Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2013 – Présentation des équipes – Groupe D

One two three, revoilà l'Algérie

Façonnée à sa manière, la sélection algérienne version Vahid Halilhodžić arrive sans énormes prétentions ni certitudes, mais certainement pas sans ambition. Et si tout le monde veut bien se mettre au service des valeurs collectives prônées par le coach bosnien, ça pourrait bien cartonner.

Modififié
Le CV express

Absente de la dernière CAN l'an dernier, l'Algérie déboule en AfSud avec un statut de vainqueur potentiel, à en croire pas mal d'observateurs. Ce que refuse d'assumer le sélectionneur Vahid Halilhodžić, bien conscient que ce serait déjà pas mal balèze de s'extirper de ce méchant groupe D, où figurent également la Tunisie, la Côte d'Ivoire et le Togo. Si cette équipe algérienne suscite la curiosité, voire l'enthousiasme, c'est qu'elle propose du neuf par rapport à la génération Rabah Saâdane. Celle qui avait signée une année 2010 de toutes les émotions avec la demi-finale de la CAN et la participation à la Coupe du monde. La suite a été plus compliquée et il a fallu attendre l'arrivée d'un homme à poigne et de conviction tel que coach Vahid à la tête des Fennecs mi-2011 pour repartir de l'avant avec de nouveaux objectifs en tête. Avant de songer au Mondial brésilien, cette CAN est donc un bon moyen de montrer ce que l'Algérie sauce bosnienne a dans le bide. La qualif bien gérée face à la Libye (1-0, 2-0) donne des arguments aux plus optimistes. Si elle n'est assurément pas une grande favorite de la compétition, la sélection algérienne peut au minimum prétendre en être l'un des plus sérieux outsiders.


Pourquoi ils vont surprendre

S'il est loin d'être le plus jeune de l'épreuve, l'effectif algérien n'en est pas moins inexpérimenté. Beaucoup d'anciens cadres ont été mis volontairement sur la touche par Halilhodžić : Yahia, Bougherra, Ziani, Belhadj, Mansouri, Saïfi, Yebda et même Djebbour, qui cartonne pourtant en Grèce avec l'Olympiakos. L'ancien coach du PSG aime les collectifs homogènes d'où aucune tête ne dépasse, c'est plus facile à modeler, pour le pire comme pour le meilleur. Il dit avoir « des incertitudes sur la compétitivité » de son équipe, mais n'oublie tout de même pas d'arriver dans la compétition avec pas mal d'ambition. « Atteindre les quarts » est le premier objectif, avant, pourquoi pas, de viser mieux. Ce qui est certain, c'est que l'Algérie est amenée à surprendre le continent africain, avec un groupe très « français » : 14 des 23 joueurs ont le double passeport et 15 d'entre eux jouent, ont joué ou ont au moins été formés dans un club de l'Hexagone.

Le onze type

M'Bolhi - Mesbah ou Ghoulam, Belkalem ou Halliche, Medjani, Mostefa - Lemmouchia ou Lacen, Guédioura, Bouazza ou Soudani, Feghouli - Kadir, Slimani ou Aoudia

Vahid peut vanter les progrès offensifs des Fennecs depuis son arrivée, c'est bien encore le socle défensif de l'équipe qui doit être à la base des performances espérées. Avec Medjani, Belkalem et le retour d'Halliche, le coach bosnien possède trois bons centraux, qu'il pourrait même être tenté d'aligner ensemble en fonction de l'adversaire, lui qui est du genre à s'adapter à l'équipe en face plutôt que de s'enfermer dans un dogme tactique. Son milieu de terrain s'annonce dense, avec pas mal de cartouches à la récupération et surtout dans l'animation offensive, où Ryad Boudebouz peut prétendre à jouer plus qu'un rôle de joker. Seul en pointe, Slimani part favori avec Aoudia et Soudani en recours.



Le mec à suivre

Formé et révélé à Grenoble, l'ex-international français Sofiane Feghouli réussit une grosse saison avec Valence, tant en Liga qu'en Ligue des champions. Le natif de Levallois-Perret semble clairement avoir pris du galon et de l'assurance ces derniers temps, ce qui fait de lui la principale arme offensive de la sélection algérienne. Élu récemment meilleur joueur du pays, sa première compétition internationale doit être l'occasion de briller. Et de donner à regretter aux Bleus de Deschamps.

La banane

Rafik Djebbour volontairement oublié de la liste – il est moins performant en sélection qu'en club, a justifié Vahid –, le rendement de l'attaque pose question. En concurrence, on trouve donc deux buteurs évoluant au pays, Slimani et Aoudia, ainsi que Soudani, joueur du Vitória Guimarães au Portugal. Est-ce suffisant ? On est en droit d'en douter. D'autant que les carences offensives sont un mal récurrent des Fennecs depuis pas mal d'années… Heureusement, les solutions en soutien de la pointe qui sera alignée par Halilhodžić sont plus intéressantes : Feghouli, Kadir, Boudebouz… De sacrés bons tripoteurs de ballon.

Le portrait-robot

25 % de Ligue 1. Frédo Thiriez likes this.
10 % de Vahid. Rigueur, discipline, accent chelou.
60 % de Méditerranée. La sélection est une ode à la fraternité méditerranéenne, avec quasi tous les joueurs évoluant au pays, en France, en Espagne, en Italie et en Tunisie.
5 % de pétrole, une des principales richesses du pays. L'or noir, mon pote.

Le dicton local


« Les hommes dignes et imposants sont partis et les hommes décevants sont restés. » Djamel Abdoun n'aurait pas dit mieux.

Pourquoi les Fennecs

D'après le Larousse, le fennec est un « renard africain de petite taille, à tête ronde, à museau pointu et fin, à très grandes oreilles et à pelage fauve. De mœurs nocturnes et fouisseur, il se nourrit surtout de rongeurs, de reptiles et d'insectes. » Réputé indomptable et solitaire, il est aussi et surtout le symbole historique de l'Algérie.

La banderole de supporters

« Bisou la France, et merci ! » 10 février, l'Algérie conquiert sa deuxième CAN avec 2/3 de joueurs à double-passeport.

L'hymne officieux

Il devient quoi, Faudel ?
Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
À lire ensuite
Chelsea douche Arsenal