Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne/OM (0-2)
  4. // Les notes

Nkoudou, dur et dingue

Emmenés par un excellent Nkoudou et un Mandanda des grands soirs, les Marseillais ont tranquillement dominé des Verts, pas remis de la claque reçue lors du derby.

Modififié

AS Saint-Étienne


Ruffier (6) : L’ancien numéro trois de l’équipe de France réalise d’abord une parade exceptionnelle sur une patate de Lass. Et encaisse ensuite un but à trois bandes que Ronnie O'Sullivan n'aurait pas renié. Totalement abandonné par sa défense, il plie sur la frappe contrée de Nkoudou. Stéphane en berne.

Clerc (2) : « Ce n'est rien / Tu le sais bien, le temps passe, ce n'est rien. » Les Clerc se rassurent comme ils peuvent.

Perrin (5) : De bonnes sorties de balles, des interventions autoritaires, mais des cannes trop légères pour faire son boulot et celui de Clerc. Du coup, il a fini par dévier une frappe de Nkoudou dans son but. Le hic Perrin.

Polomat (4) : Voulait faire du Nkoulou, il a fait du Mou-doux. Polochon.

Assou-Ekotto (4) : Déjà favori pour l'Oscar de la meilleure simulation pour son rôle dans la Balayette d'Ocampos. Inexistant offensivement, il a bien défendu sur l'Argentin. En même temps, quand on a côtoyé Bale, on a l'habitude des tout-droit.

Pajot (5) : Une tête qui aurait dû rentrer et des envies offensives. Mais derrière, c'est Pajojot.

Cohade (5) : Titulaire après plus d’un an en Ligue 1, il sauve son équipe sur la première occasion marseillaise. Le numéro 10 fatigue en seconde période et sort pour Bahebeck (64e). Oui, l’homme qui visait les quinze buts à Valenciennes.

Eysseric (non noté) : Une seule blessure à signaler ce soir : la sienne. Remplacé par Corgnet (43e). Même Alizée est plus en vogue en ce moment.

Hamouma (4) : Hamouma a deux qualités : il est un excellent joueur de foot et un super sosie de Bart Simpson. Ce soir, il a fait un des deux.

Roux (3) : Roux ailier, la nouvelle collaboration entre Christophe et Nolan. Évidemment, le résultat est aussi dur à saisir qu'Inception.

Monnet-Paquet (6) : Une grosse mine sur le poteau et une activité débordante. Le meilleur Stéphanois ce soir. Malheureusement pour lui, il s’est fait humilier par Dja Djédjé sur l’action qui amène le but de Michy. Brice better have my Monnet.

Geoffroy-Guichard (10) :Exceptionnel recueillement du stade stéphanois. Respect.

Olympique de Marseille


Mandanda (8) : Deux arrêts de très, très, très grande classe. Steve a fait le Jobs. Et même beaucoup plus que ça.

Manquillo (5,5) : Solide contre Roux. Pléonasme.

Rekik (6,5) : La fameuse jambe qui traîne sur toutes les frappes stéphanoises. Solide comme un Rockik.

Nkoulou (6,5) : Il récupère tous les ballons qui traînent, il tacle tout ce qui bouge, il s’impose comme un patron. Et si le Nkoulou de Wall Street était de retour ?

Dja Djédjé (6) : Ce petit pont sur Kévin Monnet-Paquet > le débordement de Bernard Mendy sur Roberto Carlos.

Isla (5) : Un arrière droit placé en sentinelle = Michel Guardiola.

Diarra (7,5) : Toujours juste. Toujours rassurant. Toujours dans le bon tempo. Une petite douceur (si on met entre parenthèses ce tacle en fin de match) dans ce monde de brutes.

Nkoudou (8) : Georges est doux. Georges est frais. Et en plus, Georges est pratique. Quand il manque son tir, ça se transforme en passe décisive, ou bien alors c’est dévié et ça finit dans les cages. Remplacé par Lucas Silva à la 89e tout aussi frais.

Cabella (6,5) : Il répondait au nom de Cabella, les gens du coin ne voulaient pas le cher-la, il faisait trembler tous les villages… Mais même dans un bon jour, Michel a souhaité le remplacer par Barrada à la 85e.

Ocampos (4) : Il y a des jours avec. Et des jours sans. Heureusement pour lui, ses copains étaient plus en réussite que lui.

Batshuayi (5,5) : Du brouillon, beaucoup de brouillons, dont ce but cafouillage et ce raté cage ouverte. Peut beaucoup mieux faire. Tout juste la moyenne.

Par Ruben Curiel et Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11
À lire ensuite
Marseille met le réveil