Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Dijon (1-1)

On était à la manif anti-Kita

À Nantes, le calme n'est pas à l'ordre du jour. Le rassemblement pour demander le départ du président Waldemar Kita, organisé dimanche par les supporters aux abords de la Beaujoire avant la rencontre face à Dijon et qui se voulait pacifique, s'est rapidement transformé en triste affrontement avec les forces de l'ordre. Avec, entre deux émanations de lacrymo, pas mal de revendications à faire passer et un dépit qui se généralise.

Modififié
« Dimanche 12h, enterrement du FC Kita ! Parking du Ranzay - Pacifiques et masqués. » Une chose est sûre, l'appel lancé en milieu de semaine a trouvé son écho, et même plus que prévu : à la mi-journée ce dimanche, on compte dix-huit fourgons de CRS garés en épi devant les grilles de la Beaujoire, alors que près de 300 supporters du Football Club de Nantes ont commencé à se rassembler sous le crachin, à quelques centaines de mètres de là. La rencontre entre le FCN et Dijon n'a lieu que trois heures plus tard, mais le peuple n'est pas vraiment là pour ça, de toute façon. « On participe à un rassemblement lancé par des supporters et citoyens excédés par la situation, on n’en est pas initiateur, pose Nicolas, membre de la Brigade Loire, lors d'un échange précédant la manifestation. La situation du club est la même depuis treize ans, et après treize ans d’inepties, de clowneries, de magouilles, aujourd'hui ce n'est plus tenable et le club est en véritable péril. » Alors que les cortèges de cet acabit ont habituellement lieu en fin de saison, la communauté jaune et vert a décidé de se retrousser les manches dès décembre.


Depuis l'humiliation subie à domicile une semaine plus tôt contre Strasbourg (0-4) et le limogeage de Christian Gourcuff, les banderoles contre la direction de l'octuple champion de France se sont multipliées un peu partout dans la cité des ducs de Bretagne - mais aussi au-delà - et les #KitaOut ont fleuri sur les réseaux. Les griefs concernant la gestion du club sont nombreux, de la crise sportive aux fréquentations douteuses de Waldemar Kita (la récente perquisition réalisée à la Jonelière n'annonce rien de bon) en passant par la valse des entraîneurs qui se perpétue ou encore - nouvelle lubie du président - le projet de déménagement du centre d'entraînement dans le pays d'Ancenis, soit à plus de 30 kilomètres de La-Chapelle-sur-Erdre.

C'est loin d'être une nouveauté, mais les aficionados des Canaris qui se sont déplacés souhaitent de plus en plus fort voir le Polonais - à la tête du club depuis 2007 - déguerpir. « Le club est gangréné de l’intérieur depuis des années, et on ne parle pas que des Kita, poursuit Nicolas. On est dans une situation qui est bien plus profonde qu’un changement d’entraîneur. On appelle clairement les élus à prendre en main le sujet, à faire le nécessaire. Une lueur de lucidité est apparue au conseil métropolitain vendredi (l'ouverture d'un comité de pilotage au sujet du club par l'adjoint aux sports Ali Rebouh, N.D.L.R.), il semble y avoir eu une prise de conscience tous partis confondus. On en appelle aussi aux anciens du club pour mettre en lumière cette situation scandaleuse. »

Périph dans la brume et cessez-le-feu final


Ce dimanche, il s'agit donc de se faire entendre, et voir, sept jours après avoir déjà arrêté le car des joueurs pour quelques explications. Mais à peine le périphérique traversé pour prendre la direction du stade - trajet habituel les jours de match avec public - après déploiement des banderoles, craquage d'un fumigène et débuts des chants à l'encontre du père Kita, le comité d'accueil réservé aux supporters se met en action. La consigne est simple : personne ne doit réussir à s'aventurer sur le parking et s'approcher de l'enceinte. Une grenade de désencerclement lance les hostilités, le gaz lacrymogène enveloppe les lieux, et la foule est repoussée route de Saint-Joseph, sur le pont entre deux sorties de périph', alors que les projectiles fusent de part et d'autre dans un brouillard artificiel dont la quatre-voies quelques mètres plus bas n'est pas exemptée, à la grande surprise des automobilistes passant par là. Battant en retraite, le gros des manifestants tente de faire le tour pour s'approcher côté tribune Loire, le long de la ligne 1 du tramway nantais, dans une avenue étriquée où les forces de l'ordre n'ont aucun mal à repousser le mouvement, des camions de police faisant des allers-retours d'un bout à l'autre du stade. Et au moment où le car jaune et vert se pointe sans encombre, c'est de l'autre côté que les affrontements battent leur plein.


« Son départ, c’est tout ce qu’on réclame. En finir avec cette mafia, faire un nettoyage. »

Il faut finalement attendre 13h30, et le retour du cortège côté Ranzay, pour qu'un cessez-le-feu ait lieu - à condition que la masse de personnes reste sur la route sans s'approcher de la zone protégée - et que l'ensemble des banderoles puissent être dévoilées pendant un gros quart d'heure : toutes les branches du club et collaborateurs contestés du clan Kita (parmi lesquels les agents Mogi Bayat, Willie McKay et Bakari Sanogo) en prennent alors pour leur grade. Mais pour Bertrand et son fils Thomas, dégoûtés de voir les techniciens se succéder sur le banc et la maison jaune partir à la dérive, le sentiment est amer : « On est restés coincés dans une impasse au moment où ils ont chargé. L’idée était d'entrer sur le parking et les lacrymos ont été envoyées direct. On est là pour soutenir, on était pacifiques, avec juste des banderoles, mais la manif est foutue. »




Même son de cloche chez Jérôme et Thibaut, la trentaine, un peu plus tard au moment où tout le monde se disperse : « C’est incompréhensible, on n’était pas si nombreux que ça, il n’y avait pas tant de danger. On bloque la circulation, alors qu’on pourrait être sur le parking. On n’en peut plus de Kita, son départ, c’est tout ce qu’on réclame. En finir avec cette mafia, faire un nettoyage. On s'attendait à ce que ça se passe comme ça, mais peut-être pas à ce point-là. On se serait mis sur le parking, pour lancer quelques chants, et terminé. En plus, on sait très bien que si ça dégénère, ça va nous desservir, donc on n’a aucune raison de faire ça. » Waldemar Kita et son rejeton Franck, eux, se sont tranquillement installés en tribune, au milieu de l'après-midi, pour voir leur FCN, à la maison face au dernier du championnat, signer un cinquième match de rang sans succès. C'était un triste dimanche pour le football nantais.



Par Jérémie Baron, à Nantes Propos recueillis par JB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 21:23 Viens nous défier jeudi soir 20h sur un quiz mi-foot mi-NBA avec TrashTalk ! 3 Hier à 17:50 Wesley Sneijder bientôt actionnaire d'un club de D2 néerlandaise ? 19
Hier à 17:16 Scolari quitte déjà le banc de Cruzeiro 316 Hier à 16:55 Saison blanche décrétée pour le foot amateur belge 15 Hier à 16:53 Canal+ assigne la LFP pour contester l'appel d'offres 47
Hier à 15:30 Coupe de France : Tourcoing déclare forfait à son tour 12 Hier à 14:41 Le directeur technique de l’arbitrage recadre Clément Grenier 48
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 11:24 Kevin Großkreutz met fin à sa carrière professionnelle 17
À lire ensuite
Lucien fade ?