Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options

Nilla Fischer : « Une lesbienne qui joue au foot, ça provoque beaucoup de haine »

Modififié
Nilla Fischer sans filtre.

La capitaine de Wolfsburg s'est confiée dans le Guardian pour raconter la vie d'une femme homosexuelle dans le milieu du foot. L'internationale suédoise est connue pour défendre le football féminin et les droits LGBT. Pour le quotidien britannique, elle revient sur son coming-out en direct à la télévision. « C'était une interview classique, ils m'ont demandé si je sortais avec quelqu'un et j'ai juste répondu la vérité : "Oui, je sors avec une femme et bla bla bla" » , se souvient-elle.

Une révélation qui avait entraîné de nombreuses réactions, pour la plupart positives et encourageantes. « Mais bien sûr, avec les réseaux sociaux et internet, les gens peuvent écrire leur opinion et te l'envoyer. Ils peuvent se cacher derrière leur écran, déplore-t-elle. Être une femme lesbienne qui joue au foot, ça provoque beaucoup de haine. »


Depuis qu'elle a rencontré sa femme Mariah-Michaela Fischer, qui travaille auprès de femmes victimes de violences conjugales, le milieu de terrain dit avoir changé sa vision des choses. Et surtout, elle souhaite encourager les plus jeunes à libérer leur parole. « Pour moi, c'est une chance de pouvoir aider les plus jeunes, ajoute-t-elle. On a déjà bien avancé, mais il reste beaucoup de travail à faire. (...) On doit être toujours plus dans la franchise parce qu'être homosexuelle n'est pas encore considéré comme normal. »

Que des belles paroles. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE