Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OL-PSG (0-1)

Neymar refait le coup

En manque d'efficacité sur le terrain de l'Olympique lyonnais malgré une bonne première période, le Paris Saint-Germain s'en est encore remis à un but de Neymar pour gagner dans les dernières minutes (0-1). Le PSG s'échappe, déjà.

Modififié

Lyon 0-1 Paris Saint-Germain

But : Neymar (87e) pour le PSG.

43. Cela faisait 43 matchs consécutifs de Ligue 1 que le Paris Saint-Germain levait les bras au moins une fois pour célébrer un pion. Une bien jolie série qui s'arrêtera bien un jour, même si les champions de France en titre ne souhaitent pas en entendre parler. Ces derniers ont donc énormément tenté, ce dimanche soir, pour la prolonger d'au moins une partie supplémentaire. Des frappes, des occasions, du mouvement, des attaquants mis dans de bonnes dispositions... Rien à faire.


Rien à faire, jusqu'au moment de laisser parler le sauveur de la semaine passée : Neymar. À Lyon, le Brésilien a de nouveau attendu les derniers instants pour transformer la sixième journée en victoire. En dépit du manque d'efficacité, de Lopes et d'une deuxième période de moins bonne facture que la première. 0-1, le PSG s'échappe en tête du championnat.

Treize frappes, mais zéro but, un record


Facile de deviner sur quel aspect insiste Tuchel, durant sa causerie de mi-temps. Car si les deux équipes se quittent sur un score vierge à la pause, le PSG ne peut s'en prendre qu'à son manque de réalisme. Avec treize tirs concédés (total le plus élevé avant l'entracte en Ligue 1 cette saison, quatre cadrés) contre sept tentés (tous hors cible), Lyon peut donc s'estimer heureux.


Chacun leur tour, Choupo-Moting et Neymar manquent ainsi plusieurs opportunités d'ouvrir la marque. La faute à un Lopes en grande forme pour sa 222e rencontre dans l'élite française avec les Gones (comme Bernard Lacombe), mais certainement pas à Di María, lui aussi en jambes et disponible pour servir ses coéquipiers croqueurs. Du coup, le 3-5-2 local mis en place par Sylvinho tient son clean-sheet malgré la souffrance et la domination subies.

Le Ney' creux


Sauf qu'une rencontre de football dure 90 minutes, pas 45. Et que le Groupama Stadium voit mal l'OL continuer de plier autant sans rompre. Avec à peine 36% de possession de balle, difficile de résister à la fatigue et au pouvoir offensif adverse. Alors, les Rhodaniens haussent le ton et se montrent enfin. Dès la reprise, Aouar est trouvé en bonne position pour une frappe qui termine au-dessus. En face, Paris empile les corners et Diallo est proche de faire trembler les filets de Lopes sur le neuvième. Reste que la dernière demi-heure se présente, et que le tableau d'affichage n'a toujours pas été dépucelé.


Et rien ne laisse entrevoir un changement à ce niveau-là, en témoigne l'activité de Lopes ou le rythme qui chutent fortement par rapport au premier acte. Surtout que Choupo-Moting, encore servi par Di María, mange encore la feuille en envoyant la quille à côté. Les changements, d'un côté comme de l'autre, ne semblent pas pouvoir modifier le destin. En réalité, seul un être (aidé par Verratti, tout de même) a la possibilité de bouger les choses. Celui-ci s'appelle Neymar et, comme contre Strasbourg il y a une semaine, offre les trois points à son équipe alors que le coup de sifflet final n'est qu'une question de secondes. La rédemption continue, la série aussi.


Lyon (3-5-2) : Lopes – Marcelo (Tete, 74e), Andersen, Denayer – Dubois, Reine-Adelaïde (Tousart, 71e), Mendes (Traoré, 88e), Aouar, Koné – Dembélé, Depay. Entraîneur : Sylvinho.

Paris Saint-Germain (4-3-3) : Navas – Meunier, Silva, Diallo, Bernat (Kimpembe, 73e) – Gueye, Marquinhos, Herrera (Verratti, 72e) – Di María, Neymar (Kurzawa, 95e), Choupo-Moting. Entraîneur : Thomas Tuchel.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi

    il y a 5 heures En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 20 il y a 5 heures FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
    il y a 9 heures Sans club, Gourcuff fait du tennis en compète dans le Morbihan 42
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
    il y a 10 heures Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane 73