Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

On était à la vente aux enchères des montres de Giuseppe Damiani

Qui dit football et maison de ventes aux enchères, dit célèbre Porsche dans laquelle Diego Maradona a été arrêté à Séville après avoir grillé un feu rouge. En début d'année, le bolide était en effet vendu pour près de 500 000 euros lors d'une vente de la maison de ventes aux enchères britannique Bonhams. Alors, puisque cette même maison organisait la vente de la collection de montres de l'ancien international italien Giuseppe « Oscar » Damiani, il fallait aller voir.

Passer par hasard par la rue de la Paix, c'est l'occasion de comprendre pourquoi elle constitue la rue la plus surcotée du Monopoly (les vrais joueurs savent, en effet, qu'il faut tout miser sur l'angle orange-rouge) : une ribambelle d'hôtels particuliers et de magasins de luxe. En poussant jusqu'au numéro 4 jusqu'au fond de la cour en échappant à l'œil attentif du vigile, les locaux de Bonhams, maison de ventes aux enchères britannique réputée, se dressent. Et ce jeudi 20 mai, la star de la vente est une montre ayant appartenu à Pablo Picasso, écoulée à seulement trois exemplaires dans le monde. Pourtant, si on y prête un peu plus attention, une atmosphère de Serie A de la fin des années 1990 émane de la pièce. Normal : Giuseppe Damiani vend ses montres collectors, et ça vaut le détour.

À chaque célébration sa montre


Quel rapport entre le football et les montres de luxe ? La réponse est assez simple. Pour les clubs les plus chanceux, la fin du printemps est synonyme de titres et de souvenirs. Dès lors, le réflexe est souvent le même pour bon nombre de clubs : le trophée en poche, 20, 50, 100 montres collectors sont commandées auprès des plus grands joailliers. Les destinataires ? Les joueurs, les coachs, parfois les agents. Dans la plupart des cas, la guerre fait rage entre les Patek Philippe, Omega et Rolex pour décrocher le contrat. Et les occasions sont nombreuses. Centenaire, championnat, jubilé... À chaque occasion sa montre, sur laquelle apparaît de façon plus ou moins discrète le logo du club.



Retour à Giuseppe Damiani et sa formidable collection, donc. Joueur ayant évolué en Serie A dans les années 1970 et 1980, Damiani a écumé bon nombre de clubs transalpins (Milan, Naples, le Genoa, la Juventus) en s'y faisant bon nombre d'amis et en récoltant bon nombre de montres ornées des logos des clubs de l'international italien aux deux sélections. Après sa carrière, Damiani s'est reconverti dans le rôle d'agent, s'occupant entre autres de Marco Simone, Lilian Thuram ou encore Andriy Chevtchenko. L'œil aguerri remarquera au milieu du lot une magnifique montre réversible Jaeger-LeCoultre célébrant le 100e anniversaire du Torino, seul club présent dans l'exposition dans lequel Damiani n'a jamais mis les pieds. Cadeau d'agent pour un transfert ? De président ? Le mystère reste entier. Pour la petite histoire, ces montres réversibles étaient destinées à l'origine aux joueurs de polo qui pouvaient retourner leur montre pendant les rencontres, évitant ainsi de la briser lors d'un contact.

Beaucoup d'appelés, peu d'élus


La vente en elle-même a lieu le jour même, en début d'après-midi. Pour avoir une chance d'obtenir l'une des précieuses montres de Damiani, rendez-vous est pris de l'autre côté de la rue, au numéro 5, dans le prestigieux hôtel Park Hyatt. Si l'identité des potentiels acheteurs est gardée secrète pour des raisons de confidentialité, la maison de ventes est formelle : une grande part d'entre eux est originaire d'Italie. De l'autre côté des Alpes, on observe avec envie ces morceaux d'histoire du championnat italien. La pièce maîtresse de la collection ? Une Patek Philippe en or rose dix-huit carats, commémorant le centième anniversaire de l'AC Milan. Son heureux propriétaire l'obtient pour la bagatelle de 27 800 euros, frais inclus. La Jaeger-LeCoultre à l'effigie du Torino part, elle, pour un peu plus de 7000 euros et laisse quelques regrets : un ou deux zéros de moins, et c'était dans la poche.





De manière générale, aucune folie n'est effectuée durant la vente : chacune des merveilles de Giuseppe Damiani se voit vendue plus ou moins dans la fourchette d'estimation proposée par la maison Bonhams, qui confiait avant la vente ne pas s'attendre à de grosses surprises. La surprise, justement, est ailleurs : la montre favorite de Pablo Picasso explose tout, partant à 219 050 euros, soit près de vingt fois son estimation originale. Moralité : pour donner de la valeur aux montres, il est préférable de se faire artiste avec un pinceau plutôt qu'avec un ballon.

Par Maurice de Rambuteau, à Bonhams
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:31 Palmeiras sanctionne Lucas Lima après une fête clandestine
À lire ensuite
Tolisso thérapie