Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Rennes (2-1)

Nice retourne Rennes

Longtemps dominateur, mais maladroit dans le dernier geste, Nice a planté deux fois dans le dernier quart d’heure pour renverser la situation face à Rennes (2-1). Succès mérité pour le Gym, qui débloque enfin son compteur à la maison et revient à hauteur des Bretons au classement.

Modififié

Nice 2-1 Rennes

Buts : Saint-Maximin (77e) et Lees-Melou (89e) pour Nice // Sarr (58e, c.s.c.) pour Rennes.

Le PSG matraque les Verts

Quelques pas de danse dans la surface rennaise, un cri, celui d’un homme et d’une équipe libérée, soulagée, et une étreinte pleine d’affection à son coach, Patrick Vieira. Allan Saint-Maximin a un sacré jeu de jambes, et il n’a pas attendu de planter vendredi soir pour le faire savoir à la défense rennaise. Mais puisque au bout de ses dribbles chaloupés, il n’y avait tout au long de la soirée qu’occasions vendangées de la part de ses partenaires, l’attaquant niçois a troqué son costume de dynamiteur pour enfiler celui de finisseur, comme il y a quinze jours à Lyon (0-1), et a ainsi remis le Gym dans le match (1-1, 77e).

Nice débloque le compteur buts


Nice a donc attendu le dernier quart d'heure de son troisième match à domicile de la saison pour faire trembler les filets, mais ce n’est pas comme si les Aiglons n’en avaient pas eu l’opportunité avant. Maolida a vu Koubek se coucher magnifiquement sur sa frappe en pivot (6e) et dévier du bout du pied sur le poteau son tir qui filait au fond des filets (68e), et Lees-Melou a vu sa volée s’écraser sur la barre du Tchèque (16e). Voilà, en vrac, les trois plus grosses occasions niçoises, dans un match âpre, globalement dominé par un Gym trop imprécis devant le but, mais glacé par le réalisme rennais. Benítez a bien repoussé un péno de Bourigeaud (19e), mais n’a rien pu faire sur la frappe écrasée de Del Castillo, déviée par Sarr (0-1, 58e). Un scénario cruel pour les Azuréens, trop cruel pour rester figé dans le marbre. Alors Saint-Maximin, intenable dans son rôle nouveau d’attaquant axial, a remis les gaz et son équipe sur les rails, en reprenant un contrôle un peu trop long de Maolida. Surtout, Lees-Melou a réécrit le scénario, d’un enroulé sublime au bout du temps règlementaire.

Jeunechamp le visionnaire


« Ça va être un vrai match de Ligue 1 avec des buts. » Invité par l’OGC Nice sur la pelouse de l’Allianz Riviera, et par Anne-Laure-Bonnet à son micro avant le coup d’envoi, le bouillant Cyril Jeunechamp n’a pas dit ce qu’il a fait de ces cinq années loin des terrains de Ligue 1. Filé quelques tuyaux à Christophe Hérelle, remonté comme un coucou en première période ? Allez savoir. Pris des cours de voyance ? Possible : entre engagement de tous les instants, interventions musclées, occasions vendangées et VAR, ce Nice-Rennes animé avait quelque chose d’assez Ligue 1 Conforama, en effet. À ceci près qu’il ne s’est pas achevé sur un bon vieux 0-0 des familles. Tant mieux, parce qu’il méritait beaucoup mieux. Tant mieux pour Nice, aussi, qui n’a clairement pas volé son premier succès de la saison à la maison et revient à hauteur de Rennes au classement (sept points).


Nice (3-5-2) : Benítez - Hérelle, Dante, Sarr - Jallet (Attal, 62e), Cyprien, Tameze, Lees Melou, Coly - Saint-Maximin, Maolida (Boscagli, 90e+5). Entraîneur : Patrick Vieira.
Rennes (4-1-4-1) : Koubek - Zeffane, Da Silva, Mexer (Gelin, 15e), Bensebaini - Grenier - Bourigeaud (Sarr, 76e), André, Lea Siliki, del Castillo - Siebatcheu (Niang, 90e+4). Entraîneur : Sabri Lamouchi.


  • Résultats et classement de Ligue 1



    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 53 minutes Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 4 il y a 1 heure Christian Vieri derrière les platines 6

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16
    À lire ensuite
    Le PSG matraque les Verts