Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Newcastle

Newcastle, la nouvelle vie de château

Le 7 octobre 2021 marquera sans doute l’histoire du Newcastle United Football Club. À 18h22, le Fonds souverain d'Arabie saoudite annonce son rachat par un groupe d'investisseurs. Le vœu des supporters est enfin exaucé, ouvrant la porte aux plus grandes ambitions. Les jours de l’équipe qui lutte pour son maintien sont comptés, les Magpies retrouvent le droit de rêver.

Des heures de tension et d'excitation, puis l'éruption. Jeudi soir, St James' Park est vite devenu the place to be pour le tout Newcastle-upon-Tyne. Au milieu des maillots des Magpies, quelques drapeaux saoudiens, djellabas et ghutras. Un clin d’œil au nouveau boss Mohammed ben Salmane, à la tête du consortium qui vient de racheter le club local. « Il y a un bar juste à côté du stade, il n’avait plus de bière dès 20 heures. Tout était vide. Le lendemain, au travail, c’était vraiment dur » , témoigne Anthony, rescapé de cette folle soirée. « L'atmosphère était incroyable, c'était spécial, rembobine Greg, abonné depuis ses 12 ans. Les gens étaient tellement excités, il y avait des canettes absolument partout ! Les fans ont longtemps attendu, on perdait espoir... Nous avons enfin des propriétaires qui vont dépenser de l'argent et investir. C’est un nouveau départ. » Un chapitre que les supporters du Newcastle United FC espèrent glorieux, et pour cause : en matière de football, l’argent fait souvent le bonheur.


Newcastle made of sand


Mohammed ben Salmane n’a pas attendu l'hiver pour mettre Newcastle au chaud. Alors que le froid commence doucement à s'installer dans le comté du Tyne and Wear, le prince héritier d’Arabie saoudite a réussi à rassembler quelque 5000 admirateurs des Magpies une soirée d’octobre. Son principal atout : le chéquier du PIF, un fonds d'investissement qui est devenu le nouvel actionnaire majoritaire du club et dont la fortune est estimée à 400 milliards d'euros. Déjà un titre à fêter : celui du club disposant de la plus grosse puissance financière de la planète.


« Devant St James' Park, on se serait cru au réveillon du Nouvel An. C’était le moment le plus important de l’histoire du club depuis que je le supporte. »

En première ligne aux manettes du club, le gouverneur du PIF, Yasir Al-Rumayyan, et Amanda Staveley, directrice générale de PCP Capital Partners. Une femme qui rassure. « Elle connaît la situation locale, donc je suis confiant. J’ai lu qu’elle voudrait déplacer la statue d’Alan Shearer dans l’enceinte du stade. Elle a aussi évoqué le fait qu’il n’y avait pas de statue ou de tribune au nom de Kevin Keegan. C’est super parce qu’elle a intégré l’histoire du club. On va dépenser beaucoup d’argent, mais les valeurs cardinales et l’identité du club vont demeurer » , se réjouit Graeme Bell, membre du board du NUFC Supporters Trust. À l’image du rachat de Manchester City par un fonds d'investissement d'Abu Dhabi et du Paris Saint-Germain par QSI, l’opération doit permettre de changer de dimension. Le point de départ d’une révolution.

Ashley, enlève-nous les glaçons


Depuis le rachat par Mike Ashley en 2007, les Magpies ont goûté une seule fois à la Ligue Europa, portés par le duo Demba Ba-Papiss Cissé, qui les a menés jusqu’à la cinquième place du championnat en 2012. En dehors de cette saison d’exception, ils ont toujours fini entre les 10e et 18e rangs, connaissant deux relégations en Championship (suivies d'une remontée immédiate). Bof bof. Des années de vaches maigres, et bientôt le bout du tunnel. Graeme ne redescend pas de son petit nuage : « Ce rachat, ça représente tellement ! On a eu de très grands moments sous Kevin Keegan à la fin des années 1990 et au début des années 2000 avec Bobby Robson. Mais jeudi... Devant St James' Park, on se serait cru au réveillon du Nouvel An. C’était le moment le plus important de l’histoire du club depuis que je le supporte. C’est dur de dormir en ce moment avec un tel niveau d’excitation. Ici, Newcastle est dans la tête de tout le monde. Enfin, on a le sentiment de retrouver notre club. »

