault – tout juste revenu en Ille-et-Vilaine après avoir été au Stade de France la veille –, Alexis Le Coat et Quentin Le Brizoual, alors que Goulc’hen Guyot avait redonné espoir à Gévezé en transformant un penalty après la pause. Et vu qu’un derby n’en serait pas vraiment un sans un peu de casse, la rencontre se termine avec quatre blessés, dont un transporté aux urgences par les pompiers pour une fracture de la pommette. L’engagement laisse place au fair-play au coup de sifflet final : les locaux de Gévezé se mettent en rang pour faire une haie d’honneur aux Pacéens. Car cette rivalité de clocher est avant tout une grande histoire d’amitié.

Tracteur, costards et Casting


La preuve avec la traditionnelle troisième mi-temps, qui est tout sauf une légende quand il s’agit d’un derby entre Gévezé et Pacé. Après la douche, les deux équipes se retrouvent d’abord dans le foyer gévezéen pour refaire le match, se chambrer et surtout trinquer. Entre deux « On est chez nous » , Guillaume présente les origines de cette rivalité sympathique : « Gévezé est une commune rurale et Pacé une commune urbaine, plus proche de Rennes. En fait, on s’est tous retrouvés dans le même collège (Saint-Gabriel à Pacé, N.D.L.R). Et nous, les Gévezéens, on était un peu pris pour les paysans, les ruraux. Pacé, c’était toujours le club assez bon dans le secteur, et les dirigeants venaient parfois prendre des jeunes de Gévezé. Ce derby, c’est un peu la ville de Gévezé qui défend ses valeurs rurales pour titiller un peu les villautins de Pacé et vice versa. » Une sorte de Guingamp-Rennes à la sauce amateur, et forcément, ils sont plusieurs comme Guillaume à avoir quitté le nid pour rejoindre le COP. « Ce sont un peu les voyous qui ont quitté la maison pour aller jouer à Pacé, où on a les moyens, les infrastructures, tout ça » , blague Simon dans son costard rose bonbon.




Il est 20 heures et la soirée ne fait que commencer puisqu'elle doit se poursuivre au Casting, le fameux bar de Jean-Christophe, situé à 500 mètres du complexe sportif de la commune. Pratique pour s'y rendre à pied ? Non, les Pacéens, quasiment tous vêtus d'un costume après la rencontre, ont prévu une petite surprise pour fêter leur titre de champion de D2 : elle implique un tracteur, des banderoles et un petit cortège pour « retourner » le Casting. « Notre arbitre de touche est fils d'agriculteur, c'est le tracteur de ses parents, précise Simon. Ils ont tellement insisté sur le fait qu'on était des mecs de la ville qu'on s'est dit qu'on allait venir en costards, mais aussi en tracteur pour montrer qu'on avait aussi des valeurs rurales. » Les chants pacéens résonnent dans les allées de Gévezé où deux banderoles à la gloire du COP sont brandies devant le fameux bolide se faisant entendre à coups de moteur et de klaxons. L'arrivée au Casting est triomphale et la banderole sur laquelle on peut lire « L'Ouest rennais est bleu et blanc » trône fièrement devant le fief d'un soir. « Ça a fini tard dans la nuit, précisera Simon le lendemain. Les Pacéens et les Gévezéens échangeaient les survet'. » Et la mauvaise nouvelle dans tout ça ? La troisième équipe de Pacé n'évoluera pas en D1 la saison prochaine malgré son titre de champion, puisque la B n'est pas parvenue à monter. La bonne nouvelle ? Pacé et Gévezé pourraient encore une fois se retrouver dans la même poule. Le Fluminpico n'a pas fini de faire parler.

Par Clément Gavard, à Gévezé Si vous aussi, vous voulez participer au Vrai Foot Day, la première journée européenne du foot amateur, et/ou que votre club du dimanche soit l'objet d'un article sur So Foot, inscrivez-vous (et inscrivez-le) sur vraifootday.sofoot.com !
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible