Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Tirage au sort Ligue des champions

On a assisté au tirage au sort de la Ligue des champions

Le tirage au sort de la Ligue des champions avait lieu jeudi à Monaco. So Foot était présent au milieu des célébrités du foot, des cabriolets et du chauve de l'UEFA.

Modififié
L’UEFA ne badine pas avec l’organisation. Car dans tous les coins et dans tous les recoins de la Principauté, de petites affichettes ont été soigneusement déposées pour flécher l’accès au Forum Grimaldi. Impossible donc de se perdre dans ce dédale de rues à sens unique où Lamborghini, Porsche, Ferrari et Bentley se croisent sans même se provoquer. Ainsi après le casino de Monte-Carlo, direction le Billionaire (club privé de Flavio Briatore), avant de finalement tomber face to face avec le fameux Forum abritant tout ce qui se fait de mieux en matière de football européen depuis plus d’une dizaine d’années.

Et nous voici (enfin !) au Grimaldi, et ce, à quelques dizaines de mètres du Méridien, hôtel quatre étoiles où Michel Platini et sa bande ont élu domicile durant leur séjour princier. Devant l’entrée, là aussi, rien n’a été laissé au hasard. Pour emprunter le tapis bleu siglé Champions League, il faut d’abord montrer patte blanche. Nous concernant, l’accréditation (non-détenteur de droits, ndlr) fera l’affaire.
Mais à deux heures du début du tirage au sort (prévu à 18h), ça se bouscule à l’entrée des artistes. Objectif ? Disposer des meilleurs spots pour de nombreux apprentis paparazzis. On se croirait en plein mois de mai sur la Croisette, sauf que là, Denzell Washington, Samy Nacéri, Woody Allen et Bérénice Béjo ne sont pas les bienvenus. À leur place : Luís Figo, Lionel Messi, Michaël Owen ou encore Franck Ribéry. Une poignée de supporters du Bayern, maillot rouge sur les épaules, sont également présents pour tenter d’intercepter « Kaizer Franck » : « On passe nos vacances à Nice, mais on les avait calées tout en sachant que Ribéry serait à Monaco pour son titre de meilleur joueur de l’année, hurle Swan, Allemand de 28 ans aux faux airs de Stefan Efferberg. Quand il s’agit de foot, il n’y a plus de place pour l’improvisation ! Ça se passe comme ça quand vous êtes supporter du Bayern …  » Costume noir, allure impassible, chaussures brillantes, l’ancien milieu de terrain de Metz leur adressera bien un salut amical avant de rejoindre l’antre de la Ligue des champions d’un pas décidé.

17h59. Tout le monde est là, prêt à se plonger dans le fameux tirage au sort de la C1. Pour l’occasion, les anciennes gloires des plus grands clubs d’Europe ont fait le déplacement. Parmi eux : Van der Sar (Ajax Amsterdam), Butragueño (Real Madrid), Zubizaretta (Barça), Anigo (lol). Même Karembeu, désormais conseiller spécial pour l’Olympiakos, est présent pour l’événement. Pendant ce temps-là, certains confrères en sont encore au buffet made in Champions League. Au menu des réjouissances : cannelés, jus de pamplemousse à peine sucré, café ristretto et thé de toutes les sortes pour des reporters venus des quatre coins de la planète pour couvrir l’un des événements les plus chics de la saison.
Le premier couac de cette fin d’après-midi survient aux alentours de 18h21. L’âge de Billy Mcneill (73 ans) en est la cause. Véritable légende du Celtic Glasgow, il est appelé à la barre pour dépiauter les boules. Problème, le peu de force qu’il lui reste l’empêche de pouvoir mener à bien sa mission. Tant pis pour lui, le chauve Gianni Infantino (secrétaire général de l’UEFA) lui vole la vedette en le suppléant pour sa seule tâche de l’après-midi.


Mais après l’effort vient (toujours ?) le réconfort. Le bon vieux Neil connaît l’adage et se voit récompensé de sa volonté lorsqu’une sublime demoiselle à l’allure « adrianesque » s’approche de lui et lui prend la main pour le raccompagner à son siège. Well done Mister Mcneill, vous n’avez pas perdu votre temps… Mais entre autres rumeurs et différents bruits dans la salle du Forum Grimaldi à la moquette soyeuse, le climax de la soirée sera le moment de gloire de Ribéry. Confronté à la concurrence de Leo Messi et à celle de Cristiano Ronaldo habitués à tout rafler, l’ancien milieu de terrain de l’OM sait qu’avec quatre trophées remportés avec le Bayern la saison passée, il a toutes ses chances. Michel Platini, sourire aux lèvres, lui fait assez rapidement comprendre que c’est dans la poche. Une bise, un check de la part du boss de l’UEFA et voici Chti Franck (30 ans) sacré meilleur joueur de la saison. Une émotion, un mot pour la (belle ?) famille et puis s’en va pour Francky qui doit en urgence retrouver ses coéquipiers à Prague (République tchèque) pour défier le Chelsea de José Mourinho en vue de la Supercoupe d'Europe.

La suite ? Une gigantesque zone d’interviews où Vincent Labrune envoie promener quelques journalistes trop zélés et où Nasser Al-Khelaïfi balance quelques banalités à des radios et des télés francophones. Pendant ce temps-là, Sir Cruyff enchaîne les interviews en hollandais, en anglais et en espagnol. Il est question de Neymar, de Zlatan, du Barça, de l’Ajax, du Real, des Pays-Bas… Pas de problème pour l’ancien numéro 14 des Oranje qui peut parler de tout pendant des heures. Une certaine idée de la communication, en quelque sorte !

Alexandre Poirier, à Monaco
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 1 heure La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 2
il y a 9 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 5 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom