Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tour 3
  3. // Bordeaux-Marioupol

Maman comment tu m'as fait j'suis Pablo

Après des débuts compliqués, Pablo et les Girondins de Bordeaux vivent enfin pleinement leur histoire d'amour. Aux blessures du passé ont succédé beaucoup de duels gagnés, de coups de casque, de tacles acérés... Et même une première expulsion directe dimanche dernier. Parce qu'en amour, il faut toujours savoir surprendre son partenaire.

Modififié
Ludovic Ajorque est un jeune Réunionnais de 24 ans qui a décidé de réussir sa vie en embrassant une carrière de footballeur professionnel. Débarqué à Strasbourg cet été, le sac chargé de quatorze buts inscrits en L2 la saison passée au Clermont Foot, l'enfant de Saint-Denis a enfin réalisé son rêve, dimanche dernier, à Bordeaux : disputer un match de Ligue 1. Si les plus belles pages de la carrière de Ludovic Ajorque ne demandent qu'à être écrites, il en est un que le maigre CV du gaucher impressionne déjà. Pablo Nascimento Castro, dit Pablo. Une émotion qui a trahi le défenseur bordelais douze minutes seulement après le début de la rencontre.


Auteur d'un contrôle approximatif consécutif à une relance tout aussi hasardeuse de Benoît Costil, le défenseur voit la flèche de l'océan indien lui passer devant. Pour le Brésilien, c'est garanti : Ajorque, en partant d'une trentaine de mètres des buts, légèrement excentré, va filer tromper Costil et doter son équipe d'un avantage impossible à rattraper en 80 minutes. Devant l'évidence, une seule solution s'impose. Pablo se sacrifie, et laisse à dix ses partenaires qui finiront par s'incliner 2-0. En plus d'effectuer ses premiers pas parmi l'élite, Ludovic Ajorque aura donc également provoqué le premier carton rouge direct de la carrière de Pablo, 27 ans. Mais le colosse du Maranhão en a vu d'autres.

Titulaire à l'infirmerie


En août 2015, lorsqu'il paraphe un bail de quatre ans avec les Girondins, c'est en enfilant à la fois des costumes de défenseur et de pompier que Pablo débarque au Haillan – ce qui, concrètement, donne une allure ridicule, avec des protège-tibias sous des bottes et un casque qui perturbe grandement la pratique du football. Grégory Sertic out pour la saison et Lamine Sané salement blessé au genou, le Brésilien accourt à la rescousse d'une défense centrale qui ne compte plus que Nicolas Pallois et Cédric Yambéré dans le camp des valides.


Hélas pour Willy Sagnol, c'est dans l'autre camp que Pablo bascule. Malgré des débuts prometteurs face au PSG, il ne dispute que seize rencontres de championnat, embêté par des blessures à répétition. La saison suivante, toujours blessé, il ne joue aucune rencontre avant d'être prêté, en janvier 2017, aux Corinthians pour un an.

Le retour de M. Patate


À l'hiver dernier, c'est en catimini que celui que les supporters surnomment « Monsieur Patate » – plus à cause de son appendice nasale que grâce à sa frappe de balle – retrouve son casier au Haillan. Les Girondins sont au plus mal, l'équipe entraînée par Jocelyn Gourvennec enchaînant les mauvais résultats. Pablo n'a pas laissé un souvenir impérissable lors de son premier passage en Gironde, et malgré un titre de champion du Brésil surmonté d'une récompense de meilleur défenseur du championnat ramassé avec les Corinthians, son retour n'émeut personne. Au vrai, lui-même semble déçu de revenir. Mais les événements tournent rapidement en sa faveur. Le 18 janvier, Jocelyn Gourvennec est licencié. Ronchon, Jérémy Toulalan décide de quitter le navire dont il était pourtant le capitaine. À peine débarqué, Paul Baysse est suspendu pour deux rencontres, à la suite d'une expulsion face à Caen. Quant à Vukašin Jovanović, il est expédié en Espagne par Gustavo Poyet, le nouveau taulier, qui crée une charnière composée du prodige Jules Koundé et de Pablo.

Et en plus, il pratique la capoeira.


Dès son installation, le duo aligne une série de sept matchs sans défaite, tandis que ses prédécesseurs enchaînaient les humiliations. Relégables en puissance à mi-parcours, les Girondins finissent même par accrocher une qualification en Coupe d'Europe lors de l'ultime journée. En seconde partie de saison, Bordeaux n'encaisse que 19 buts. Contre 29 en première. Si bien qu'à l'intersaison, l'un des objectifs de l'entraîneur uruguayen est très vite affiché. « J'ai demandé au club de garder les quatre défenseurs par tous les moyens » , a encore répété Poyet ce mercredi en conférence de presse.

Eu com a mulher, mais linda do mundo @suianne.castro #felizdiadosnamorados #luademel

Une publication partagée par Pablo Castro (@pablocastro91) le


« Dans l'rap, j'm'en bats les couilles, j'me balade en slip comme à la maison » , annonçait Kery James en 1999. Vingt ans plus tard, Pablo Nascimento Castro en fait de même sur les pelouses de Ligue 1, où il est désormais sous contrat avec Bordeaux jusqu'en 2021. Si bien qu'en juillet dernier, lorsque les dirigeants bordelais se sont laissés séduire par les douze millions d'euros agités par les Russes de Krasnodar, Pablo a décidé de rester aux Girondins, six mois après y être revenu sur la pointe des pieds. Au plus grand soulagement de son entraîneur, qui en a fait une pièce maîtresse de son système. À tel point que Paul Baysse, l'enfant du pays recruté par Gourvennec, s'est résolu à partir chercher du temps de jeu à Caen. Quant à Ludovic Ajorque, il est sorti sur blessure vingt minutes seulement après l'expulsion de Pablo. Ça doit être ça, le karma.



Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75
À lire ensuite
Costa à l’amiable