Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Nîmes noie Monaco, Caen et Dijon peuvent toujours rêver du maintien

Dompté par Nîmes (1-0), l'ASM se dirige vers une fin de saison irrespirable, alors que Caen, vainqueur de Reims (3-2), et toujours barragiste, a désormais le même nombre de points que les Asémistes. Dijon a aussi maintenu à flot ses espoirs de maintien, en séchant Strasbourg grâce à un pion de Kwon, à la 94e minute (2-1).

Modififié

Nîmes 1-0 AS Monaco

Buts : Ripart (9e) pour Nîmes

Cest bien connu pourtant : la peau de croco, ça met du temps à rôtir. Falcao, mal informé, tente naïvement de fumer le reptile nîmois sur coup franc en début de rencontre, mais c'est Ripart, d'un superbe coup de tronche croisé, qui trompe Benaglio et fait danser l'ASM sur des braises. Les Asémistes oseront bien quelques coups de griffe sur le but adverse en seconde période par Gelson Martins et Falcao, mais c'est Nîmes qui gardera la main sur les platines. De quoi encore un peu plus torpiller l'ASM, 17e, qui devra se battre jusqu'à la dernière journée pour assurer son maintien.

Nîmes (4-3-3) : Bernardoni - Miguel, Briançon, Maouassa, Alakouch - Ferri, Savanier, Bobichon -Bouanga, Thioub, Ripart Entraîneur : Bernard Blaquart.

AS Monaco (4-2-3-1) : Benaglio - Naldo, Glik, Ballo-Touré, Sidibé - Jemerson, Silva - Golovine, Lopes, Martins - Falcao. Entraîneur : Leonardo Jardim.




Caen 3-2 Reims

Buts : Ninga (14e), Fajr (40e) , Guilbert (45e) pour Caen // Doumbia (39e), Zeneli (82e, sp) pour Reims

Casimir Ninga, en vrai chic type, réchauffe tout de suite l'ambiance au stade Michel-d'Ornano, en trompant Mendy d'un coup de casque subtil en début de match. Tout ça est bien joli, mais Doumbia, oublié à l'entrée de la surface sur corner, balance une praline du gauche légèrement déviée, qui trompe Samba. Pas grave, Fajr envoie un coup franc velouté dans la lulu de Mendy et remet les Normands devant. Le portier rémois ne s'en remettra pas et laisse dans la foulée filer un centre anodin de Guilbert, qui finit bizarrement sa trajectoire dans ses filets. Les Caennais se feront pourtant une ultime frayeur, quand Zahary accroche Doumbia dans la surface. Un penalty transformé par Zeneli, qui n’empêchera heureusement pas les gars de Mercadal d'attraper une victoire qui leur permet de recoller aux basques de Monaco, avec qui ils partagent désormais le même nombre de points, 33.

Caen (4-4-2) : Samba - Guilbert, Gradit, Djiku, Imorou - Deminguet, Fajr, Khaoui, Ninga - Moussaki, Tchokounté Entraîneur : Fabien Mercadal.

Reims (4-2-3-1) : Mendy - Foket, Engels, Abdelhamid, Kamara - Chavalerin, Romao - Oudin, Dingomé, Cafaro - Chavarría. Entraîneur : David Guion.




Amiens 0-0 Toulouse



Pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est une bouillabaisse épaisse au milieu de terrain, symbole d'un début de match franchement indigeste. La suite ne sera pas beaucoup plus funky, et Amiens s'en va cueillir son septième zéro-zéro de la saison, un record dans les cinq grands championnats européens cette année. Moche.

Amiens (4-2-3-1) :Gurtner - Krafth, Adenon, Dibassy, Pieters - Monconduit, Blin - Mendoza, Gnahoré, Timité - Guirassy. Entraîneur : Christophe Pélissier.

Toulouse (4-2-3-1) : Goicoechea - Amian, Shoji, Jullien, I.Sylla - Bostock, K. Sidibé - Dossevi, Durmaz, Gradel - SanogoEntraîneur : Alain Casanova.




Nice 1-1 Nantes

Buts : Sarr (55e ) pour Nice // Moutoussamy (29e ) pour Nantes

Nice rêvasse devant son public, et Nantes, dominateur, en profite pour s'offrir le premier sang : lancé en profondeur, Limbombe se heurte à Benítez et Dante à gauche de la surface, mais ce petit malin de Moutoussamy surgit ensuite pour pousser le ballon dans les filets des Aiglons. Nice grimace, se secoue enfin les miches après la pause, et égalise logiquement par Sarr, qui zigouille Dupé de la tête, à bout portant. Les Azuréens continueront de pousser, et Atal obtient même un penalty au bout du temps additionnel. L'Algérien tente de se faire justice lui-même, mais Dupé détourne et permet aux Canaris de décrocher un nul flatteur à l'Allianz Riviera.

Nice (4-3-3) : Benítez - Hérelle, Dante, M.Sarr, Pelmard - Lees-Melou, Tameze, Barbosa - Atal, Saint-Maximin, Le Bihan. Entraîneur :Patrick Vieira.

FC Nantes (4-3-3) :Dupé - Fabio, Diego Carlos, Pallois, Cha.Traoré - Rongier, Girotto, Ab. Touré - Limbombe, K.Coulibaly, MoutoussamyEntraîneur : Vahid Halilhodžić.




Dijon 2-1 Strasbourg

Buts : Tavares (40e), Kwon (90e+4) pour Dijon // Ajorque (68e) pour Strasbourg

Dix-neuvième au coup d'envoi, Dijon a logiquement les pétoches et tremble à chaque coup de pied arrêté alsacien. Mais le DFCO garde ses nerfs devant, en tentant sa chance par Sliti puis Balmont, de loin. Ce qui n'est pas forcément le cas de Thomasson, qui a la mauvaise idée d'accrocher Sliti dans la surface. Tavares transforme, et les Dijonnais peuvent goulûment avaler une première bouffée d'air. Malheureusement pour eux, le renard Ludovic Ajorque va foutre un beau bordel dans le poulailler bourguignon : à la suite d'un corner des siens, l'attaquant du Racing n'a plus qu'à pousser sur la ligne de but un ballon qui atterrit dans ses charmants petons. Un énorme coup derrière la caboche de Dijon ? Oui, mais pas pour longtemps. Car Kwon profite d'une déviation de Tavares dans le temps additionnel, pour crucifier les Strasbourgeois. Un dénouement taré, qui permet au DFCO d'entretenir encore de maigres espoirs de garder sa place en Ligue 1 et de se bastonner jusqu'à la fin pour son maintien.

Dijon (4-3-3) :Runarsson - Chafik, Yambéré, Lautoa, Haddadi - Marié, Balmont, R.Amalfitano - Sliti, Tavares, SaïdEntraîneur : Antoine Kombouaré.

RC Strasbourg (3-5-2) : Sels - L.Koné, Mitrović, Ndour - Lala, Carole, Gonçalves, Prcić, Thomasson - Ajorque, MothibaEntraîneur : Thierry Laurey.


  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Pas besoin d'attendre les semaines européennes pour vibrer




    Dans cet article


    Hier à 09:56 EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari Hier à 08:01 LOTO Spécial Fête de Mères : 10 Millions d'€ mis en jeu ce samedi 25 mai
    Hier à 13:30 Kilmarnock cible Poyet et Di Matteo 6 Hier à 11:00 L’Espérance Tunis fait match nul à Casablanca 5
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE