Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6ème journée

Olympiakos et Porto pas payés

En battant Arsenal au Pirée (3-1), l’Olympiakos a fait ce qu’il devait faire, mais Valbuena a brisé son rêve de rejoindre les huitièmes. Ils tenteront de se consoler avec la qualification pour l’Europa League, bien méritée. Ils y croiseront peut-être Porto, incapable de venir à bout du Zénith (0-0), qui du coup lui chipe la place. Le Barca a présenté sa réserve, mais le résultat reste le même (4-0).

Modififié
La question principale de cet Olympiakos-Arsenal était de savoir quelle équipe allait aligner Wenger. Exit Van Persie, Walcott, Arteta, Gervinho, Song, Ramsey, Mertesacker et même Szczesny. Coucou Coquelin, Chamberlain et Toto Squilacci. Merci Arsène. Résultat, 3-1, et les quatorze morts de faim de l’Olympiakos pensaient faire la belle à l’OM et à Dortmund. Sauf que Marseille a créé l’exploit en Allemagne, et que les Grecs devront se contenter de l’Europa League. Passé tout près de l’exploit, l’Olympiakos a au moins mérité sa troisième place. Sans se soucier de quels joueurs étaient sur le terrain en face, la bande à Djebbour a décidé de jouer, du début à la fin. C’est d’abord l’Algérien lui-même qui ouvre le score, avant que Fuster ne double la mise sur une action dégueulasse du troisième gardien d’Arsenal, Mannone, qui venait de remplacer Fabianski. On ne devrait pas revoir l’Italien de si tôt. Benayoun, sur une remise de Chamakh, réduit le score peu avant l’heure de jeu, sans bouleverser les plans grecs. Modesto, dans les toutes dernières minutes, assure la victoire des siens, mais malgré ce qu’il pensait, pas la qualif’ pour les huitièmes. Valbuena n’a aucune pitié pour la Grèce.

Porto retrouvera l’Europa League
Malgré une série de résultats pourris, dont deux humiliations contre l’APOEL Nicosie (un seul point pris sur les deux matchs), Porto avait encore son destin entre ses mains. Une victoire au Dragao contre le Zénith et les Portugais s’assuraient l’une des deux premières places. Dommage, ils n’ont pas su en profiter, se montrant incapables de marquer un but à des Russes qui ne se sont pas emmerdés à attaquer. Porto a tout tenté, attaquant dans tous les sens, mais à trop pêcher dans le dernier geste, il a eu ce qu’il ne méritait pas. Le Zénith jouera les 8ème, Porto défendra son titre en Europa League. Pour l’honneur, le Chakthior Donetsk, déjà assuré de terminer dernier, obtenait sa première victoire sur la pelouse de Nicosie grâce à Luiz Adriano et Seleznov, son remplaçant (2-0). Un peu tard le réveil.

Les gamins du Barca s’éclatent
Déjà qualifié, Leverkusen n’avait rien à perdre en Belgique, si ce n’est la première place. C’est chose faite, du fait du nul concédé (1-1), conjugué à la victoire de Chelsea sur Valence (3-0). Genk, sur cette phase de poule, c’est 14 buts encaissés en trois matchs à l’extérieur, contre deux seulement à la Cristal Arena, où les Belges ont pris tous leurs points. Le seul enjeu du groupe H, c’était de savoir qui du Viktoria Plzen ou du BATE Borisov allait terminer troisième. Gros avantage aux Tchèques quand même, qui pour se faire dépasser devaient perdre contre le Milan A’ pendant que les Biélorusses tapent la réserve du Barca au Camp Nou. Bon, pour ce qui est de Plzen, la doublette brésilienne Robinho-Pato pensait avoir réglé leur cas en deux minutes au retour des vestiaires, mais les Tchèques leur ont rendu la pareille dans les dernières minutes du match (2-2). Du côté de la Catalogne, les gamins du Barca ont montré qu’ils avaient bien retenu la leçon des plus grands. 70% de possession de balle à la mi-temps, 4-0 au final et des actions collectives de grande classe, dont le troisième but inscrit par Pedro, superbe. Cuenca, double passeur décisif, s’est régalé. Sergi Roberto et Montoya, 19 ans, se sont offert leur premier but en Ligue des champions. Allez, ils pourront tranquillement regarder le Clasico à la télé.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 113
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom