Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Slavia Prague-Nice (3-2)

Nice tombe à Prague

Après une lourde défaite à Leverkusen et une courte victoire contre Beer-Sheva, Nice devait faire basculer son destin européen du bon côté sur la pelouse du Slavia Prague. C'est raté pour les Aiglons, volontaires pendant 45 minutes, mais beaucoup trop fébriles défensivement pour espérer ramener autre chose qu'une défaite face au Slavia Prague (3-2).

Modififié

Slavia Prague 3-2 Nice

But : Kuchta (16e, 71e), Sima (43e) pour le Slavia // Gouiri (33e), Ndoye (90e+2) pour Nice

Quatre à quatre. C'est la vitesse à laquelle le football français semble s'enfoncer dans le néant dès lors que se présentent les échéances européennes. Après les défaites de l'OM, de Rennes et du PSG en Ligue des champions plus tôt dans la semaine, la mission incombait donc à l'OGC Nice de sauver l'honneur du football hexagonal, pas à la fête depuis le début de la saison sur la scène européenne. Et même la Covid-19 s'y est mise, tentant de donner un coup de pouce aux Aiglons puisqu'en face, le Slavia ne peut compter que sur quatorze joueurs professionnels. Privés pour leur part de Dante, victime d'une rupture des ligaments croisés ce week-end à Angers, les Azuréens ne parviennent pourtant pas à donner un semblant de sourire aux supporters français, plombés par une défense beaucoup trop laxiste pendant 90 minutes. Un nouveau revers, au terme d'une seconde période transparente, qui ne laisse déjà plus le droit à l'erreur pour la qualification.

Largesse défensive, quand tu nous tiens


Nice entre pourtant bien dans son match, presse haut et met en difficulté son adversaire dans les premières minutes. Le bloc azuréen est haut sur le pré, et Kasper Dolberg allume une première mèche, mais Kolář veille au grain. Mais le thème des clubs français cette semaine en Coupes d'Europe semble tout identifié : se mettre tout seul en difficulté. Et les Aiglons ne font pas exception à ce qui devient peu à peu une règle établie. Sur un contre favorable offert par le tibia d'Andy Pelmard, Kuchta mystifie Robson Bambu d'un petit pont pour aller battre tranquillement Walter Benítez (1-0, 16e). Un but qui fait douter Nice, fébrile derrière en l'absence de son capitaine et qui voit notamment Morgan Schneiderlin sauver du bout du pied un centre brûlant d'Olayinka. Les protégés de Patrick Vieira s'en remettent à une nouvelle récupération haute de leur milieu – ici le nouveau porteur du brassard Pierre Lees-Melou – pour revenir grâce au talent d'Amine Gouri après un joli une-deux avec Rony Lopes (1-1, 33e). Nice est de retour dans le match, mais Nice va se punir une nouvelle fois. Le cuir est à nouveau égaré aux 30 mètres, Pelmard intervient en catastrophe pour repousser en corner, et l'arrière-garde s'oublie une nouvelle fois, laissant un Sima tout proche de l'expulsion quelques minutes plus tôt absolument seul pour conclure de près (2-1, 43e).

Jamais en mesure de revenir


Pas de quoi réveiller des Niçois toujours aussi amorphes malgré les mots de Patrick Vieira au vestiaire. Walter Benítez doit sortir le grand jeu devant Holes pour éviter au suspense de plier bagage dès la reprise. Les projections vers l'avant et les opportunités de la première mi-temps semblent loin pour Nice. Le bloc est désormais coupé en deux et subit la loi du Slavia, qui profite des espaces laissés face à un tandem Lees-Melou-Schneiderlin qui tente d'écoper, mais est souvent en retard dans ses interventions. Et quand un ballon offensif se présente enfin dans les pieds d'Amine Gouiri, le jeune attaquant formé à l'OL se fait découper par Hovorka, qui s'en sort avec un carton jaune. Patrick Vieira tente bien un double coaching, mais les Niçois ne semblent toujours pas revenus sur le terrain après un premier acte frustrant.

Les derniers espoirs disparaissent finalement à vingt minutes du terme sur un doublé de Kuchta à l'issue d'une belle action collective des Tchèques dans la défense adverse (3-1, 71e). Toujours pas suffisant pour réveiller le cinquième du dernier championnat de France, beaucoup trop apathique. Et alors que l'on pensait voir les Aiglons terminer la rencontre sans s'être procuré la moindre opportunité après la pause, c'est l'entrant Dan Ndoye qui sauve l'honneur (3-2, 90e+2), mais bien trop tard. Un résultat qui complique forcément les choses au moment de se lancer dans les calculs en vue d'une qualification qui apparaît désormais bien hypothétique.


Slavia Prague (4-2-3-1) : Kolář - Masopust, Hovorka (Křišťan, 86e), Zima, Dorley - Sevcik, Holes - Sima, Lingr (Traoré, 69e), Olayinka - Kuchta (Tecl, 77e). Entraîneur : Jindrich Trisovsky.



Nice (3-4-3) : Benítez - Bambu, Daniliuc, Pelmard - Lotomba, Schneiderlin, Lees-Melou (Claude-Maurice, 65e), Kamara (Ndoye, 88e) - Gouiri, Dolberg (Atal, 80e), R. Lopes (Reine-Adélaïde, 65e). Entraîneur : Patrick Vieira.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Tom Binet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 23:25 La Juve plie le Dynamo Kiev 4
    Hier à 18:34 Viens défier la rédaction sur un quiz interactif équipe de France Hier à 17:30 La collection de tirages photo So Foot de décembre est dispo !
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 16:07 La police écossaise enquête sur le club de Saint-Mirren 9 Hier à 15:51 Le Graët : « La Coupe de France aura lieu » 30
    Hier à 15:33 Thierry Henry prépare une série sur les coulisses du foot 10 Hier à 15:22 Des heurts en Tunisie lors d'un rassemblement pour le Croissant sportif chebbien 12 Hier à 15:02 Belgique-Suisse interrompu par une panne d'électricité 7 Hier à 14:13 Maracineanu espère avancer le retour du public dans les stades au 15 décembre 15 Hier à 13:42 En Copa Libertadores, Santos sort Quito après 25 minutes de temps additionnel 8 Hier à 12:25 L'UEFA prépare une révolution de la Ligue des champions à partir de 2024 92 Hier à 12:20 Flamengo éliminé de la Copa Libertadores 4 Hier à 11:33 Castex met quasiment un point final à l'édition 2020-2021 de la Coupe de France 91 Hier à 11:00 Ciccolini suspendu deux ans par la Ligue algérienne 841 Hier à 09:19 La reprise du foot amateur pour les adultes avancée au 15 décembre 12