Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Marseille-Francfort

On connaît (enfin) le Sanson

Un peu en retrait lors de son arrivée à l'Olympique de Marseille en 2016, Morgan Sanson semble s'être définitivement installé parmi les cadres de l'effectif de Rudi Garcia. Plus sûr de lui et moins réservé, l'ancien de Montpellier avance plein d'ambitions.

Modififié

Même s'il part de loin au regard de la concurrence exacerbée, Morgan Sanson y pense sûrement un peu. Peut-être pas tous les jours en se rasant, mais sans doute à chaque fois que la trêve internationale pointe le bout de ses moustaches. Et cela risque d'être d'autant plus vrai depuis la récente et grave blessure de Corentin Tolisso, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit et absent de longs mois en conséquence. S'il n'est pas franchement toléré de se réjouir du malheur d'autrui, la vérité n'a pas à être mise de côté : le Munichois sur le flan, c'est une place au milieu de terrain qui se libère au sein de l’équipe de France.


Dès lors, pourquoi le Marseillais n'aurait pas le droit d'y croire ? Pourquoi ne pourrait-il pas s'imaginer s'entraîner en bleu foncé plutôt qu'en bleu clair derrière Florian Thauvin et devant Adil Rami ? Le bonhomme joue au même poste que le champion du monde à béquilles, a développé une polyvalence similaire (il peut faire le taf en milieu relayeur avancé ou reculé), évolue dans un des plus grands clubs français, y est titulaire, y est bon et dispute la Ligue Europa. Surtout que maintenant, son nom rime enfin avec patron.

Petit frère n'a qu'un souhait : devenir grand


C'est ce dont on pouvait douter lors de sa signature en faveur de l'Olympique de Marseille : arrivé durant l'hiver 2016 sur la Canebière, Sanson débarque avec une réputation de gentil premier de la classe dans une immense cour bruyante remplie de grandes gueules. Si les qualités du discret garçon ne sont pas remises en cause, son adaptation dans ce nouvel environnement empli de pression et d'excès laisse songeur. Le petit Morgan semble en effet être attaché à la quiétude et au calme. En réalité, il cherche un moyen de s'en détacher pour grandir.


«  Beaucoup de gens ne me voyaient pas à Marseille à cause de ma mentalité, de ma tranquillité, c'est vrai. Je suis assez simple, posé, ce n'est pas toujours le cas ici. Mais c'est exactement ce que je voulais : me mettre en danger, dévoile-t-il dans les colonnes de L'Équipe. J'ai eu des contacts avec des clubs comme Lyon ou Monaco, à l'époque, mais j'ai préféré aller à Marseille pour voir ce que j'avais dans le ventre. J'avais besoin de me confronter à cette pression, à cette passion. (...) Je savais où je voulais aller, mais c'est vrai que j'ai pris la décision de venir ici pour me tester. J'avais besoin de voir si j'avais du caractère et des cojones. »

Cadre parmi les internationaux


Bien sûr, la mue a réclamé du temps. Un peu en retrait lors de ses premiers mois (malgré de nombreuses titularisations), Sanson prend ses marques. La saison suivante, l'ancien de la Mosson s'installe doucement, mais sûrement, en suivant une trajectoire linéaire, au sein de l'effectif olympien. Gars sûr de Rudi Garcia (33 matchs en Ligue 1, 17 en Ligue Europa !) qui l'utilise à différents postes, l'ex du Mans prend véritablement confiance, devient plus décisif (douze buts toutes compétitions confondues, quatre passes décisives), apparaît davantage taulier dans ses relations avec ses partenaires et confirme qu'il peut faire affaire avec l'OM. Jusqu'à devenir véritablement incontournable actuellement (au-delà de ses deux assists en cinq journées), faisant définitivement partie des cadres avec Dimitri Payet, Thauvin, Rami, Steve Mandanda ou Luiz Gustavo. Que des internationaux...


Alors, à lui le tour ? « Quand je vois Tiémoué Bakayoko, Rabiot, Coco Tolisso qui étaient avec moi en Espoirs, ça me donne envie d’y aller. Si eux y sont et que je n’y suis pas, ça veut dire que je dois peaufiner certains points, soulignait-il très justement en mars 2017 pour La Provence. Ils jouent aussi les coupes d’Europe, donc quand tu es bon, tu es plus apte à être appelé en équipe de France. Le fait de les voir me donne envie d’être de la partie et de pouvoir goûter un jour à cette équipe de France. (...) Ça fait partie de mes objectifs à moyen terme d’y être un jour.  » Quoi de mieux que la Coupe d'Europe, justement, pour que le beau gosse de 24 ans attire le regard de Deschamps ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11