Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // PSG/OM (2-0)

On a regardé PSG-OM à Tokyo

En 2002, une chocolaterie japonaise avait érigé une statue en chocolat haute de 3 mètres à l'effigie de David Beckham. Les coiffeurs alignaient, eux, de la crête à tour de bras. Aujourd'hui, la 2e réserve mondiale de fans de Beckham s'est remise à parler foot et France. Enfin France et PSG. Enfin PSG. Enfin Beckham. Lost in translation avec un monsieur Dabadie.

Modififié
Le quartier d'Ebisu est bien calme, congelé. « T'as pas de chance, aujourd'hui, c'est la journée la plus froide du mois à Tokyo !  » s'excuse presque Florent Dabadie, dans le taxi. L'ancien interprète de Philippe Omar Troussier sévit désormais comme journaliste sportif – foot et tennis - sur Fuji TV. En ce 24 février, à 3h30 du matin, la course à 60 euros le dirige pourtant tout droit vers l'immeuble d'une chaîne câblée, la J-Sports. « Je suis en quelque sorte un consultant-invité spécial pour commenter en direct le PSG-OM, avec les deux commentateurs habituels » explique-t-il après une nuit de deux petites heures. Il doit certainement ce réveil très matinal à l'arrivée de David Beckham au PARIS saint-germain : « Je pense que la chaîne a apprécié le transfert de Beckham en L1. Elle espère sans doute gagner de nouveaux abonnés. Alors elle a voulu rendre ce match encore plus spécial  » . La J-Sports n'a pas choisi Beck-Cam comme Canal. Deux journalistes nippons sont en revanche envoyés à Paris pour l'occasion. Si elle se présente.

« La L1, à 5 heures du mat', c'est difficile »

L'intendant accueille, avec une veste de survêt' d'entraînement ManUnited et un lacet OL pour son badge. Inclinaisons de rigueur pour se saluer. Direction le 7e étage. Le producteur Shingo Sugawara, le masque anti-pollution sur la bouche, prend le relais. Un dossier de 50 pages sur le match (notes de L'Equipe, stats, traduction de coupures de presse, quelques photos aussi), du Red Bull, de l'eau et quelques friandises sur la table du bureau. Les deux commentateurs arrivent à 4 heures, les traits tirés, mais pas de fatigue. Shingo distribue dans la foulée les fiches de paie. « Je regarde combien ça représente d'impôts, parce que c'est bientôt la déclaration et que c'est une question qu'on m'a posée » , sourit Florent, minutieux et concentré, avant de discuter Joey Barton, Champions League et supporters avec le reste du trio. Shingo attend beaucoup de ce match : « Avec la L1, le problème, c'est que le direct se fait vers 4-5 heures du matin. Ce n'est pas comme la Serie A ou la Premier League qui jouent plutôt l'après-midi. La L1, pour intéresser le public, c'est compliqué  » . Beckham et le "classique" tombent à pic. Petite crispation tout de même du patron : « En cas de scénario tendu, Beckham pourrait ne pas entrer et être réservé par Ancelotti pour jouer la Coupe de France. Ce serait bien dommage parce qu'on n'a pas ces droits-là » . A 4h15, le trio pose pour Facebook avant la lecture collective du conducteur. Quinze minutes avant le coup d'envoi, c'est la descente au studio. « S'il y a un tremblement de terre, eh bien on reste tous bloqués dans l'ascenseur, et ce PSG-OM n'aura pas de commentaires ! » , tente Shingo.



