Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Lyon

Nice, maladroit au but

Neuvième au classement avant la réception de l'Olympique lyonnais, l'OGC Nice est une anomalie en Europe avec seulement dix-huit buts inscrits. Ce qui en fait la dix-neuvième attaque de Ligue 1. La faute à un Mario Balotelli muet avant son départ et à une jeunesse au jeu sympathique, mais pas efficace.

Modififié

Muet face aux Girondins de Bordeaux ce samedi 9 février 2019, Kylian Mbappé permet à ses concurrents au classement des buteurs Nicolas Pépé et l’OGC Nice de pouvoir le dépasser. Car oui, si l’attaquant français en est à 18 pions plantés en Ligue 1, les Niçois aussi n'ont fait trembler les filets qu'à dix-huit reprises après 23 journées. Le tout en ayant joué 5 matchs de plus que Kylian Mbappé. Que les Aiglons se rassurent, ils ne sont pas la seule équipe du championnat à avoir marqué autant de buts que Mbappé, mais à la différence d'Amiens et de Guingamp, l’OGC Nice n’est pas relégable. Mieux, les hommes de Patrick Vieira sont neuvièmes, à seulement 3 points de la quatrième place.


Une hérésie si l’on regarde ce qui se fait dans les quatre autres gros championnats européens où, là aussi, les équipes à avoir marqué 18 buts ou moins après une vingtaine de journées de championnat se retrouvent au fin fond du classement. Que ce soit Stuttgart (17 buts, 16e), ou Nuremberg (17 buts, 18e) en Allemagne, Huddersfield (15 buts, 20e) en Angleterre ou encore Udinese (18 buts, 16e), Bologne (17 buts, 18e) et Frosinone (16 buts, 19e) en Italie.

Balotelli + Maolida + Le Bihan = 0 but


Conscient des galères offensives de son équipe, Patrick Vieira préfère de son côté voir le verre à moitié plein en insistant sur sa solide défense (23 buts encaissés), à l’image du portier Walter Benítez qui dégaine une saison XXL, et sur le retour des blessés Myziane Maolida et Mickaël Le Bihan comme il l’a rappelé à la mi-janvier après le nul à Monaco (1-1) : « En général, quand tu as la dernière attaque de ton championnat, tu es loin au classement. Nous, on est dans une position intéressante. Ça veut bien dire que tout n'est pas catastrophique. Il faut trouver des solutions pour marquer plus de buts : Myziane va arriver, Le Bihan va être mieux physiquement, aussi. »


Mais comment l’OGC Nice qui sort d’une saison à 53 buts a pu en arriver là ? La première réponse se trouve désormais du côté de Marseille où Mario Balotelli a déjà planté deux pions en trois journées de Ligue 1. Soit deux de plus qu’avec les Aiglons où il est resté muet lors des dix matchs qu’il a disputés. Sauf que l’attaquant italien n’est pas le seul à galérer face au but puisque Myziane Maolida, censé remplacer Alassane Pléa parti au Borussia Mönchengladbach, n’a, lui non plus, pas inscrit le moindre but. Sans parler de Mickaël Le Bihan qui n’a disputé que 20 minutes en raison de ses blessures. Une attaque en berne qui agace au plus haut point le peuple niçois qui a même créé une cagnotte leetchi pour permettre à son club de recruter un attaquant cet hiver. Un échec puisque « seulement » 2000€ ont été récoltés – somme qui devrait être reversée à une association – et aucun attaquant n'est arrivé. Pire, ou mieux c’est au choix, Mario Balotelli est parti à Marseille.

Saint-Maximin, l'arbre qui n'arrive pas à cacher la forêt


Heureusement pour Nice, dans ce marasme offensif un homme tire son épingle du jeu : Allan Saint-Maximin. Seul joueur niçois à avoir inscrit plus de trois buts en championnat avec ses six pions, l’ancien Monégasque régale autant les supporters qu’il écœure les défenseurs adverses. Que ce soit par sa vitesse, qui ferait passer Cristiano Ronaldo pour Kostas Mitroglou, ou par ses dribbles chaloupés qui donnent l’impression que chacun de ses matchs ressemble à une chorégraphie de Kamel Ouali. De quoi susciter un vif intérêt des grands clubs européens et notamment de l’AC Milan qui aurait, selon plusieurs médias, déjà trouvé un accord avec Saint-Maximin pour le prochain mercato estival.



Oui, mais voilà, Allan Saint-Maximin a beau marcher sur l’eau et être le doyen (si l’on met de côté l'instable Mickaël Le Bihan) d’une attaque à la moyenne d’âge de 19,5 ans, il n’en reste pas moins un gamin de 21 ans. Et ça, Patrick Vieira l’a bien compris comme il l’avait confié à L’Équipe en décembre dernier : « Il faut beaucoup échanger avec Allan Saint-Maximin, répéter, consacrer du temps pour qu’il soit dans l’esprit collectif. Ça ne me dérange pas, car il a un potentiel important pour l’équipe. » Mais en même temps, peut-on lui en vouloir de croquer quelques actions et préférer le tir à la passe quand ses coéquipiers n’arrivent pas à faire trembler les filets adverses ? Heureusement pour Patrick Vieira, Lyon va débarquer à Nice ce dimanche, et Myziane Maolida sera là pour faire perdurer cette tradition du buteur face à son ancienne équipe. Si Loïc Rémy l’a fait, Maolida le fera sans doute aussi.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue 1 : questions d'aujourd'hui, enjeux pour demain




Dans cet article


Hier à 20:42 NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions !
Hier à 18:39 Zlatan : « Cette saison, je vais battre tous les records de MLS » 29 Hier à 17:15 Une étude déconseille aux jeunes Belges de rallier la Premier League 29
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 12:26 Bientôt un format Final Four en Supercoupe d'Espagne 43