Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Özil se défend

Modififié
Özil vs people, épisode 68.

« J’ai deux cœurs, l’un allemand et l’autre turc. » Sur les réseaux sociaux, Mesut Özil a souhaité soumettre une mise au clair de plusieurs lignes en revenant sur la polémique de la photo qui n’a cessé d’enfler et d’abîmer l’image de la sélection durant le Mondial. « Je suis conscient que la photo (en compagnie de l’autocrate turc Recep Tayyip Erdoğan, N.D.L.R.) a pu causer une réponse brutale de la part des médias allemands. Mais bien que certaines personnes pourraient m’accuser de mentir, cette photo n’avait pas de dessein politique » , a-t-il rappelé.


« Bien que les médias allemands aient fait un faux portrait de moi, la vérité est qu’aucune rencontre avec le président turc n’aurait manqué de respect envers les racines de mes ancêtres. (...) Avoir du respect pour la fonction d’État est un point de vue qui, je suis sûr, est partagé par la Reine et le Premier ministre, Theresa May, quand Erdoğan est reçu à Londres » , a-t-il conclu.


Ou comment continuer de creuser quand on est au fond. AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 10 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6