Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Angers

Ode à Stéphane Moulin

Stéphane Moulin quitte le SCO d’Angers et clôture une décennie fructueuse de management à la papa, faite de prudence, de pédagogie et de jeans dégueulasses. En dix ans, il a fait grandir son club, sans flamboyance certes, mais que demande-t-on à son géniteur : des paillettes ou de l’amour ?

Modififié
Il doit avoir du mal à reprendre son souffle. En 2021, Stéphane Moulin a soufflé deux belles bougies, celles de ses dix ans à la tête du SCO et de son 400e match aux manettes des rayés noir et blanc. Ce matin, pas de quinte de toux, mais des yeux qui piquent lors d’une conférence de presse lugubre : « Je suis toujours un amoureux de ce club et le resterai, je crois, à jamais » , accompagné d’un sanglot vite ravalé et d’un grattement du cou montrant qu’il en avait gros sur la patate.

Pépé, Toko-Ekambi, Reine-Adélaïde : c'est lui


Il peut partir l’âme en paix, Stéphane. Il a fait le taf, ramassant le SCO en 2011 quand il végétait en Ligue 2 pour le sortir de la pauvreté et le hisser dans l’élite où il s’enracine dans ce milieu de tableau qui lui va si bien au teint. Le SCO, 17e budget, ancien Petit Poucet devenu néo-taulier du championnat, solide et dur à bouger. « Moulinho » applique une gestion sportive de bon père de famille. Jamais il flambe. De ses mains potelées de mécanicien du foot, il préfère bricoler. Une grosse assise défensive, d’abord. Il retape et bichonne ensuite des engins encrassés pour les transformer en fusées : Pépé, Toko-Ekambi, Reine-Adélaïde. Soucieux d’offrir un peu de strass à ses garçons, Stéphane n’oublie jamais de leur donner chaque année une escapade frisson : quelques jours en tête du classement de Ligue 1 en 2015, une virée jusqu’en finale au Stade de France en 2017, des raids punitifs historiques à Rennes et Lille cette saison. Ensuite, bien vite on rentre à la maison, sagement coincé entre l’Europe et le maintien.

Le Ferguson des bords de Loire


Ce n’est pourtant pas un homme de voyages et d’aventures, Stéphane. Sa carrière de joueur s’est déroulé à cheval entre deuxième division et National, à Angers, Châteauroux, Châtellerault. Pour le soleil, on repassera. On l’imagine en camping-car, prudent au volant. Homme rondouillard à la panoplie sortie d’un catalogue Celio, l’Angevin sort rarement de sa zone de confort stylistique. Il a bien tenté de mettre des costumes les premières saisons, et puis la cravate lui serrait le cou. Il est revenu en jean basket et polo informe. Un vrai daron, pas du genre flashy qui impressionne les copains ; plutôt celui qui vient chercher à la sortie du collège en monospace. Mais qui est toujours à l’heure. À l’occasion, il fout la honte en grattant un maillot à Neymar ou en sortant des saillies toutes nazes. « Mais qui sommes-nous le SCO d’Angers ? Angers c’est la préfecture du Maine-et-Loire. C’est pas le Real de Madrid » , ose-t-il un soir de défaite à la maison contre le FC Nantes. Stéphane Moulin n’a jamais joué en première division. C’est un papa qui n’a pas le bac et qui fait au mieux pour accompagner ses fistons à la fac. Comment lui en vouloir ? Comment taper sur les doigts de ces 175 centimètres d’humilité, de bonhomie et de franchise ?



Depuis le départ d’Arsène Wenger du banc d’Arsenal, il est le recordman de longévité pour un entraîneur européen. Pas de quoi faire vaciller le Ferguson des bords de Loire. Jamais il ne se positionnera en patron d’une usine à rêves. Le football reste un artisanat. La preuve, on parle de lui à Caen, d'un débarquement collectif de lui et tout son staff pour rejoindre Olivier Pickeu en Ligue 2. Rien que pour lui, on est prêt à le retrouver la saison prochaine pour vivre la fièvre du vendredi soir.

Par Pierre-Philippe Berson, en larmes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:00 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 1
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:00 Expulsé pour un maillot enlevé 10 Hier à 10:59 Totti, le Mur Jaune... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif ! 1