Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Finale
  3. // Brésil/Espagne
  4. // Les notes

Neymar et Fred intouchables

Tous les Brésiliens ont brillé d'un jaune éclatant, mais Neymar et Fred peut-être encore plus que tous les autres.

Modififié
Júlio César (8) : JC a pu profiter de la meilleure place pour assister à la démonstration, et à ce qui restera, peut-être, comme le match où le Brésil a repris la ceinture du football mondial à l'Espagne. En plus, il a sorti les grosses parades qu'il fallait pour garder sa cage inviolée.

David Luiz (7) : Quel sauvetage sur sa ligne pour garder l'avance des siens et leur permettre d'ainsi cogner l'Espagne ! Tout à l'arrache, mais tout à l'envie. Tahiti a dû faire saliver bon nombre de supporters parisiens…

Thiago Silva (9) : O Monstro. Comme sur ce geste où il stoppe Villa, le fait tomber, récupère le ballon et relance. Le tout dans le même geste.

Dani Alves (7) : Ce bon vieux Dani n'avait même pas besoin de monter pour apporter le danger dans le camp espagnol. Alors il a gardé sa ligne, contribué à l'effort de guerre, et peut-être même filé deux-trois conseils. Car hier soir, le Brésil a utilisé les mêmes recettes que le Bayern contre le Barça : pressing, vitesse et impact physique. Dani avait dû se souvenir que ça n'avait pas trop plu à ses petits copains catalans…

Marcelo (6) : Plein d'entrain, mais de grosses erreurs. Sur une belle passe de Neymar, Marcel s'est montré trop gourmand et a préféré la cogner petit filet extérieur plutôt que de centrer en retrait pour Fred. Il a aussi laissé traîner le pied sur le mollet de Jesús Navas dans sa surface tout en sachant qu'il n'atteindrait pas le ballon. Et cette faute un peu stupide, mais jugée assez sévèrement par l'arbitre, aurait pu changer le match alors que la confiance était complètement dans le camp brésilien.. Sauf que Ramos a complètement foiré son péno, une habitude, et définitivement enterré les espoirs des siens, s'ils en avaient encore. La preuve, après leur début de saison tout en nervosité, que les Espagnols n'y étaient vraiment pas.

Gustavo (8) : Avec ses deux centraux, il a assuré une base solide, et une qualité de relance dès les lignes arrières qui, d'un coup, rendait le pressing espagnol un peu vain. La preuve, ils l'ont vite arrêté.

Paulinho (9) : Rien que pour ce lob exquis, sauvé par Casillas sur sa ligne, et surtout pour cette activité incroyable au milieu. Même s'ils étaient un peu en vacances, même s'ils ont sans doute laissé filer la Coupe des confédérations, sachant pertinemment que son vainqueur n'emporte jamais la Coupe du monde, on a rarement vu Xavi ou Iniesta perdre autant de ballons.

Oscar (8) : Il faudrait revenir sur cette attente avant la remise pour Neymar, une fois qu'il n'était plus hors-jeu. Dans cette attente se situe toute l'intelligence de jeu d'Oscar. Si Neymar est les jambes de ce Brésil nouveau, Oscar en est le cerveau. On ne l'a pas vu venir, mais le meilleur dix pur actuel joue peut-être du côté de Chelsea, aussi étrange que cela puisse paraître…


Hulk (6) : Puissant, parfois trop, c'est peut-être lui le titulaire que l'on ne retrouvera pas au coup de sifflet de la Coupe du monde. D'ailleurs, il est sorti pour Jadson.

Neymar (9) : Sans doute le joueur le plus frisson de la compétition, et donc le meilleur, finalement. Un but ultra-décisif, alors que l'Espagne semblait revenir, d'une frappe sous la barre limpide, comme risque de l'être son arrivée en Europe. A mis Arbeloa au supplice, le défenseur du Real a dû sortir à la mi-temps, déjà averti, puis son prochain coéquipier au Barça, Piqué, exclu. Le gamin respire la confiance en lui. Il pue la confiance même. Mais à dribbler et simuler comme ça, il va se faire découper..

Fred (8) : A raté ce qui aurait été un très beau but sur une super passe entre les deux défenseurs et dans le parfait timing de Neymar. Mais il se rattrape sur le troisième but du match, dès la reprise, dans une nouvelle combinaison avec Neymar (belle entente entre les deux d'ailleurs, Neymar a l'air d'apprécier s'appuyer sur un vrai neuf, ce qu'il n'aura pas forcément à Barcelone, mais bon, il aura Messi…). Le but du 3-0 donc pour Fred, un score qui redonne un peu de baume au cœur aux Bleus, qui s'étaient inclinés sur ce même score avant cette Coupe des confédérations. Mais il faut reconnaître que, depuis, le Brésil est sacrément monté en régime... Remplacé par Jô.

Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14