Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG-Galatasaray (5-0)

Neymar en tenue de gala

Lors de la victoire contre Galatasaray (5-0), le PSG a retrouvé son état d'esprit et son envie de jouer en équipe aperçu en début de saison. À l'image d'un Neymar qui s'est régalé avec ses potes Mbappé et Icardi. Avant d'offrir un penalty à Edinson Cavani. Top lad.

Modififié
À la seconde où l’arbitre a accordé un penalty au PSG pour une faute de Ryan Donk sur Kylian Mbappé, Neymar s’est empressé de mettre la main sur le ballon. Dans le but de s’offrir un doublé bien mérité ? Non. Le Brésilien voulait donner lui-même le cuir à Edinson Cavani, pour le plus grand plaisir des supporters qui scandaient le nom du Matador depuis plusieurs secondes. Mieux, Neymar a été le premier joueur à sauter dans les bras de l’Uruguayen au moment de son pion. Avant d’être rejoint par l’ensemble de ses coéquipiers venus célébrer un but anecdotique pour le score final, mais tellement important pour le moral de Cavani qui n’avait pas fait trembler les filets depuis le 18 août dernier et une défaite à Rennes (2-1). Soit une éternité pour le plus grand goleador du club de la capitale.

Si juvabien, c'est JuvaMIN

Finalement, le geste du Brésilien est à l’image de la soirée des attaquants du Paris Saint-Germain, qui se sont entendus à la perfection. Critiqués pour leur individualisme exacerbé depuis le début de saison, les deux amigos Neymar et Mbappé ont, cette fois-ci, préféré la passe au geste technique. Et cela se traduit dans les statistiques puisqu'ils repartent chacun avec leur pion quotidien, mais aussi avec deux passes décisives au compteur. Voire trois pour le Ney, si l’on prend en compte ce ballon déposé dans les bras de Cavani au moment du penalty. Et finalement, tout le monde a oublié les nombreuses occasions ratées de Kylian Mbappé, tant le Français s’est montré altruiste et disponible dans le jeu.


Au milieu de ce duo, Mauro Icardi a lui fait du Mauro Icardi. À savoir, un pressing dans les jambes des défenseurs adverses, des remises dos au but et un pion. Comme lors de neuf de ses onze dernières titularisations avec le PSG. Face à Montpellier ce samedi (1-3), la MIN (Mbappé-Icardi-Neymar) avait été certes était moins flamboyante, mais avait tout de même célébré sa première titularisation au grand complet en marquant chacun son but. Rebelote donc, face à Galatasaray pour la seconde sortie. Ce qui est loin d’être anecdotique. Et si Thomas Tuchel avait trouvé son trio parfait ? Problème, cette MIN oblige Ángel Di María à poser son popotin sur le banc, étant donné que l’entraîneur allemand a fait comprendre à plusieurs reprises qu’il était difficile de jouer avec les quatre sur le rectangle vert. Or, l’ancien du Real Madrid est probablement le meilleur Parisien depuis le début de saison du point de vue de la régularité (neuf buts et dix passes décisives en 21 matchs, toutes compétitions confondues).

Le grand pardon est en marche

En attendant de savoir ce que fera Thomas Tuchel comme choix lors du huitième de finale tant redouté par Paris, un homme semble être intouchable désormais : Neymar. Remplaçant au Santiago-Bernabéu car revenu de blessure, le Brésilien a l'air enfin au top. C’est en tout cas l’avis de l’entraîneur allemand, quelques minutes après le coup de sifflet final : « Il a gagné en capacités physiques. Il a beaucoup travaillé ce soir pour récupérer des ballons défensivement. Et offensivement il retrouve sa forme. C’est plus facile pour lui d’accélérer maintenant. Il a été très bon. » Mieux, Neymar n’a jamais semblé aussi proche de se faire pardonner par le public du Paris Saint-Germain qui a toujours en travers de la gorge son envie de départ du dernier mercato estival.


Si les supporters ne sont pas près d’oublier cet été mouvementé, le nom du Brésilien n’a, pour la première fois de la saison, pas été sifflé après son but. Avant ce geste envers l’idole de tout un peuple qui a forcément été apprécié par les supporters. Mais aussi par Thomas Tuchel : « C’est un bon geste. Il a montré son grand cœur à tout le monde, celui qu’il montre chaque jour à l’entraînement. C’est quelqu’un de très sensible. J’espère que ce sera un symbole pour l’équipe cette saison. » Pour le moment, c’est surtout un joli symbole pour l'intéressé qui fait tout depuis plusieurs semaines pour faire amende honorable. Que ce soit dans l’attitude - sur le pré, comme sur les réseaux sociaux -, mais aussi par ses performances en match. Car ce match face à Galatasaray est venu rappeler que lorsqu'il se décide à jouer avec ses potes, Neymar reste un joueur à part.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 13:58 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi Hier à 20:37 Véronique Rabiot : « Monsieur Le Graët est un menteur »
Hier à 16:33 Ne laissez pas filer les derniers tirages photo So Foot de janvier ! 6
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 09:47 L'UEFA aurait truqué son équipe type 2019