« Si vous regardez notre terrain d’entraînement, vous revenez dans les années 1980. Les infrastructures sont comparables à celles d’un club de League One. »

Exit Mike Ashley, qui avait épuisé tout son crédit. « Ça fait 13 ans que le propriétaire ne se préoccupe pas du club, il voulait partir un an après son arrivée. Il y a beaucoup à faire, pas seulement améliorer l’équipe. Si vous regardez notre terrain d’entraînement, vous revenez dans les années 1980. Les infrastructures sont comparables à celles d’un club de League One » , déplore Graeme. « Il faut investir dans tout ça, appuie Anthony. Il y a quelques années, on voyait nos joueurs dans des poubelles ou dans des petites piscines de chez Aldi avec des glaçons à l’intérieur, quand les autres clubs avaient de vraies infrastructures... » Amanda Staveley a tenu un discours rassurant en pointant l'importance d'investir dans le club dans son ensemble, notamment l'Academy. Les fans sont dans la poche, et les poches pleines de billets.


Dream Bigger


Avec une première enveloppe pour le mercato de plus de 200 millions d'euros selon le Telegraph, les rumeurs vont bon train. Pour le terrain, Mauro Icardi, Jesse Lingard, Philippe Coutinho ou Nabil Fekir. Pour le banc de touche, Steven Gerrard, Graham Potter, Antonio Conte ou Lucien Favre. Pour le poste de DS, Ralf Rangnick, rien que ça. Quid du projet Mbappé, déjà envoyé à Newcastle par Antoine Griezmann sur Football Manager ? Graeme en sourit : « Ça me semble vraiment irréaliste. Honnêtement, rien que d’en parler, c’est déjà incroyable. Savoir qu’on aurait les moyens de l’acheter, c’est insensé. Peut-être que dans un ou deux ans, ce ne sera plus aussi irréaliste de parler de Mbappé. (Rires.) Il est encore jeune, qui sait ! »


« Les supporters de Sunderland, dont mes oncles, nous appellent déjà les "meurtriers". On ne peut pas dire que nos nouveaux propriétaires sont parfaits. »

Une nouvelle ère s’ouvre pour une fanbase à qui l'on promet du caviar, mais qui s'attend aussi au revers de la médaille. Notamment quant au respect des droits de l’homme dans le Golfe. « Les supporters de Sunderland, dont mes oncles, nous appellent déjà les "meurtriers". On ne peut pas dire que nos nouveaux propriétaires sont parfaits, concède Anthony, mais on ne peut rien faire. Si c’était le cas, Mike Ashley ne serait pas resté aussi longtemps. » Une ombre qui n'atténuera absolument pas l'enthousiasme général des fans. « De quoi je rêve ? À court terme, rester en Premier League ! À long terme, voir le club soulever un trophée, confie Graeme. Le rêve ultime, c’est la Premier League, mais je prendrais même la League Cup vu d'où on part ! Le club reviendra où il était au début des années 2000, c’est-à-dire à la lutte pour le titre, mais peut-être dans cinq ou dix ans. Aujourd’hui, les fans se contenteront de gagner ne serait-ce qu’un match... On va attendre un peu avant de viser la Ligue des champions. »

Par Quentin Ballue et Matthieu Darbas Tous propos recueillis par QB et MD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 15:15 La Ligue anglaise autorise cinq changements en Carabao Cup 1 Hier à 14:45 Le Steaua Bucarest décimé par la Covid-19 15
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:02 Entraîneur-joueur depuis dix jours, Nuri Şahin raccroche les crampons 3
Hier à 10:29 Une étude autrichienne chiffre l'impact de la Covid sur les joueurs 6 Hier à 09:58 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot ! Hier à 09:37 Mondial tous les deux ans : Infantino défend le « droit de rêver » des petits pays 107