Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Angers (2-1)

Nice l'emporte aux tirs au but

Match de haut de classement à l'Allianz Riviera : de l'intensité, du suspense et des coups de pied arrêtés. Deux penaltys pour faire tomber le SCO, et des Niçois qui démarrent leur week-end sous de bons auspices (2-1).

Modififié

OGC Nice 2-1 SCO Angers

Buts : Ben Arfa (80e sp, 84e sp) pour le Gym // Capelle (24e) pour le SCO

Il y a l'esthète et le magicien. Hatem Ben Arfa et Stéphane Moulin. Le premier a longtemps dessiné ses arabesques sans réussite, pendant que le technicien était parti pour museler les lapins niçois. Sauf qu'Hatem sait, enfin, saisir les occasions sans se poser de question. Alors, quand on lui propose deux penaltys dans les dix dernières minutes, il les prend et il les met, et tant pis pour le style. Soit un principe d'efficacité appliqué depuis le début de la saison par les Angevins. Et si ça n'a pas marché ce soir, ça suffit pour rester sur le podium après 21 journées. Juste devant les Niçois.

Capelle pour la timbale


Si les joueurs mettent de l'intensité dès le coup d'envoi, ils n'y ajoutent pas le frisson. Ndoye doit s'essayer à la frappe de 30 mètres pour secouer les défenses : aussitôt prise, aussitôt contrée. Révélateur d'une entame fermée au cours de laquelle les deux équipes tentent de construire leurs actions sans vraiment y parvenir. Résultat, 15 minutes réservées aux milieux de terrain et des gardiens proches de la somnolence. Il faut une belle tête de Capelle, magnifiquement claquée par un Cardinale matinal, pour sortir les équipes de leur torpeur. Nice tente de taquiner la surface des visiteurs, sans succès. Alors, après sa première tête, Capelle revient pour le rappel : Saïss le lance depuis les coulisses du milieu de terrain, Genevois ne peut couper, Capelle a le dernier mot. Contrôle, frappe croisée, ficelle. Imparable, comme le jeu des Angevins tout en simplicité et en efficacité. De l'autre côté, il faut un Ben Arfa aux touches de chat pour chahuter la défense de Stéphane Moulin. Sauf qu'il est interdit d'y entrer. Rayon interdiction, Ketkeophomphone rend hommage à la victoire des Experts dans l'Euro de handball d'un contrôle de la main en pivot bien exécuté. Et si, à la mi-temps, cela ne fait que 1-0, Billy n'a pas les boules. C'est un avantage mérité pour le SCO.

Ben Arfa une fois, Ben Arfa deux fois


En seconde période, Nice ajoute les intentions à l'intensité. Las, toujours pas de frissons. Mais plutôt foule de cafouillages aux abords de la surface angevine, systématiquement dégagés en catastrophe. Catastrophique aussi, le choix de Franck Honorat : alors qu'il mène un trois-contre-deux, l'attaquant oublie Germain à droite et préfère la jouer comme Ben Arfa pour finalement s'empaler sur les centraux. Une erreur de jeunesse pour un joueur de 19 ans maladroit mais disponible. De l'autre côté du terrain, Yoan Cardinale, 21 ans, est là pour écarter la reprise de Ketkeophomphone. Ou pour se chauffer contre Ndoye sur le corner suivant. Et si Ben Arfa s'amuse sur les côtés, c'est finalement d'un penalty plein axe que vient la lumière. Un penalty consécutif à une faute de Traoré venu au contact d'un Seri lancé dans la surface. À peine le temps d'un nouvel arrêt de Cardinale que Vincent Manceau, l'Angevin, touche de la main un centre d'un Niklas Hult plus à l'aise devant qu'en latéral. Miguelgorry n'hésite pas et siffle un second penalty en quatre minutes. Ras de terre à gauche cette fois pour Ben Arfa, mais toujours le même résultat qui fait bouger le tableau d'affichage. La victoire est acquise. Place au prochain tour pour les Niçois.


Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 164
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25