Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Neymar, la cible facile de Leonardo

Les supporters parisiens n’ont d’yeux que pour lui et boivent ses paroles depuis le début de l’été : Leonardo serait le sauveur qui va remettre le PSG sur la bonne voie, et refaire du club une institution, une vraie. La preuve, il s’est montré ferme sur le dossier Neymar dans une interview au Parisien. Mouais... Et si c’était un peu plus compliqué que ça ?

Modififié
Elle serait donc enfin de retour ! Qui ? L’autorité ! Et en plus, elle n’est pas revenue seule, elle est revenue accompagnée de son meilleur pote, le respect de l’institution. Plus sérieusement, il flotte dans l’air, depuis le retour de Leonardo aux affaires du PSG, une forme d’euphorie parmi les supporters du club parisien. Le patron est de retour ! Fini les conneries ! On va voir ce qu’on va voir ! C’est légitime, tant le club a souffert de ses éliminations successives improbables voire ridicules en huitièmes de Ligue des champions ces dernières saisons. C’est légitime, oui, mais cette démonstration de confiance et de joie n’est-elle pas un peu exagérée ? Il n’est évidemment pas question de faire le procès du directeur sportif brésilien, qui a laissé une trace globalement positive lors de son premier passage, et il est logique que des supporters déçus de la tournure des évènements ces dernières saisons voient en lui un homme providentiel. Il est normal qu’ils l’espèrent et qu’ils y croient. C’est la base pour tout supporter qui veut voir son club construire son histoire pour aller décrocher les plus beaux titres. Mais en regardant, sans affect, de plus près la gestion du cas Neymar ou l’interview fleuve que Leonardo a donnée au Parisien et qui a mis les supporters parisiens en émoi en ce début de semaine, on est aussi en droit de se dire qu’il prend pour le moment une position assez facile à arborer. Puisque ce n’était pas bien dur de faire mieux en matière de discours et de présence que son prédécesseur.

Le coupable idéal pour se refaire la cerise


Au vrai – et on peut considérer que c’est de sa faute, peu importe –, Neymar est une cible facile actuellement, tant une partie du public parisien voire français semble l’avoir dans le viseur. Lui taper dessus permet de s’offrir un peu d’autorité et de sympathie à peu de frais. Pourquoi s’en priver, après tout : le nouveau directeur sportif qui règle l’affaire de la vedette capricieuse, ça sonne bien, non ? Mais est-ce vraiment si fort que ça de se montrer sévère avec un joueur dont tout le monde sait, sent et voit qu’il veut partir ? En gros, cela revient à dire à quelqu’un qui a déjà réservé ses billets d’avion et qui attend son taxi pour l’aéroport sur le pas de la porte qu’il peut s’en aller. Leonardo annonce des sanctions à la suite de son absence à la reprise de l’entraînement ? Si le joueur part, ça doit vraiment l’emmerder, c’est clair... Et s’il reste à contrecœur, le PSG saura-t-il le réintégrer et le remotiver ? Pire, s’il reste à contrecœur, qu’il refait « des siennes » , déstabilise le vestiaire ou n’évolue pas à son meilleur niveau, Paris ne se mordra-t-il pas les doigts d’avoir gardé un joueur contre son gré ? Leonardo dit ce que tout le monde a l’air de vouloir entendre depuis des lustres, mais dans les faits, on verra si la fermeté est vraiment de retour dans d’autres circonstances, si d'aventure des feuilletons n’incluant pas une star mal-aimée qui veut quitter le navire font leur apparition dans l’actualité du Paris Saint-Germain.

De la communication pour les fans


Pour l’instant, Leonardo fait surtout de la communication pour rassurer ceux qui aiment le club, il la fait bien et c’est déjà ça. Il doit essayer de convaincre que le PSG ne sera pas moins fort sans Neymar. Ce qui est loin d’être sportivement évident, hein, vu le niveau du Brésilien sur les deux demi-saisons qu’il a jouées et le niveau du PSG sur les deux demi-saisons sans Neymar (devinez qui était absent lors des deux derniers fiascos au Parc en 8es de finale de C1 ?)... Il doit également faire passer le message que le club ne sortira pas perdant de la transaction. Ce qui est loin d’être médiatiquement et financièrement évident, par ailleurs : en matière d’image, il faut vraiment que Neymar ait envie de quitter Paris et un championnat qu’il met dans sa poche à chaque match pour en arriver à être prêt, paraît-il, à faire des concessions sur ses conditions. Quant à la valeur du joueur, le PSG attendait une « offre XXL » du Barça il y a quelques semaines, mais il est surtout en train de se mettre dans une position où il acceptera une offre qui correspondrait de toute façon à la somme que n’importe quel grand club devrait allonger pour acheter le troisième meilleur joueur du monde sur le marché actuel (le PSG est bien placé pour le savoir).



Si Neymar rejoint le Barça cet été, il aura gagné son bras de fer et ira renforcer indéniablement un concurrent direct du PSG sur la scène européenne. Aujourd’hui, c’est toujours aussi triste de voir un talent comme lui vouloir quitter la France à tout prix, mais plus vite ça se fera, mieux ce sera pour Paris : il s’agira alors pour le nouveau Brésilien providentiel de bâtir le projet que le club n’a pas réussi à construire autour de son précédent Brésilien providentiel. C’est comme ça que l’autorité et le respect de l’institution feront vraiment leur retour au-dessus du Camp des Loges et du Parc des Princes. Plus, en tout cas, qu’au travers d’une interview dans le Parisien dans laquelle Neymar ne verra rien d’autre qu’une façon de justifier un peu plus son envie de partir.

Par Pierre Maturana
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:10 Un Italien inscrit un but fabuleux en championnat de beach soccer 2 Hier à 19:33 INFO DERNIÈRE MINUTE MERCATO : Paris tient enfin son numéro 6 ! 57 Hier à 18:19 Une recrue du Raja, Béni Mellal, se présente avec le maillot du PSG 15 Hier à 18:11 Lyon pense à Valentin Rongier 35
Hier à 16:22 Quand Carlos Valderrama lisse ses cheveux 35 Hier à 15:54 À Rouen, un enseignant meurt à la suite d'une agression en marge de Sénégal-Algérie 86 Hier à 15:32 John O’Shea débarque sur le banc de Reading 2 Hier à 14:20 Un CSC de quarante mètres entre l'Atlético Mineiro et Fortaleza 3
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible