Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Lyon (1-0)

Nice tire les oreilles de l’OL

Patients et ultra-réalistes, les Niçois ont parfaitement réalisé leur coup à domicile en faisant chuter l’OL (1-0) grâce à un penalty de Walter. Tout le contraire d’une dominatrice équipe lyonnaise qui a manqué de réalisme face à un grand Walter Benítez, et qui pointe ce soir à six points du LOSC.

Modififié

Nice 1-0 Lyon

But : Walter (68e, sp) pour Nice

Le paradoxe lyonnais a encore frappé. L’effet de surprise n’est plus là, tant ce Lyon donne l’impression qu’on le connaît par cœur. La semaine passée, Lyon créait l’exploit en battant l’invincible PSG, et les suiveurs les plus assidus de la Ligue des talents auraient pu parier que ce même Lyon pourrait être capable de chuter sur la pelouse de la dix-neuvième attaque du championnat. Car cet OL, rempli de paradoxes, est visiblement construit pour se sublimer lorsqu'on ne l’attend pas et décevoir, alors que tout est réuni pour qu’il surfe sur la voie du succès. Résultat, Lyon perd pour la première fois de l’année en Ligue 1 en 2019.

Dominer n'est pas...


D’entrée, les Niçois mettent du rythme par l’intermédiaire de Ganago qui fait passer des sueurs froides à l’arrière-garde lyonnaise (1re, 5e). Un départ canon qui tente alors de camoufler des lacunes que les Niçois ont du mal à masquer lors de cette première période. Sans Atal, blessé, les Aiglons souffrent sur leur côté droit où se balade Mendy qui distribue caviar sur caviar. Le premier, délivré à Traoré, voit Walter Benítez sortir le grand jeu (25e), alors que le second pour Depay est annihilé in extremis par un sublime retour d’Hérelle (27e). Lyon donne le sentiment de gérer son affaire, sans pour autant réussir à matérialiser sa domination au tableau d’affichage. Les formes y sont, mais la manière fait encore défaut.

Monseigneur Benítez


Lyon reprend sa marche en avant dès le retour des vestiaires, mais ni Memphis Depay sur coup franc (53e) ou Moussa Dembélé repoussé par le montant droit de Benítez (56e) ne parviennent à trouver la clef. Le plan des hommes de Patrick Vieira se déroule à merveille, et va prendre une autre dimension lorsque Tanguy Ndombele bouscule de façon incompréhensible Ganago dans sa propre surface. La VAR parle, Rémi Walter agit, et Lyon pose un genou à terre (67e). Les vagues lyonnaises des grands soirs se font toujours attendre, même s'il faut encore un arrêt de grande classe de Benítez devant Depay (79e) pour que les dix minutes qui suivent ne ressemblent pas à l’enfer. Comme à Reims et à Paris cette saison, Lyon n’a pas marqué à l’extérieur et reperd du terrain sur son principal concurrent pour ravir la place de dauphin. Incorrigibles Lyonnais.



Nice (4-3-3) : Benítez - Hérelle, Dante, Sarr, Burner - Walter, Tameze, Cyprien - Maolida (Pelican, 63e), Ganago (Jallet, 71e), Saint-Maximin (Wade, 82e). Entraîneur : Bruno Génésio.


Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Dubois, Marcelo, Denayer, Mendy - Ndombele, Aouar - Traoré (Terrier, 80e), Fekir, Depay - Dembélé. Entraîneur : Patrick Vieira.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur