Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // PSG-Marseille

OM plus grand que PSG : Leonardo a raison !

Leonardo l’a déclaré hier : « Paris, ça n’a jamais été exactement la ville du foot. C’est toujours Marseille. » Une bombe pour les supporters parisiens ! Mais le directeur sportif du PSG dit vrai. Explications...

Le hold-up du siècle ! Le 30 août 1998, soit 50 jours après la victoire de la France contre le Brésil, cinq Bleus marseillais (Zidane, Blanc, Deschamps, Pirès et Dugarry) paradent sur la Canebière avec le trophée doré : Marseille vient de « piquer » la Coupe du monde à la France entière ! Et dire que d’autres « Marseillais » auraient dû être là : Barthez est resté coincé à Monaco, Lebœuf et Desailly ont été retenus par Chelsea, de même que Boghossian par Parme... Sacrés Phocéens !

Virilisme couillu !


Les Marseillais (pas ceux de la téléréalité) ont réussi à détourner cette victoire française en un succès de leur ville et de leur club, confirmant de façon dévoyée qu’ils sont encore « à jamais les premiers » . Le visage souriant de l’idole nationale, Zinédine Zidane, le gosse des quartiers Nord, a été projeté à Paris (Arc de triomphe) et s’étale en fresque à Marseille (La Corniche) : im-pa-rable ! Le triomphe en Ligue des champions 1993 avait déjà, bien sûr, conforté Phocée comme la première place forte du football français, reléguant même le PSG et sa coupe « aux petites oreilles » (Coupe des coupes 1996) au rang de faire-valoir. Effacée la calamiteuse affaire OM-VA qui avait sali l’image d’un OM rétrogradé en D2 ! L’année 1998 a rétabli la victoire du temps long en histoire sur le temps présent.


Longtemps avant le règne de Saint-Étienne des années 1970, Marseille était déjà le premier club français, puisque détenteur de records de victoires en Coupe de France, considérée longtemps comme la compétition reine du foot français jusqu’à ce que les coupes d’Europe mettent plus en valeur le championnat (C1 et C3). Pour le meilleur, souvent, et parfois pour le pire, « l’Ohème premier club français » s’est donc installé durablement dans l’inconscient collectif hexagonal. Un peu comme TF1 est devenu la chaîne de TV numéro 1 en France en capitalisant sur l’ancienneté de son ancêtre, la « Première Chaîne de l’ORTF » . Or, la victoire des Bleus de 1998, c’est aussi la victoire télévisuelle de TF1, diffuseur des Bleus et de l’OM de Tapie (actionnaire de la chaîne), sur Canal +, propriétaire du PSG... En juillet 1998, France Football avait identifié « Nanard » comme un des artisans indirects du triomphe des Bleus 1998, portés par le virilisme couillu de 1993...


Rami bat Mbappé !


On connaît la vieille rengaine : Paris, capitale de l’État jacobin, la ville des « Parigots-têtes-de-veaux » contre le reste de la France. Et en foot, le reste de la France, ce ne sont pas Sainté, Monaco, Bordeaux ou Lyon. Mais Marseille ! Même avec deux équipes parfois dévaluées, le sommet d’antagonisme PSG-OM ou OM-PSG (le mal nommé « Classico » ) demeure le clash le plus suivi chez nous. Et tant pis pour Aulas ! Mais le plus drôle, c’est que Marseille a continué de pousser son avantage, via les Bleus, en plaçant deux de ses grands anciens à la tête de l’équipe de France. Laurent Blanc, d’abord, puis Didier Deschamps. Et devinez quoi ? C’est avec DD que l’équipe de France a décroché sa deuxième étoile ! Encore un succès marseillais « par la bande » .

Pourtant, en Russie, le contingent olympien n’était réduit qu’à Mandanda, Thauvin et Rami. Mais bingo, là encore ! Au sein d’une équipe sans stars attitrées, c’est Adil le boute-en-train moustachu Belle Époque qui en est devenu la mascotte adorée des Français. Et tant pis pour le petit Kylian ! En 2018, le Marseillais a éclipsé le Parisien. Comme en novembre 1993, après le funeste France-Bulgarie au Parc (1-2). De l’avis général (Emmanuel Petit dixit), le clan marseillais avait envenimé le climat interne chez les Bleus, provoquant la réaction hostile des gars du PSG, avant d’affronter Kostadinov et ses potes. Et sur qui retomba la responsabilité de cette catastrophe nationale ? David Ginola. Un Parisien...

L’Europe, l’Europe, l’Europe !


D’un point de vue footballistique, après la période Canal + qui a vu le jeune PSG né en 1970 (l’OM a été fondé en 1899) rivaliser avec le bouillant club phocéen, l’arrivée des Qataris (QSI) a incontestablement donné un net avantage au club de la capitale. Question prestige, Paris a refait une bonne partie de son retard sur l’OM dans le cœur de la France du foot. L’effet Zlatan, grande gueule XXL qui n’aurait pas dépareillé à l’Ohème, a brisé le tabou de Marseillais arborant le maillot parisien ! Un truc impensable auparavant, alors qu’en région parisienne très PSG, il subsiste toujours des forts bastions pro-OM... Sportivement, si le PSG et l’OM font à peu près jeu égal au plan national (9 championnats chacun et 13 coupes de France pour Paris contre 10), au niveau européen, c’est toujours Marseille qui domine : en C1 (une victoire en 1993 et un finale en 1991, contre une seule finale en 2020 pour Lutèce), en C2 (avantage Paris : victoire en 1996 et finale en 1997) et en C3 (net avantage OM : finales en 1999, 2004 et 2018). Par charité, on ne mentionnera pas la Supercoupe UEFA 1996 (Paris-Juventus, 1-6 et 1-3), la Remontada et la Mancuniada...


Pour le reste, que ce soit pour l’ambiance dans les stades (le Parc était devenu aussi chaud que le Vélodrome avant l’arrivée de QSI), pour les slogans ( « Ici c’est Paris ! » et « Nous sommes les Marseillais ! » ), voire pour le multiculturalisme, et à l’international, aucun des deux clubs ne l’emporte vraiment. La ferveur est bien sûr beaucoup plus grande à Marseille, véritable « ville-club » , qu’à Paris, plus bourgeoise et plus « culturelle » . Mais avec l’immense vivier francilien, c’est Paris qui fournit mieux nos sélections, des U17 aux A... Malgré l’épisode Kashkar (OM) qui valait bien la bouffonnerie du fax (PSG), Marseille rêve toutefois en secret de la venue d’un riche mécène, de type émirati, par exemple, mais qui n’arrive jamais. Alors Phocée se préserve une petite avance, question prestige : le président Macron kiffe l’OM et Zidane règne toujours à Madrid. Avantage Marseille, donc.

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
lundi 30 novembre EuroMillions : 178 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi 1
lundi 30 novembre Maradona, Grosjean et Tyson sont dans la newsletter TTSF
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
lundi 30 novembre Une fresque à l'effigie de Maradona sur une plage vendéenne 18
lundi 30 novembre Une joueuse espagnole refuse de rendre hommage à Maradona 129 lundi 30 novembre D'après son médecin, Maradona était « ingérable » 40