Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG-Étoile rouge de Belgrade (6-1)

Neymar, dix de cœur

Auteur d’un triplé face à l’Étoile rouge de Belgrade, Neymar a confirmé qu’il se sentait à l’aise dans son nouveau rôle de numéro 10. Un poste qui lui permet de s’amuser avec les défenseurs adverses et de distribuer des caviars tel un esturgeon.

Modififié
Il paraît que Neymar n’est « pas encore à 100% » . C’est en tout cas ce que le Brésilien avouait ce mardi en conférence de presse. 24 heures, un triplé, deux petits ponts, quatre-vingt-quatre caviars et autant de crochets destructeurs plus tard, difficile d’imaginer que Neymar peut faire encore mieux. Il faut dire que face à l’Étoile rouge de Belgrade, l’ancien joueur du Barça a tout simplement livré un récital. Une performance XXL qui lui permet de rejoindre Zlatan Ibrahimović et Layvin Kurzawa au rang des joueurs du PSG à avoir réussi à claquer un triplé en Ligue des champions. Mieux, Neymar est devenu, avec trente pions inscrits, le meilleur buteur brésilien en C1 à égalité avec Kaká. Et puisqu'on est dans les chiffres, le meilleur pote de Ganso en est désormais à neuf buts au Parc des Princes en C1 en... quatre rencontres. Une performance classique donc ? Pas vraiment puisque contrairement aux trois rencontres précédentes, Neymar n’a pas cavalé sur son couloir gauche, mais s’est amusé à dicter le tempo de la rencontre depuis son nouveau poste de meneur de jeu qui va parfaitement à son numéro 10 inscrit derrière son maillot.

La touche Tuchel



Installé en meneur de jeu par Thomas Tuchel face à Angers lors de la troisième journée de Ligue 1, Neymar est parfois revenu sur son couloir gauche comme à Liverpool, avant de définitivement s’installer dans l’axe. Un poste que lui sied à merveille à entendre le technicien allemand : « Comme ça, il fait toujours partie de toutes les attaques, il a plus de liberté sur le terrain. Avec Neymar dans toutes les attaques, on peut toujours se créer des occasions. » Et ce n’est pas ce match face à l’Étoile rouge de Belgrade qui va venir contredire l’argumentaire de Thomas Tuchel qui aime tellement son "Ney" qu’il s’est permis de lui faire deux gros bisous à sa sortie du terrain avant de l’encenser en conférence de presse : « Neymar était sensationnel. On peut sentir sa faim de faire de telles performances. Nous avons l’un des meilleurs joueurs d'Europe avec nous. » Même son de cloche chez son homologue serbe Vladan Milojević qui est resté ébahi par la performance du Brésilien : « Aujourd’hui, tout le jeu tournait autour de lui, c’était la classe supérieure. » De quoi oublier les rares fois où Neymar a perdu le ballon après avoir voulu crocheter un énième joueur au niveau du rond central.

Le nouveau Neymar



De son côté, Neymar semble apprécier son nouveau poste qui lui permet de s’amuser avec les défenseurs adverses et d’être face au jeu pour livrer des caviars à ses petits copains. C’est en tout cas ce que semblait dire le Brésilien à la veille de cette rencontre face à Belgrade : « C’est un poste différent, j’ai déjà joué comme ça à Santos. Animer le match, être décisif, j’aime jouer comme ça aussi bien au milieu ou sur le côté. Cela me suffit d’être sur le terrain pour me sentir merveilleux. Tuchel a préféré me mettre dans cette position en fonction de ce qu’il souhaite sur chaque match. C’est lui qui sait quelle position je dois jouer pour montrer mes meilleures qualités. J’aime les deux positions et j’écouterai toujours la voix du coach » , a avoué Neymar avant de déclarer qu’il « ne peut pas pleurnicher toute (s)a vie » . C’est donc ça le nouveau Neymar, encaisser les coups sans pleurer, se relever et envoyer un coup franc en pleine lucarne.

Par Steven Oliveira, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 159 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Les notes du PSG