Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lens-Marseille

OM, le match d’après

Entre l’envahissement de la Commanderie samedi, le placement en détention provisoire de 8 supporters lundi, et la démission d’André Villas-Boas mardi, l’Olympique de Marseille est en pleine tempête. Tout sauf idéal au moment d’un déplacement périlleux à Lens. Et à quatre jours de la réception du PSG.

Cette saison, l’Olympique de Marseille n’en finit plus de repousser les limites. Après s’être offert le record de défaites consécutives en C1, l’OM va devenir à jamais le premier club à licencier un entraîneur démissionnaire. Le tout sur fond de guerre ouverte avec les supporters. Un contexte explosif dont les Marseillais vont devoir se détacher ce mercredi sur la pelouse de Lens, venu s’imposer au Vélodrome il y a deux semaines à peine (0-1). Et ce, alors que les places européennes s’éloignent pour le club phocéen. Et que, cerise sur le gâteau, le PSG est attendu au Vélodrome dimanche soir. Tout cela réuni transforme ce banal déplacement à Lens en tournant de la saison marseillaise, après plusieurs jours d’un feuilleton chaotique à faire pâlir les meilleures séries Netflix.

Eyraud leur met le feu


Tout est parti de la manifestation de samedi, qui a dégénéré en un envahissement de la Commanderie. Álvaro a été touché, et les joueurs effrayés. Depuis, seul Steve Mandanda a pris la parole publiquement dans un communiqué auquel s’est joint le défenseur espagnol : « Cela fait 13 ans que je suis joueur de l'Olympique de Marseille. Je connais tout de ce club, je sais l'amour et la frustration qu'il peut susciter. Mais les évènements d'aujourd'hui m'attristent et sont inacceptables. Nous sommes des joueurs de football, et une crise sportive ne peut en aucun cas justifier un tel déferlement de violence. L'heure est à l’apaisement. » Pour le reste, silence radio. Nemanja Radonjić a lui tout simplement quitté le club. De quoi redonner le sourire aux supporters marseillais.

Car, petit miracle, les évènements de la Commanderie n’ont pas empêché Pablo Longoria de faire son job en cette fin de mercato. Le directeur sportif a expédié « CRSerbe » en prêt au Hertha, et a trouvé un remplaçant à Morgan Sanson : Olivier Ntcham. Sauf que petit problème : André Villas-Boas ne voulait pas du milieu français, - qui a également la qualité d’être un supporter du PSG. C’est en tout cas ce qu’a avancé le technicien portugais mardi en conférence de presse, au moment de justifier sa démission, quelques jours après avoir assuré qu’il irait au bout de son contrat. Pourtant, ce n’est pas la tête du technicien portugais que les insurgés de la Commanderie réclamaient, mais celle du président Eyraud. Celui-là même qui, dans une volonté de pacifier la situation sans doute, dénonçait « l’OM des magouilles » dimanche sur le plateau de Téléfoot. Habile.

En bon pompier pyromane, JHE a été plus bavard après ces incidents que lorsqu'il a fallu remobiliser le vestiaire autour du clash Payet-Thauvin. Pas étonnant venant d’un président souvent en conflit avec ses tribunes, et qui tient là l’occasion de s’en prendre à plusieurs groupes de supporters olympiens, comme il l’a fait avec les Yankees, exclus du Vélodrome depuis 2018. Au milieu de tout ce bordel, l’OM a toutefois sorti son dernier joker pour tenter d’apaiser les esprits : l’appel à une légende. C’est Basile Boli qui s’y est collé, sur Twitter : « Ce n'est pas le Marseille que j'aime. Ce n'est pas comme ça qu'on règle les problèmes. La violence n'a jamais rien résolu. » Avec un résultat qu’on qualifiera de mitigé, pour rester poli. Une sortie aux antipodes de celle du vrai « boss » , Bernard Tapie, remonté sur France Info mardi : « Ils sont en train de détruire une image qui date de plus de 100 ans. L'entraîneur, s'il veut démissionner, de vous à moi, on s'en fout. Mais maintenant, il y en a un autre qui doit l'imiter, c'est celui qui est en train de foutre cette pagaille. Jacques-Henri Eyraud doit comprendre qu'il n'est pas à sa place. »

La guerre des anciens


Entre-temps, d’autres anciens y sont allés de leur commentaire. Comme souvent, le plus incisif a été Éric Di Meco, au micro de RMC : « Il n’y a pas les bons supporters et les mauvais supporters. Quand on se targue d’avoir des supporters uniques dans le monde qui vont mettre l’ambiance dans tous les stades en faisant des milliers de kilomètres de déplacement, eh bien c’est les mêmes. Tu ne peux pas les renier, tu dois les prendre, les sermonner, leur expliquer qu’ils ne doivent pas faire ça, mais tu ne dois pas les mettre de côté. » Une saillie en réponse à Habib Beye et à ceux qui parlaient de pseudo-supporters à tout bout de champ. Pendant ce temps, ces mêmes supporters étaient eux appelés à la barre dès lundi.


Les 14 individus interpellés autour de la Commanderie ont été convoqués en comparution immédiate. Résultat : une audience renvoyée au 24 février, et 8 des 14 accusés placés en détention provisoire d’ici là. Soit près d’un mois de prison pour des individus certes présents, mais dont l'implication dans les débordements restent à prouver. Une pétition a été lancée en leur soutien. Il s’agit d’ailleurs de la seule action des groupes de supporters depuis les incidents de samedi, à l’origine du tapage médiatique suivi d’un lourd silence. Réunis mardi, les principaux groupes de supporters n'ont pas communiqué, puis ont appris la démission d’AVB, pas motivée par leur prise de la Commanderie, mais uniquement par un désaccord sur le mercato, assure-t-il.

Quoi qu’il en soit, au moment d’aborder son déplacement capital à Lens, l’OM n’a plus d’entraîneur. À l’autre bout du pays, les Marseillais auront au moins le luxe de faire un trajet en bus sans croiser de banderoles insultantes, ni de supporters remontés. Ils vont surtout avoir enfin l’occasion de recentrer les débats sur ce qui compte le plus : le terrain. Il faudra pour cela beaucoup de caractère face au promu lensois, mieux classé et clairement supérieur lors du match aller il y a deux semaines. Au moins, l’OM pourra cette fois s’appuyer sur Milik, sa recrue star. Car oui, Marseille a enfin déniché son grantatakan, et mis fin à ce feuilleton qui s’éternisait depuis l’été 2018. Mais qui était autrement plus agréable à suivre que celui entamé samedi à la Commanderie.

Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 12:47 Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 5
Hier à 11:27 Un gardien de MLS se prend pour un catcheur, The Rock applaudit 23
À lire ensuite
La Juve saborde l'Inter