Le bras de Jamel coupé au montage

En régie, six personnes sont prêtes à aller au charbon. A 4h54, l'équipe se souhaite bonne chance. « On Air » à M-5. Le monteur taquine à une vitesse folle son clavier et compile tous les plans possibles de Beckham. Quand ce n'est pas Ronaldo, Eto'o, ou Victoria. La Tour Eiffel scintille, avec la neige en arrière-plan. Un « Ooooooô » à l'unisson indique que l'image plaît au pays du Soleil Levant. L'onomatopée sera identique sur le premier pétard de Lavezzi ou la frappe contrée et décisive de Lucas Moura. Sarkozy qui exulte les fait marrer. Jusque-là silencieux et assis au fond de la régie, Shingo se lève pour donner une consigne au réalisateur, après un commentaire sur Jamel : « Un des commentateurs a dit que ce comédien n'avait qu'un bras mais il ne l'a pas dit de façon appropriée. Trop direct. Comme on va rediffuser le match 5-6 fois cette semaine, on va enlever le son de cette partie, rééditer tout ça  » . Shingo reconnaît tout de suite Joanne, la sœur de Becks, en tribune avec Victoria. Le monteur maintient son rythme. Et Foued Kadir sera dans son résumé. Mi-temps.

« J'ai croisé Joanne sur un parking d'autoroute »


Les onomatopées reviennent après la pause. Plutôt dans le « Aaaaâ » que le « Oooôoo » . Oui, Beckham s'échauffe. Mais à l'heure de jeu, il retrouve le banc. Shingo grimace alors que la responsable des incrustations statistiques en japonais fait une spéciale Asie : dormir à l'improviste. Elle n'aura pas vu le retourné du tibia de Dédé Gignac claquée par Sirigu. A la 74', Dieu entre enfin au Parc. « Aaaâaa » , même si la sortie de Pastore surprend la régie : « Oooôoo » . Le match n'est toujours pas dingue. Sauf en tribunes. La régie se marre quand la caméra pointe Joanne Beckham. « Un des commentateurs a dit qu'il la connaissait : il l'avait déjà croisée sur un parking d'aire d'autoroute » , sourit Shingo. Aucun lien avec Brandao. Le Spice Boy faisande sa première ouverture. Madame « stat » se réveille à la 87e. Le monteur est toujours chaud du clavier d'autant que le pion de Zlatan lui donne un peu de rab. Mais il finira à temps pour le générique de fin. Shingo est content. Parce qu'il vient de voir ses deux journaleux en zone mixte sur les écrans de contrôle. Mais pas que : « Tout s'est très bien passé, le match, les commentaires et Beckham  » . A 7h04, le réal' se lève et dit merci à ses ouailles. « On Air » s'éteint. Dans le taxi retour, Florent raconte son match : « On a en quelque sorte présenté la L1 aux téléspectateurs. Beaucoup au Japon en sont restés à Platini et Zidane. Le commentateur disait donc : "Vous pensez peut-être, spectateurs japonais, que la L1, c'est beaucoup de fantaisie, de beau jeu… En fait, le championnat français est très très rugueux. Ça surprend beaucoup, même les nouveaux joueurs". Bon, ce n'était pas le premier match de L1 diffusé par la chaîne mais comme elle s'attendait à un grand engouement, de nouveaux abonnés avec le coup Beckham, il fallait tout expliquer, notamment sur le Qatar. Les Japonais, la géographie, la géopolitique… ils ne voient pas très bien pourquoi le Qatar a investi dans Paris  » . On apprend aussi que Blaise Matuidi a impressionné, désigné homme du match, alors que Lavezzi gagne la palme de la première période.

L'arrivée de David Beckham, c'est surtout un nouveau lien football qui se crée entre la France et le Japon. « Depuis Troussier et Wenger, il n'y a plus de Français ici, entraîneurs, joueurs comme recruteurs. La L1 était jusqu'à cette saison la seule Ligue non retransmise ici. On est en retard. Le PSG va aider le championnat à avoir un peu de visibilité ici. Il y aura pleins d'images de Beckham dans la section sports des JT de 22h. C'est sûr  » . A 30 minutes du « rush hour » matinal, une autre image saisit. Les écolières en cartable en cuir noir, jupes courtes, socquettes blanches sous le genou et petits mocassins, bravent le froid tranchant comme un Ginzu 2000. Le Collège Fou Fou Fou. En vrai.



Par Ronan Boscher à Tokyo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 il y a 8 heures Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 27

Le Kiosque SO PRESS

il y a 11 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 29 il y a 11 heures Christian Vieri derrière les platines 23
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
À lire ensuite
Brandao les cœurs !